BANNIERE1

ACCUEIL

Ah, que la montagne est belle ! Surtout quand on chemine sur ses petits sentiers...

Reussir-sa-randonnee4

 

Mais attention, la vigilance et la prudence s'imposent dans ce milieu à priori accueillant, mais qui peut toutefois se révéler hostile et dangereux dans certaines circonstances.

Pour éviter qu'une randonnée ne se transforme en galère, voire ne vire carrément au cauchemar, il convient de prendre un minimum de précautions.

Voilà donc un petit mode d'emploi pour réussir sa randonnée en montagne : 

 

- Préparer sa randonnée avant de partir :

Une randonnée ne s'improvise pas en suivant par exemple un panneau que l'on vient juste de découvrir au bord d'un sentier !

Une randonnée se prépare à l'avance, en faisant des recherches sur internet, en allant dans les offices de tourisme, en achetant des livres de randonnées...

Personnellement, toutes mes recherches se terminent par l'achat d'un topo-guide, qui reste à mon sens l'idéal, car il fournit de précieuses informations sur le dénivelé, la durée, le niveau de difficulté, les points d'intérêt et le descriptif complet de la randonnée avec les éventuelles difficultés du parcours.

Pour les familles avec des enfants, il existe des toto-guides spécifiques, notamment :
- "les sentiers d'Emilie", une collection qui propose des parcours de 2h30 de marche maximum,
- "Le p'tit crapahut", qui propose une sélection de balades faciles de 1 à 5 h de marche.

Bien sûr, un topo-guide ne dispense pas de se munir d'une carte de randonnée et d'une boussole !

 

♦ Ne pas surestimer les personnes qui participent à la randonnée :

On ne choisit pas une randonnée en fonction de son seul désir et de son niveau, mais en fonction des personnes qui nous accompagnent, et tout particulièrement en fonction de la personne la moins entrainée ou ayant les capacités les plus faibles : un jeune enfant, une personne d'un certain âge, une personne porteuse d'un handicap... 

Même pour les habitués de la randonnée, une randonnée facile s'impose pour démarrer la saison. 

Reussir-sa-randonnee

 

 Consulter la météo locale :

Avant de partir en randonnée, il est impératif de regarder la météo, souvent affichée sur les portes des offices de tourisme.

Malgré cela, le temps change vite en montagne, et on peut avoir des surprises, même si rien de particulier n'a été annoncé.

Une dégradation des conditions météorologiques peut alors augmenter considérablement la difficulté d'un itinéraire, même le plus facile ! 

Dans tous les cas, il faut savoir renoncer et faire demi-tour, afin de ne prendre aucun risque et éviter les accidents.

Reussir-sa-randonnee2

 

 

 

 

- la pluie : lorsqu'il pleut, les sentiers deviennent glissants, surtout s'il y a des rochers, et les passages les plus simples sur terrain sec peuvent devenir difficiles et dangereux une fois mouillés !

De plus, la pluie fait monter le niveau des eaux, et un petit ruisseau traversé facilement à gué à l'aller peut s'avérer compliqué à franchir -voire même impossible- au retour ! 

 

 

 

 - l'orage : dès les premiers signes il faut redescendre, en respectant quelques principes de base : 
. éviter les points hauts tels que les sommets, les cols ou les crêtes,
. ne pas s'abriter sous un arbre, sous un rocher ou le long d'une paroi,
. ne pas courir.

- le brouillard : en quelques instants il peut dissumuler le paysage... et surtout le sentier ! Il devient alors bien difficile, voire même impossible, de s'orienter ! 

Reussir-sa-randonnee1

 

  Etre équipé correctement :

Il est impératif d'avoir un minimum d'équipement, c'est-à-dire :

- un sac à dos : le choix est important, car on le porte plusieurs heures. Il doit donc être vraiment confortable. Il faut aussi bien le remplir, et le régler correctement. 

Pour savoir comment choisir votre sac, et ce qu'il faut y mettre, je vous invite à lire ou relire mon article "le sac à dos et son contenu".

