BANNIERE1

ACCUEIL

Le sac à dos est l'élément indispensable de tout randonneur digne de ce nom !

Au cours de nos randonnées en montagne, je suis toujours surprise de voir régulièrement que, dans certaines familles avec des enfants déjà bien grands, seuls quelques membres portent un sac à dos, de surcroît petit...

C'est sûr que c'est très confortable de marcher sans sac, qu'on se sent vraiment léger, mais cela me laisse toujours un peu sceptique : est-ce nous qui emportons trop de choses, ou eux qui n'en emportent pas assez ?

En ce qui nous concerne, notre maxime est "un pour chacun", plutôt que "un pour tous". En effet, nous avons chacun notre sac à dos, de taille différente, et les enfants ont eu le leur dès qu'ils ont commencé à marcher tout seuls. C'est ce que je vous conseille vivement... 


Lorsqu'on randonne, on ne part pas pour une 
demi-heure, mais pour plusieurs heures ou toute une journée. On marche sur toutes sortes de terrains, parfois plats, mais la plupart du temps qui grimpent et descendent... 

Avez-vous déjà marché avec un sac à dos qui se balance un coup à droite, un coup à gauche ? Moi, oui... Avez-vous déjà marché avec un sac à dos qui frotte  à un endroit et qui fait mal ? Moi, oui... Avez-vous déjà marché avec un sac à dos qui fait mal aux épaules, ou mal au dos ? Moi, oui... 

Si votre sac à dos est mal adapté ou mal ajusté, vous risquez de trouver les heures très longues et surtout, de ne pas apprécier la randonnée, ce qui serait vraiment regrettable. Votre sac à dos doit être votre ami, pas votre ennemi... 

Pour éviter toute mauvaise surprise, il convient donc de bien choisir son sac à dos, et aussi de bien l'ajuster.

 Sac à dos


Comment faire pour bien choisir son sac à dos ? 


Choisir un sac à dos n'est pas forcément une tâche facile, car il existe de nombreux modèles. Ne choisissez pas un sac parce que la couleur vous plaît, ou parce qu'il y a plein de poches partout et que c'est fun !

En y regardant de plus près, vous verrez qu'il y a des modèles homme, des modèles femme, des capacités et des poids différents.

Pour une randonnée à la journée, on estime en général qu'un sac d'une capacité de 20 à 35 litres suffit... N'oubliez pas que plus votre sac est grand, plus vous serez tenté de le remplir, et plus il sera lourd à porter !

En ce qui concerne le poids justement, optez pour un sac le plus léger possible. Si déjà il est lourd quand il est vide, qu'est ce que ça va être quand il sera rempli...

Idéalement, le poids du sac à dos ne doit pas dépasser 20% du poids de la personne qui le porte. Faites votre calcul...

Ensuite, bien sûr, il y a différentes finitions et qualités : sacs équipés de systèmes de ventilation et d'évacuation de l'humidité (appréciable pour lutter contre la transpiration dans le dos), sacs équipés de housses anti-pluie (pratique, mais qu'il est possible d'acheter à part), rembourrage des bretelles, ceinture ventrale, sangle de poitrine... 

Bref, votre sac à dos doit être avant tout confortable : comme l'escargot, c'est un peu votre maison que vous portez sur votre dos... 

Dans tous les cas, ne passez pas à la caisse du magasin sans l'avoir essayé...

 


Comment bien régler son sac à dos ? 


Avant de partir, il convient de bien régler votre sac à dos. Desserrer d'abord toutes les sangles avant de le mettre sur le
 dos. Ensuite ajuster la ceinture ventrale, tendre les bretelles, et finir par le réglage de la sangle de poitrine si vous en avez une.

Toutes les bretelles et les sangles doivent être réglées de manière à ce que le bas du sac soit bien ajusté au bassin, que le poids ne porte pas uniquement sur les épaules, et que la nuque ne soit pas gênée par le haut du sac à dos.

L
e sac à dos ne doit pas descendre pas trop bas sur les fesses : le poids du sac doit être porté sur les hanches, non sur les épaules
 

Sac à dos2    Sac à dos, en famille, sur les sentiers (Corse - 2007)


Quoi mettre dans son sac à dos ? 


C'est bien d'avoir chacun un sac à dos, mais on met quoi dedans ?

Le but est d'éviter le superflu, sans oublier l'indispensable...

 

Voici la liste de ce que nous emportons pour une journée de randonnée à la montagne :  

- chapeau/casquette : indispensable pour éviter les insolations
- short (lorsqu'on part en pantalon), ou pantalon (lorsqu'on part en short): en fait ça c'était au début... Depuis nous avons investi dans des pantalons de randonnée "tout en 1", c'est à dire des pantalons munis de fermetures, qui peuvent ainsi se transformer en pantacourt et/ou en short.
- polaire : au début nous emportions un pull, mais nous avons ensuite acheté une polaire, qui s'avère beaucoup plus efficace et lègère. Au moment des soldes, on en trouve à bas prix dans les magasins de sport.
- coupe-vent 
- bonnet : ça c'est surtout pour mon cher et tendre qui est très frileux. Mais il est vrai que j'ai parfois regretté de ne pas avoir le mien dans mon sac, car l'altitude peut réserver bien des surprises, même si le ciel est bleu et que le soleil brille de mille feux...
- poncho ou vêtement pour se protéger contre la pluie : nous avons commencé par un K-Way, mais nous en avons vite vu la limite lorsqu'il pleut... Nous avons alors acheté un poncho bas de gamme, qui se met par-dessus les vêtements, sans manche, avec juste un trou pour passer la tête. Là aussi nous avons vu la limite, car au bout d'un moment on se retrouve mouillé, surtout au niveau des bras ! Et puis au bout de plusieurs utilisations, le poncho a commencé à montrer de sérieux signes de fatigue... Nous avons donc fini par investir dans ce que j'appelle un poncho avec des manches, mais qui s'appelle en réalité une pèlerine, qui de plus protège aussi très bien le sac à dos. Si votre vêtement de pluie ne protège pas votre sac à dos, prévoir alors une housse de sac à dos anti-pluie...
lunettes de soleil

pique nique : si comme nous vous voulez utiliser des boites, assurez-vous qu'elles sont bien hermétiques afin d'éviter toute mauvaise surprise... En cas de doute, ne pas hésiter à mettre les boîtes dans un sac plastique.
barres de céréales/fruits secs/gâteaux secs : pour reprendre des forces pendant les pauses
- morceaux de sucre et alcool de menthe : en cas de besoin si on a une petite faiblesse
eau : nous prévoyons 1,5 litre par personne, dans des gourdes. Il existe aussi des poches à eau... 
couteau multifonctions
sac poubelle : pour remporter les déchets. Par principe, j'estime qu'on est capable de remporter ce qu'on a été capable d'apporter...

crème solaire : ne la négligez pas... C'est bien de la transporter, mais encore faut-il l'utiliser. Ma fille en a fait l'expérience à ses dépens il y a 2 ans. A 13 ans, fini le bébé à qui j'appliquais la crème moi-même... Je lui avais donné son propre tube de crème solaire, elle en a mis en début de journée, mais ne l'a pas renouvelée ! Résultat : le soir elle était rouge comme un écrevisse, en particulier derrière les genoux, ce qui fait que le lendemain et les jours suivants elle ne pouvait plus marcher. Elle a été obligée de rester quelques jours à la maison de location, condamnée à lire et regarder la télé, et surtout à s'enduire de biafine. Depuis, elle a retenu la leçon...
stick à lèvres : c'est selon les personnes. Depuis que j'ai été obligée d'en acheter en cours de vacances d'été à cause de douloureuses gerçures aux lèvres, ça fait partie des mes indispensables.
papier hygiénique : ça parait tout bête, mais c'est si facile de l'oublier !
produit pour se laver les mains sans rinçage : pour ne pas gaspiller l'eau, en l'absence de point d'eau à proximité
mouchoirs en papier