- des vêtements adaptés : en montagne, les changements de température sont fréquents, rapides et imprévisibles. De plus, on se refroidit vite lorsqu'on s'arrête.

Le meilleur principe est celui des "3 couches" : 
. un tee-shirt, de préférence en fibre synthétique, qui séchera plus vite qu'un tee-shirt en coton.
. une polaire, qui se révèle être plus chaude que la laine, et aussi plus légère à porter dans le sac-à-dos.
. une veste coupe-vent. 

- de bonnes chaussures : on ne part pas faire une randonnée en tongs, comme on le voit parfois, mais avec des chaussures adaptées. Ça signifie des chaussures imperméables solides et légères, à semelles crantées et rigides, et montantes pour protéger les chevilles.

De plus, pour éviter les ampoules, on ne fait pas une randonnée avec des chaussures neuves : il faut les porter avant, afin de les "casser", comme on dit chez nous. 

 reussir-sa-randonnee8

 

 Se protéger du soleil :

Même lorsque le soleil est voilé, il convient de se protéger :

- la tête :  pour éviter les insolations, prévoir un chapeau ou une casquette.

- la peau : ne pas oublier la crème solaire qui protègera des coups de soleil... à condition d'être renouvelée suffisamment !

- les yeux : en altitude, la lumière est plus vive, il faut donc prévoir des lunettes de soleil. 

 
Reussir-sa-randonnee7
 Eviter les coups de fatigue :

Un coup de fatigue, c'est lorsque les jambes deviennent molles et ne veulent plus avancer. Pour que le tonus revienne, il est grand temps alors de grignoter des friandises sucrées : fruits secs, barres de céréales, pain d'épice...

Mais le mieux est de ne pas attendre le coup de fatigue, et de grignoter régulièrement ! 


 

 Prévoir suffisamment d'eau :

Afin d'éviter la désydratation, il faut boire beaucoup. Boire beaucoup, ça ne veut pas dire boire beaucoup d'un seul coup ! Ça veut dire boire peu à la fois, mais souvent, et surtout avant d'avoir soif !

Attention à l'eau des torrents, qui peut sembler pure et potable, et donc tentante pour faire le plein des gourdes. Elle peut notamment être souillée par les déjections des animaux se trouvant au-dessus en altitude. A moins d'avoir la possibilité de la faire bouillir, il existe des pastilles à base de chlore pour purifier l'eau.

Pour être tranquille, le mieux est de prévoir la quantité pour la journée complète, soit environ 1,5 litres à 2 litres d'eau par personne.


 Partir tôt le matin :

Le mieux est d'oublier les rêves de grasse matinée et de grimper le matin pendant qu'il ne fait pas trop chaud, afin d'être au sommet pour la pause du midi.

Cela permet notamment d'avoir suffisamment de temps pour observer la nature, de redescendre tranquillement l'après-midi tout en ayant une marge de sécurité, et d'éviter les orages qui peuvent se former en fin de journée. 

 

 Ne pas s'écarter des sentiers :

Il ne faut jamais s'aventurer en dehors des sentiers, car les dangers sont nombreux : pentes glissantes, barres rocheuses, chutes de pierre, risques d'égarement... 


 Ne pas partir seul :

On ne part pas seul en randonnée, car qui pourra vous secourir en cas de problème s'il n'y a personne à proximité ? 

Même à plusieurs, il faut penser à prévenir quelqu'un de son départ en indiquant l'itinéraire prévu.

 

Reussir-sa-randonnee3

 

 

 

 

 

 

 

Belles et bonnes randonnées !

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Et vous, appliquez-vous aussi ce mode d'emploi ?

Commentaires   

NETECHANGES47
# NETECHANGES47 27-07-2015 05:12
Bravo pour ces informations sur la randonnée en montagne. Il faut espérer qu'elles soient beaucoup lues pour que ces activités de loisirs en montagne ne se transforment pas en drames comme c'est malheureusement encore trop souvent le cas chaque année.
Comme pour beaucoup de choses cela s'apprend.
Que sommes -nous face à ces masses rocheuses colossales ?
La montagne offre de multiples espaces de découvertes des simples au plus compliqués . Il faut donc l'aborder progressivement éventuellement pour soi mais aussi avec ceux qui souhaitent s'engager dans ce cheminement, et notamment les jeunes.
Qu'envisage-t-on alors de mettre en premier ... la randonnée ou ce que l'on souhaite connaître ou faire découvrir....?
C'est entièrement exact qu'un topo-guide ne dispense pas de se munir d'une carte ... et c'est la carte qui est importante avant d'être de randonnée. Ensuite il faut être en mesure de pouvoir se représenter le relief au-delà de la carte .
C'est entièrement vrai que la météorologie est essentielle ...
Le brouillard (ou les tempêtes de neige en hiver), l'orage voire même la pluie (qui ne permet plus d'être dans une attiude de complète découverte) sont à proscrire .
Pour vivre pleinement un itinéraire de découverte, en effet, il est préférable de le préparer avant éventuellement avec tous ceux qui vont participer chacun avec ses centres d'intérêt particuliers qui seront ensuite mis en commun au cours du cheminement mais aussi pour ensuite confronter la réalité vécue par rapport à ce que l'on imaginait avant.
Cordialement
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 27-07-2015 17:02
Vous évoquez les tempêtes de neige en hiver. C'est vrai que cela fait effectivement partie des intempéries mais c'est volontairement que je n'en ai parlé dans cet article, que je voulais axer essentiellement sur la randonnée en été. Je trouve en effet que la randonnée en hiver est quelque chose de tout à fait particulier, et j'aimerais bien écrire un article spécifique dédié à ce sujet.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Melissa
# Melissa 27-07-2015 14:44
Très bon article pour ceux qui souhaitent s'initier à la randonnée et un très bon rappel pour les confirmé ;-)
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 27-07-2015 18:43
Merci ! Un petit rappel ça ne fait pas de mal... Quant aux débutants, j'espère que ça les aidera. J'ai cherché ce genre d'infos moi aussi au début, afin de partir sur de bonnes bases. Au début on est parfois un peu désemparé, et on se demande ce qu'il est bien de faire, et ce qu'il ne faut pas faire. Alors j'espère que cet article fera leur bonheur !
Répondre | Répondre en citant | Citer
Marie Thé
# Marie Thé 28-07-2015 06:38
Bonjour Sylvie, Très intéressant ton article et bons conseils pour randonner en montagne, ça se prépare en effet, trop d'inconscience encore à ce sujet. J'ai beaucoup aimé quand j'étais plus jeune, maintenant je ne ferais plus, mais j'adore la montagne et une petite rando facile pour observer flore et faune et paysages enchanteurs. Merci à toi de diffuser ces précieux conseils. Bonne journée. A bientôt.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 28-07-2015 10:55
Oui chaque année il y a des accidents dus à l'imprudence. Parfois l'imprudence est due à l'ignorance, et en ce sens j'espère que cet article sera utile à ceux qui démarrent la randonnée en montagne. Mais dans d'autres cas les gens connaissent très bien les risques, mais les ignorent volontairement. C'est comme s'ils s'estimaient au-dessus, comme s'ils pensaient que les accidents n'arrivaient qu'aux autres mais qu'il ne pouvait rien leur arriver à eux...
Répondre | Répondre en citant | Citer
NETECHANGES47
# NETECHANGES47 28-07-2015 06:46
Bravo pour l'inventaire de sac à dos que vous proposez....
Ensuite, c'est à chacun de s'adapter en fonction des objectifs prévus, des prévisions météorologiques , des activités envisagées ... ... etc..

C'est vrai qu'il est préférable que chacun ait son sac à dos, notamment pour les plus jeunes qui y mettront leurs "trésors" qu'ils feront découvrir par la suite.