- topo-guide de randos
- carte de randonnée
- boussole

- trousse de secours : aspirine à croquer, bandes, désinfectant, pansements classiques et pansements contre les ampoules, sparadrap, ciseaux, pince à épiler, crème à l'arnica. Il nous est arrivé une fois de donner un pansement à un jeune couple dépourvu de trousse de secours : la jeune fille s'était blessée au doigt sur un rocher, et elle était bien embêtée car ça n'arrêtait pas de saigner. J'ai moi-même été secourue dans mes toutes premières années de randonnées, à une époque où notre trousse de secours n'était pas assez bien garnie : en descendant trop vite au retour d'une rando je me suis fait mal au genou et je ne pouvais plus marcher ! Avec une bombe de froid en spray et une bande au genou qu'elle transportait toujours pour son mari ayant aussi régulièrement des problèmes de genou, une femme m'a alors sympathiquement soignée.
couverture de survie : parce qu'on ne sait jamais ce qui peut arriver. D'ailleurs, nous n'en avons qu'une, et on se disait qu'il fallait qu'on en achète d'autres afin d'avoir chacun la sienne. 
corde : nous avons pris cette habitude lorsque les enfants étaient petits, et que nous les encordions dans les passages qui nous semblaient à risque, comme parfois même seulement un étroit sentier à flanc de montagne. Cela nous était aussi surtout utile pour assurer Jérémie, notre fils hémiplégique... Maintenant il est grand mais la corde ne quitte plus le sac, car on se dit qu'elle peut s'avérer utile en cas de nécessité.
briquet
sifflet : ce n'est pas coûteux, c'est léger et ce n'est pas encombrant. Que des avantages pour un petit accessoire qui peut réellement être utile si on se perd dans le brouillard, ou ailleurs ! 
bâton de marche : nous avons commencé par acheter ce que j'appelle maintenant un "bâton de marche pour les touristes", c'est à dire un joli bâton de marche en bois que l'on trouve dans les magasins de souvenirs... Seulement ces bâtons là ne se plient pas, et on ne peut pas en régler la hauteur. L'idéal pour moi maintenant c'est le bâton de marche télescopique, qui se plie lorsqu'on en a pas besoin, et que l'on peut régler en fonction de sa taille. J'accroche le mien à l'emplacement prévu à cet effet sur mon sac, et je m'en sers seulement lorsque j'en ressens le besoin, c'est à dire lorsque ça grimpe fortement, ou que ça descend... Mes genoux apprécient grandement... Mais certains préfèrent marcher constamment avec leur bâton, voire même avec 2 bâtons. A vous de voir ce qui vous convient le mieux. 

- appareil photos : si pour certains ça peut être faire partie du superflu, pour une passionnée de photos comme moi ça fait bien entendu partie des indispensables !!! Prévoir une batterie et une carte mémoire de rechange pour ne pas être pris au dépourvu... 
- jumelles

- téléphone portable : il ne capte pas partout, me direz-vous ! Oui mais, même s'il ne capte pas, les numéros d'urgence restent en général accessibles, du moins en France.
- lampe frontale/lampe dynamo : parce qu'on peut se retrouver à traverser des tunnels (si si...), ou bien en prévision d'un souci qui nous ferait rentrer à la nuit tombée. 

 


A partir de cette liste, je vous conseille de faire votre propre liste idéale par écrit, et de la conserver ensuite : c'est très pratique, elle vous servira les fois suivantes et vous évitera ainsi tout oubli.
 

Voici maintenant le contenu personnel de chacun de nos sacs à dos, toujours pour une journée de randonnée en montagne. Vous verrez ainsi comment on fait notre répartition selon les personnes : 

 

 

Sylvie

(sac de 40 litres)

 

- chapeau
- crème solaire 
- lunettes de soleil
- short ou pantalon 
- polaire 
- coupe-vent 
- poncho (pèlerine)
- topo-guide de randos
- appareil photos
- téléphone portable 
- lampe dynamo 
- fruits secs
- eau 
- couteau
- stick à lèvres 
- mouchoirs en papier
produit pour les mains sans rinçage    
- genouillère 
- sifflet 
- bâton de marche 

 

 

 

 

 

 

Philippe

(sac de 60 litres)

 

- chapeau de randonnée                       
- lunettes de soleil
- short ou pantalon 
- polaire 
- coupe-vent 
- bonnet 
- poncho (pèlerine)
- carte de randonnée
- boussole
- appareil photos
- jumelles
- téléphone portable 
- lampe frontale
- fruits secs
- sucre, alcool de menthe
- eau 
- pique-nique
- couteau multifonctions
- sac poubelle 
- papier hygiénique 
- stick à lèvres 
- mouchoirs en papier
- trousse de secours
- couverture de survie 
- corde 
- briquet
- sifflet 
- bâton de marche 
              

 

 Jérémie (19 ans)

(sac de 20 litres)

 
- casquette
- lunettes de soleil
- short ou pantalon 
- polaire 
- coupe-vent 
- poncho (pèlerine)
- téléphone portable 
- eau 
- chips
- sifflet 
- bâton de marche  

 

 

 

 

 

 

 

                   
                  Justine (15 ans)

                  (sac de 20 litres)

 
- chapeau de randonnée
- crème solaire 
- lunettes de soleil
- short ou pantalon 
- polaire 
- coupe-vent 
- poncho (pèlerine)
- topo-guide de randos
- appareil photos
- jumelles
- téléphone portable 
- lampe dynamo 
- barres de céréales
- eau 
- fruits du pique-nique
- couteau
- stick à lèvres 
- mouchoirs en papier
- sifflet 
- bâton de marche 

            

 

Lorsque les enfants étaient petits, ils avaient bien sûr un sac à dos adapté, d'environ 4 litres pour commencer, dans lequel on mettait juste un paquet de chips et le doudou. Mais cela les a habitués progressivement, et ils étaient tout contents qu'on leur achète un sac à dos bien à eux, et d'avoir ainsi l'air de vrais randonneurs, comme les grands !

... Comme vous pouvez le constater, Philippe a un énorme sac à dos, d'une capacité de 60 litres. Pour une journée, c'est beaucoup trop grand comme sac, il ne vous dira pas le contraire... Mais c'est un choix qu'il a fait délibérément, car il aime emporter notre pique-nique... dans une glacière souple, avec un bloc de glace !!! Evidemment, je ne vous dirai pas qu'il faut en faire autant ! ... 

 

Et vous, vous mettez quoi dans votre sac à dos ? Quels éléments de notre liste sont superflus pour vous ? Quels sont vos indispensables ? 

Commentaires   

Nath
# Nath 30-07-2014 23:03
Coucou !
Oh je te rejoins sur bien des points : moi j'hallucine toujours de voir des "touristes" (car impossible d'appeler ça un randonneur) partir en randonnée en baskets avec un mini sac à dos...
Mon sac fait 30 L mais je pense investir bientôt dans un 40L car dès que je mets l'appareil photo et un objectif dans le sac, cela devient juste pour mettre les indispensables :
- pique-nique
- eau (2L car mes randos sont des randos de minimum 6H de marche)
- change complet
- cape de pluie
- protège sac à dos
- gants et bonnet même en été car en haute montagne il peut faire froid
- sifflet, couverture de survie, frontale
- figues pour les coups de pompe
- veste chaude
- thermos
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 31-07-2014 14:28
Hello Nathalie ! Merci d'apporter ton témoignage par ici. Pas de doute, on voit que tu es une vraie pro. ;-) Dis-moi, quand tu dis "change complet", tu veux dire que tu emportes une tenue complète de rechange ? Tu en as eu l'utilité un jour ? Quant à l'appareil photo, je suppose que le tien doit être lourd avec les objectifs et tout et tout. C'est à cause de ça que je n'ai pas envie pour l'instant de passer au réflex et que je reste avec mon bridge... Mais j'avoue que c'est tout de même tentant...
Répondre | Répondre en citant | Citer
Fran
# Fran 12-06-2015 10:01
Je fais partie de ceux qui voyagent léger en famille. Mais on ne part pas en montagne, je trouve les enfants encore trop jeunes (18 mois à 5 ans)

Notre équipement se décline ainsi :

Moi - sac 25l
- Eau (2 bouteilles de 2l)
- Pique-nique (pain, barres de céréales, fruits, fromage) dans un sac plastique qui servira de sac poubelle
- Canif
- Tenue de rechange pour les enfants (qui servent davantage en cas d'accident-pipi ou de chute dans la boue que pour les changements de temps)
- mouchoirs
- téléphone
- porte-feuille, papier d'identité etc etc
- carnet et stylo
+ appareil photo (à la ceinture) et inhalateur pour l'asthme (à portée directe dans ma poche)