Sauf erreur de ma part, il me semble que vous n'indiquez pas le sérum antivenimeux.
Faut-il s'en équiper ou pas ?
Le débat est ouvert.
Personnellement lorsque j'en avais je n'ai jamais utilisé, ... et heureusement.
Par contre je n'en avais pas à chaque fois que j'ai vu une vipère.
Alors, faut-il en avoir ou ne pas en avoir dans la trousse de secours ?
Je vous transmettrai ce que j'aurai suite à cette question.
Cordialement
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 28-07-2015 09:49
C'est vrai que je n'ai pas mentionné le sérum antivenimeux car nous n'en avons jamais acheté, à cause des dates de péremption limitées. Je n'ai jamais creusé la question à ce niveau-là, mais je pense que cela doit être vraiment utile dans certains pays. Par contre, nous avions acheté une pompe anti-venin, recommandée à une époque. Par la suite son efficacité a été remise en question. Du coup, je ne sais pas trop si c'est vraiment bien ou pas ! Il faudrait effectivement faire des recherches à ce sujet...
Répondre | Répondre en citant | Citer
malicyel
# malicyel 29-07-2015 11:33
Je ne suis partie qu'une fois toute seule en rando' et je n'avais pas trouvé ça rassurant de toute façon :)
Pour ma part avant une rando', je me renseigne toujours sur le dénivelé, la météo, je prévois l'eau, les chaussures, voire une trousse de secours mais... encore maintenant avec l'expérience, je me retrouve souvent surprise par un niveau trop élevé :) Mais je trouve que oui c'est super important de ne pas aller en rando comme on va marcher en forêt !
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 31-07-2015 17:14
Lorsqu'on est habitué à raisonner de cette façon, tous ces conseils peuvent paraître évidents. Mais il y a des personnes non initiés qui ne pensent pas à tout ça, et qui s'engagent sur des sentiers sans savoir pour combien de temps elles partent, ni quel dénivelé et quelles difficultés les attendent... Si en plus elles ne se sont pas renseignées sur la météo, qu'elles sont parties tard et qu'elles ne sont pas équipées correctement, il y a vraiment le risque d'avoir des mauvaises surprises, même sans parler de drame pour autant... C'est important de faire la distinction entre les différents types de randonnée : courtes ou longues, en plaine ou en montagne etc. Quant à la trousse de secours, je ne l'ai pas citée ici car je l'ai mise dans le contenu du sac à dos, mais elle est indispensable dans tous les cas, car on ne sait jamais ce qui peut nous arriver !
Répondre | Répondre en citant | Citer
Stéphanie
# Stéphanie 04-08-2015 15:54
Personnellement , je compte toujours le double du temps prévu pour les randos avec les enfants. Le double de ce qui est indiqué dans les totpo guides, sur les panneaux jaunes... au pire, ça laisse le temps de faire davantage de photos et de prendre le temps de jouer dans un petit ruisseau!
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 17-08-2015 10:03
Lorsqu'on randonne avec des enfants, c'est un très bon réflexe de compter le double du temps prévu ! Les enfants peuvent ainsi aller à leur rythme, et surtout profiter d'une bonne pause pour jouer sur le lieu d'arrivée. Pour les parents c'est zen de savoir qu'il y a de la marge et ça permet d'envisager sereinement la journée...

Perso notre cas est un peu particulier car notre fils étant hémiplégique, il nous a fallu complètement nous adapter à lui au fil des années, en fonction de ses capacités. Nous avons toujours fait du "sur mesure", qu'importe pour le temps passé. Le temps indiqué dans les topo-guides nous servait seulement de base pour savoir si avec notre fils la rando serait réalisable ou pas dans la journée... Maintenant qu'il est grand c'est différent mais il a toujours besoin de temps sur les terrains escarpés, et d'aide dans les endroits plus difficiles. Avec l'habitude, selon les sentiers, on sait le temps qu'il va nous falloir... Mais notre but n'est pas la performance ni le respect d'un horaire indiqué dans un guide ou sur une pancarte, mais bien de profiter des randonnées ! On fait des pauses, je fais des photos, et avec tout ça souvent maintenant c'est moi plus que lui qui suis à la traîne !
Répondre | Répondre en citant | Citer
NETECHANGES47
# NETECHANGES47 29-07-2015 22:33
Je crois avoir fait une erreur et avoir envoyé dans "le sac à dos et son contenu". le message ci-dessous que je transmets à nouveau ici...

FAUT-IL AVOIR ou NE PAS AVOIR de SERUM ANTIVENIMEUX dans la trousse de secours ?
Le Docteur Vonick CHENU (médecin Anesthésiste-Ré animateur, ancien Chef des Services Urgences et Réanimation du Centre Hospitalier de Dax ) et le Dr Emmanuel Zinski transmettent les recommandations et les conseils suivants ...
Les vipères fuient les hommes.
Dans l'hexagone, un serpent qui mesure plus de 90 cm n'est pas une vipère mais une couleuvre, il est de ce fait inoffensif.
On dénombre de 1 000 à 2 000 morsures de vipères par an en France (vipera aspis et vipera berus)
10 % des morsures s'accompagnent d'une envenimation ;
10 % des envenimations sont potentiellement graves ;
Les vipères possèdent plus de venin au printemps, les envenimations sont plus fréquentes en avril/juin.

20 à 30 % des morsures sont dites "sèches" (il n'y a pas d'inoculation de venin)

Pour vous rassurer, sachez que les vipères en France sont généralement peu dangereuses et peu agressives.

En ce qui concerne les SERUMS ANTI-VENIN ..
Pour l'un et l'autre des deux médecins l'injection du sérum antivenimeux est à proscrire...
... " ...
Ne pas utiliser de sérum antivenimeux (Le produit peut provoquer de sérieuses réactions allergiques).
Docteur Vonick CHENU
www.pratique.fr/.../
N'injectez pas de sérum antivenimeux (Le produit ne doit être utilisé qu'à l'hôpital car il existe un risque d'allergie.
Dr Emmanuel ZINSKI
doctissimo.fr/.../...
... " ...
S'IL Y A MORSURE ...
- douleur vive sur le moment avec une sensation de piqûre ;
- deux petites lésions cutanées punctiformes espacées de 6 à 8 mm (quelquefois une seule) ;
- quelquefois une goutte de sérosité ;
- 10 à 15 minutes plus tard, peut apparaître une réaction oedémateuse au niveau de la morsure, puis du segment de membre intéressé, enfin de tout le membre ;
- l'aspect de la peau peut se modifier : tâches ecchymotiques ou purpuriques...
- peut s'accompagner d'agitation (ne pas donner de café ou d'alcool et/ou d'excitant car augmente la diffusion) ;
- les formes graves sont en général dues à la pénétration directe du venin dans une veine ;

- si absence d'oedème et de douleur, il n'y a pas d'inoculation de venin : 20 à 30 % des morsures sont dites "sèches".
Docteur Vonick CHENU
www.pratique.fr/.../

L'un et l'autre insistent également sur CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE ...
JAMAIS DE GARROT ...
Le garrot augmente l'anoxie, l'oedème et favorise l'action locale du venin
Docteur Vonick CHENU
www.pratique.fr/.../
Il ne faut pas mettre de garrot quand on est mordu par une vipère
Les certitudes ancestrales ne proviennent pas toujours de connaissances éprouvées et peuvent parfois être dangereuses.
Chassez définitivement de votre esprit cette croyance et faites-le savoir autour de vous.
En effet, le garrot bloque la circulation du sang, augmentant donc le gonflement (oedème) là où le serpent a mordu.
Si le sang n'irrigue plus la peau, celle-ci n'est plus oxygénée, elle noircit et meurt.
En cas de garrot les blessures de la peau peuvent donc être graves et irréversibles.
Dr Emmanuel ZINSKI
doctissimo.fr/.../...