L'homme - Porte-bébé avec notre plus jeune dedans, le tout doit faire dans les 15kg, et quelques bricoles dans la pochette dessous :
- trousse de secours (avec à peu près tout ce que tu as mentionné sauf l'aspirine + les couvertures de survie)
- couche de rechange
- clefs
- téléphone
- topo-guide

L'aînée (5 ans) - sac 5l
- Gourde (50cl)
- Veste coupe-vent pour elle et sa soeur

La cadette (3 ans) - sac 5l
- Gourde (50cl)
- Doudou + tétine (ce qui l'encourage dans les coups de fatigue)

Les chapeaux restent sur la tête, et je prends rarement de protection de pluie (temps changeant annoncé), mais nos "randos" sont courtes en terme de distance (max 6km en 4 à 5h, pauses comprises pour s'adapter à la plus jeune), sur faible dénivelé (donc pas montagne).
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 13-06-2015 09:26
Merci beaucoup d'avoir pris le temps de détailler le contenu de vos sacs à dos : c'est vraiment sympa, et ça pourra servir pour d'autres familles qui font le même type de randonnées que vous, avec des enfants en bas âge. :-)

En habituant vos enfants à porter un sac-à-dos, et en vous adaptant au rythme de celui qui marche le plus lentement, je pense que vous avez fait ce qu'il fallait pour leur donner le goût de la randonnée. Si vous aimez la montagne et que cela vous tente, je ne vois pas ce qui vous empêcherait d'y aller maintenant, vu l'âge de vos enfants : nous avons commencé la montagne quand nos enfants ont eu 1 an (dans le porte-bébé bien sûr...) ! Allez-y doucement en choisissant des randos à faible dénivelé, et vu qu'ils sont habitués à marcher, en prenant votre temps, ça devrait le faire sans problème... N'êtes-vous pas tentés ?
Répondre | Répondre en citant | Citer
Fran
# Fran 15-06-2015 07:23
Avec mon aînée (très bonne marcheuse), et le petit (en porte-bébé) j'irais en montagne sans trop de problèmes, mais je n'ose pas avec ma cadette que la moindre difficulté de terrain rebute. J'attends qu'elle soit prête, je ne veux pas la forcer.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 15-06-2015 08:21
Dans ce cas, effectivement, mieux vaut attendre car il ne faut surtout pas forcer les enfants, au risque de les dégoûter ! Pour des randonnées en famille réussies, il faut que tout le monde y trouve du plaisir ! Je ne sais pas dans quel genre de lieux vous randonnez pour l'instant mais essayez dans la mesure du possible de donner un but attrayant à la randonnée : jeux dans un ruisseau, lac etc. Mais peut-être est ce déjà ce que vous faites... J'ai écrit un article sur des conseils de randonnées avec des enfants, je ne sais pas si vous l'avez vu...
Répondre | Répondre en citant | Citer
Fran
# Fran 18-06-2015 05:34
Citation en provenance du commentaire précédent de Sylvie :
Je ne sais pas dans quel genre de lieux vous randonnez pour l'instant mais essayez dans la mesure du possible de donner un but attrayant à la randonnée : jeux dans un ruisseau, lac etc. Mais peut-être est ce déjà ce que vous faites... J'ai écrit un article sur des conseils de randonnées avec des enfants, je ne sais pas si vous l'avez vu...
Oui, je l'ai lu. C'est même par lui que je suis arrivée ici.
Le pique-nique est souvent un but en soi.
Je les laisse aussi "guider" la randonnée (on repère ensemble les balises, leur signification avant de partir et ensuite elles jouent au "jeu de piste"). On s'arrête aussi souvent pour regarder la progression sur la carte, ce qui est gratifiant ("tu as vu tout ce que tu as marché !") ou encourageant ("regarde, on a plus que ça à faire").
Pour la grande, c'est facile, l'exploit sportif en lui-même lui plait (et elle marche facilement 1 à 2 km de plus que nous avec tous les aller-retour qu'elle fait en prenant de l'avance et en revenant sur ses pas pour sa soeur :D ). Avec la petite, on chante (c'est une grande mélomane), on observe les petites bêtes et on essaie de reconnaitre les oiseaux à leur chant. Elles aiment aussi beaucoup les curiosités naturelle (grottes, falaises, "cascades",...)

Le sac à dos, lui, a été une véritable révélation pour elles deux, une reconnaissance en tant que "grandes", et il est maintenant presque impossible de les faire sortir, même pour une courte promenade du soir avec le chien, sans qu'elles soient équipées :-*
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 18-06-2015 09:50
Oui je suis tout à fait d'accord pour le pique-nique : à lui seul il constitue un formidable attrait, car en général tous les enfants adorent pique-niquer ! Si en plus on leur met un petit quelque chose du pique-nique dans leur sac-à-dos, alors là, quelle fierté pour eux !

Pour le reste, c'est marrant, car ça me fait vraiment penser à ce que nous faisions avec nos enfants lorsqu'ils étaient petits : repérer le balisage, regarder sur la carte, chanter (bon, moi c'était plutôt raconter des histoires...), observer la nature (une fleur par ici, un oiseau par là, un insecte etc) et profiter des curiosités naturelles.

Je pense que vous mettez vraiment toutes les chances de votre côté et faites tout ce qu'il faut pour donner le goût de la randonnée à vos enfants. En tout cas cette méthode a marché pour nous, et je pense que c'est l'idéal pour les encourager, les valoriser et leur transmettre notre passion. Après sans doute y a-t-il des enfants qui aiment plus marcher que d'autres, alors est-ce que toutes ces petites "combines" sont suffisantes pour un enfant qui n'aimerait vraiment pas ça ? Je ne le sais pas, et vraiment c'est quelque chose que j'aimerais bien savoir... Oui la question est : est ce qu'on peut faire aimer la randonnée à TOUS les enfants, en les faisant démarrer tout petits et en appliquant ces "méthodes", même ceux qui sont un peu plus réticents ? Car le souci dans une famille qui souhaite faire de la rando, c'est qu'il faut que tout le monde aime ça. S'il y a un seul membre de la famille qui n'aime pas ça, aie aie aie !

Pour le sac-à-dos, j'ai bien ri en lisant votre commentaire. A partir du moment où elles ne dorment pas avec, ça va... :D :D C'est vrai que c'est une véritable reconnaissance pour eux, comme une preuve en quelque sorte qu'on leur accorde bien le "statut de randonneur" au même titre que les adultes.

Allez, encore un peu de patience le temps que votre cadette soit prête, et ensuite vous pourrez élargir vos possibilités de randonnées. En attendant il y en a de nombreuses qui sont belles, partout en France, que ce soit à la mer, à la campagne, en forêt ou à la montagne etc. Alors je vous souhaite de belles randos à venir, et surtout n'hésitez pas à continuer de venir partager vos expériences par ici. C'est un vrai plaisir pour moi d'avoir ainsi le témoignage de familles. Merci ! :-) :-) :-)
Répondre | Répondre en citant | Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Restez informés !

Pour être au courant de chaque nouvel article, inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement en cadeau mes 2 albums photos numériques : "la montagne en photos" et "la mer en photos".

Traduction

A propos

 

photo presentation

 

Coucou !

Moi c'est Sylvie...

Je fais de la randonnée depuis 1990.

Ici, vous trouverez quelques conseils mais surtout, je vous fais partager mes randonnées, principalement à la montagne mais aussi à la mer ou ailleurs, en été comme en hiver :

- Pyrénées
- Alpes
- Corse
- Bretagne
- Pays de la Loire
- Ile de la Réunion

 

Suivez-moi sur Facebook

 

Recherche

Avertissement :

Les indications fournies dans mes descriptifs sont brèves et sommaires, et servent principalement à vous faire une petite idée de la randonnée présentée, selon mon ressenti. Elles ne remplacent pas l'indispensable topo-guide, qui vous fournira un descriptif complet et précis de votre randonnée.

Des facteurs météo ou autres sont susceptibles de faire évoluer rapidement la difficulté d'un itinéraire. Chaque randonnée se fait donc sous votre propre responsabilité. Toutes les informations fournies ici ne pourront en aucun cas engager ma responsabilité en cas d'accident ou de quelque manière que ce soit.