Dans la liste de CE QU'IL NE FAUT PAS FAIRE, l'un et l'autre des deux médecins ajoutent ...
- NE PAS FAIRE SAIGNER LA PLAIE EN L'INCISANT ... Vous avez peut-être vu ça dans un film, mais ne le faites pas, ça ne ferait que favoriser la diffusion du venin.
- Bien sûr, NE CAUTERISEZ (chauffez) PAS la plaie, c'est douloureux et dangereux.
- N'ESSAYEZ PAS D'ASPIRER LE VENIN avec votre bouche (c'est inutile et peut être dangereux pour celui qui le fait).

NE DONNEZ NI CAFE, NI ALCOOL NI THE qui accélèrent les battements du coeur et, donc, contribuent à la diffusion du venin.

GESTES D'URGENCE
Pour ce qui est des gestes d'urgence le Docteur Vonick CHENU et le Dr Emmanuel ZINSKI préconisent ce qui suit ...
1. ALLONGER LA VICTIME
2. CALMER LA VICTIME (toute excitation augmente la vitesse de diffusion du venin ) et SURTOUT LA RASSURER (LA PANIQUE N'EST JAMAIS LE BON REFLEXE dans ces cas-là, d'autant que si vous êtes en France, il y a très peu de probabilité que la morsure soit mortelle. )
3. NETTOYER SOIGNEUSEMENT LA PLAIE à l'aide d'eau et de savon (N. B. ... à ajouter sur la liste de ce qui est à mettre dans le sac à dos). Si vous avez un antiseptique, appliquez-le.
N'UTILISEZ EN AUCUN CAS de l'ALCOOL ou de l'ETHER qui, non seulement sont inefficaces, mais de plus favorisent la diffusion du venin.
En revanche, si vous avez de la glace, mettez-la dans un sac plastique, entourez le tout d'un linge léger puis appliquez à l'endroit de la morsure, la glace diminuera la douleur et le gonflement de la peau.
4. poser un bandage sans compression
Prenez garde à ne pas comprimer le membre touché et vérifiez que vous pouvez toujours passer un doigt entre la peau et le bandage.
5. enlever bagues, bracelets ...
6. CONTACTER le 15 pour suite à donner et transport éventuel ;
7. si transport : immobiliser le membre mordu ;
8. si douleur : paracétamol (ne pas utiliser d'aspirine).

Concernant l'ASPIVENIN...
Aspi venin semble peu efficace.
Docteur Vonick CHENU - médecin Anesthésiste-Réanimateur
www.pratique.fr/.../
Les systèmes de pompes aspirantes de type Aspivenin sont sans intérêt; la morsure de serpent est trop profonde pour qu'ils soient efficaces.
doctissimo.fr/.../...
Dr Emmanuel Zinski
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 31-07-2015 17:15
Merci !
Répondre | Répondre en citant | Citer
NETECHANGES47
# NETECHANGES47 04-08-2015 00:25
Où a été prise cette belle photo placée au début de votre article ...
Le sentier mène au cirque glaciaire d'où vient le torrent ... et chaque virage va offrir de nouvelles perspectives.
Cordialement
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 17-08-2015 15:42
La première photo illustrant cet article a été prise dans le cirque d'Estaubé, dans les Hautes-Pyrénées . C'est une magnifique randonnée qui conduit à un point de vue sur ce cirque et qui offre effectivement de nouvelles perspectives à chaque virage.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Stéphanie
# Stéphanie 04-08-2015 15:50
Bravo pour ce topo bien complet! Oui, je crois que tout est dit, clairement dit et facile à suivre!
Merci!
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 17-08-2015 15:36
Merci à toi, ça me fait très plaisir ! :-) :-) :-)
Répondre | Répondre en citant | Citer
Caroline T.
# Caroline T. 15-09-2017 12:28
Re!

Ton article est bien fait. Pour moi c'est un peu différent, puisque je suis seule à chaque fois que je pars. Hormis l'équipement qui est le même que toi, j'utilise donc mon téléphone ou j'active le gps, ainsi, s'il m'arrive quelque chose, on peut me trouver. Et je dis toujours à mes fils ou je vais, par contre leur indiquer le chemin que je vais entreprendre non, puisque très souvent je ne le connais pas à l'avance. J'étudie un lieu sur google map et une fois arrivée sur place, je suis toujours tentée d'arpenter chaque chemin que je vois. Mon atout, j'ai une excellente mémoire visuelle, donc je ne tourne pas en rond.
Bisous!
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 15-09-2017 14:32
Re-coucou Caroline !
Eh bien tu m'apprends quelque chose car je ne connaissais pas ce système sur le téléphone pour être retrouvé en cas de problème. Je viens d'en parler à Philippe, et il me dit qu'effectivemen t il y a des applications qui permettent ça, et que ça fonctionne à partir du moment où on a internet sur son téléphone. C'est bien ça alors, tu utilises une application GPS sur ton téléphone ? Car du coup je trouve cette info très très intéressante : j'attends ta confirmation pour savoir si c'est bien ce système que tu utilises et si oui, je pense que je ferais un édit pour rajouter ça à mon article. Ça peut vraiment être super utile aux personnes qui randonnent seules. C'est vrai qu'on dit toujours que normalement il ne faut pas partir tout seul mais si tu dis toujours où tu pars, et que tu as ce système, j'estime que tu prends vraiment toutes les dispositions et précautions qu'il faut pour optimiser ta sécurité !
Répondre | Répondre en citant | Citer
Caroline T.
# Caroline T. 15-09-2017 18:49
Le gps est intégré dans mon téléphone, et j'ai deux applis: google maps et wase. Suivant si tu as un iphone ou un android, c'est différent. Oui il faut une connection internet sinon ça marche pas. Je te met deux liens qui peuvent t'êtres utiles si tu souhaites faire un article sur le sujet.
Bisous

www.gpszapp.net/.../

01net.com/.../...
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 16-09-2017 17:41
Merci beaucoup Caroline pour ces précisions et pour les liens :-) :-) :-)
Moi je suis nulle avec la technologie et je n'ai pas de forfait internet pour mon téléphone alors tu vois le truc...
Je me dis que si je ne connaissais pas ce système il y en a sûrement d'autres qui l'ignorent aussi.
Cette info est tellement excellente et utile que oui, il faut absolument que j'écrive un truc à ce sujet : soit en modifiant cet article, soit en écrivant un article dédié. Je vais y réfléchir.
En attendant, enccore merci, et bon dimanche à toi. Gros bisous.
Répondre | Répondre en citant | Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Restez informés !

Pour être au courant de chaque nouvel article, inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement en cadeau mes 2 albums photos numériques : "la montagne en photos" et "la mer en photos".

Traduction

A propos

 

photo presentation

 

Coucou !

Moi c'est Sylvie...

Je fais de la randonnée depuis 1990.

Ici, vous trouverez quelques conseils mais surtout, je vous fais partager mes randonnées, principalement à la montagne mais aussi à la mer ou ailleurs, en été comme en hiver :

- Pyrénées
- Alpes
- Corse
- Bretagne
- Pays de la Loire
- Ile de la Réunion

 

Suivez-moi sur Facebook

 

Recherche

Avertissement :

Les indications fournies dans mes descriptifs sont brèves et sommaires, et servent principalement à vous faire une petite idée de la randonnée présentée, selon mon ressenti. Elles ne remplacent pas l'indispensable topo-guide, qui vous fournira un descriptif complet et précis de votre randonnée.

Des facteurs météo ou autres sont susceptibles de faire évoluer rapidement la difficulté d'un itinéraire. Chaque randonnée se fait donc sous votre propre responsabilité. Toutes les informations fournies ici ne pourront en aucun cas engager ma responsabilité en cas d'accident ou de quelque manière que ce soit.