BANNIERE2

Les gorges de la Jordanne

Dans le Cantal, près d'Aurillac et du Puy Mary, les gorges de la Jordanne s'étirent sur plus de 3 kilomètres entre Saint-Julien-de-Jordanne et Saint-Cirgues-de-Jordanne. C'est ici que débute un parcours aménagé de 2 kilomètres (soit 4 kilomètres aller-retour), qui nous entraîne à la découverte d'une partie de ces gorges pouvant atteindre jusqu'à 60 mètres de profondeur.

Le sentier, varié, nous fait longer ou surplomber la rivière, passer d'une rive à l'autre sur des passerelles et des ponts de bois, grimper sur la corniche aménagée, évoluer au milieu des rochers... 

Chemin faisant, des bornes pédagogiques invitent à se pencher sur les secrets de la faune et de la flore de ce milieu privilégié.

Voilà donc une balade rafraîchissante qui a de quoi plaire au plus grand nombre, aux familles avec des enfants comme aux amoureux de nature en quête de sites d'exception. 

Cependant, même s'il est aménagé et qu'il s'agit plus d'une balade que d'une randonnée, ne sous-estimez pas le parcours, qui n'en demeure pas moins un minimum sportif pour autant : escaliers, cailloux, racines et rochers jalonnent le sentier...

Très prisé, et ouvert seulement de début juin à fin septembre, le site des gorges de la Jordanne est très fréquenté, d'autant plus qu'il offre ombre et fraîcheur, bienvenus au coeur de l'été... 

Afin d'échapper un maximum à la foule, nous avons choisi d'y aller dès l'ouverture en ce jour d'août 2016 où nous étions avec notre fille de 17 ans. Bien nous en a pris car nous avons eu le privilège de cheminer seuls au fond des gorges pendant un long moment, ce qui a contribué à rajouter à la magie de ce lieu de toute beauté qui nous a enchantés. 

Les gorges de la Jordanne offrent un paysage bien différent de ceux que le randonneur découvre habituellement au coeur des montagnes cantaliennes.

Dépaysant, c'est un véritable écrin de verdure que je vous invite également à découvrir !
 

gorges de la jordanne1

Lac et refuge de la Blanche, et lac Blanchet

Sur les hauteurs de Saint-Véran, le plus haut village d'Europe niché à 2 042 mètres d'altitude au coeur du Parc Naturel du Queyras dans les Hautes-Alpes, une randonnée familiale tirée du guide IGN "Hautes-Alpes : 120 balades et randonnées à pied, à Vtt, à vélo", mène tranquillement au lac de la Blanche (2 499 m), près du refuge du même nom.

De là, un sentier plus sportif permet de poursuivre dans le vallon du Blanchet vers ses deux lacs : le lac Blanchet Inférieur (2 746 m) et le lac Blanchet Supérieur (2 810 m).

En ce mois d'août 2015 où nous étions avec notre fille de 16 ans et notre fils hémiplégique de 20 ans, nous nous sommes arrêtés au lac Inférieur, désireux de garder un peu de temps ensuite pour visiter Saint-Véran, classé parmi les plus beaux villages de France.

Je n'ai donc pas vu le lac Blanchet Supérieur... Mais lac Blanchet Inférieur, bordé de linaigrettes, est de toute beauté. Nous avions d'ailleurs prévu de pique-niquer sur ses berges, mais l'endroit étant beaucoup trop venteux ce jour-là, nous avons préféré redescendre un peu pour manger au bord du lac de la Blanche.

Jusqu'au lac et au refuge de la Blanche, cette randonnée sans difficulté conviendra tout à fait aux familles, aux débutants, ou bien encore pour une journée repos, même si vous n'y serez pas seuls : facile d'accès, le site est très fréquenté...

Ce n'est pas le cas en revanche des lacs Blanchet, car ça grimpe dur à partir du lac de la Blanche... Mais si vous le pouvez, je vous conseille bien sûr d'aller jusque là !

Circuit des moulins de Monnières

Située dans le vignoble nantais, dans la région des Pays de la Loire, Monnières comptait jadis de nombreux moulins à vent.

Si bon nombre d'entre eux ont de nos jours disparu, une boucle au départ de cette commune de Loire-Atlantique permet d'en découvrir trois, datant du XVIIIème siècle, qui continuent de ponctuer le paysage : le moulin de la Bidière, le moulin de la Justice, et le moulin de la Minière

Surplombant les vignes, ce dernier a la particularité d'avoir été aménagé en belvédère. On peut y grimper librement et découvrir par temps clair un panorama s'ouvrant sur les clochers d'une vingtaine de communes, et jusqu'au Mont des Alouettes en Vendée.

Un petit panneau d'information sur place nous apprend que le moulin de la Minière est "un de ces moulins à deux étages qui permettait l'installation du système Berton. De l'intérieur le moulin pouvait y faire tourner son toit et faire varier la largeur de ses ailes en fonction du vent".

En dehors des moulins, cette très belle randonnée proposée par "l'office de tourisme du Vignoble de Nantes", nous fait traverser des paysages variés à travers les vignes, dans les sous-bois, au bord de la Sèvre et dans les côteaux. Elle nous entraîne également à la découverte de l'étang des Tuileries et du village du Pont, un village typique des bords de Sèvre situé près d'un pont dont on apprend notamment, grâce à un petit panneau explicatif, que "avant le pont de pierre la traversée de faisait à gué ou sur une passerelle de bois l'été, et l'hiver sur le bac du passeur d'eau"

Lorsque j'ai réalisé cette randonnée fin octobre 2016 avec ma fille de 17 ans, les couleurs automnales étaient tout particulièrement magnifiques, ajoutant un atout charme supplémentaire à la balade.

Attirée depuis toujours par les paysages de vignes au milieu desquels j'ai grandi, ainsi que par les moulins, c'est une randonnée que je ne pouvais qu'adorer ! 

Autour du puy Violent, depuis Récusset

Dans le topo-guide "Volcan Cantalien" aux éditions Chamina, j'avais repéré une randonnée intitulée "Lesmaronies", une boucle de 8 kilomètres dans les environs du Puy Violent, un des monts du Cantal culminant à 1 592 mètres d'altitude dans la région de Salers. 

Mais cette randonnée n'a pas tenu toutes ses promesses... Il semble en effet qu'elle n'existe plus telle que présentée dans notre topo-guide, pourtant toujours en vente à Salers en ce mois d'août 2016 où nous étions avec notre fille de 17 ans.

Dès le départ, le balisage nous a semblé différent de nos indications, comme si la randonnée avait été modifiée... Nous avons réussi à aller jusqu'au niveau du puy Violent, au-dessus du buron de Violental, mais ensuite nous n'avons pas réussi à trouver le balisage pour poursuivre au-delà. Plutôt que de prendre le risque de nous égarer, nous avons donc préféré faire demi-tour.

Rebrousser chemin et voir une boucle se transformer en un simple aller/retour est forcément une déception, et j'aurais pu passer cette randonnée inachevée sous silence.

Mais le parcours que nous avons effectué en vaut magré tout largement la peine, pour la découverte des grands espaces autour du Puy Violent d'une part, et pour le très joli site du buron de Violental d'autre part.

Ainsi que nous l'apprend un panneau d'information sur place, le buron de Violental a été bâti il y a deux siècles, et restauré à l'identique en 2005. On peut y entrer librement pour découvrir l'intérieur de cet habitat (non meublé) qui a autrefois servi à la fabrication du fromage de Cantal.

Les chalets de Clapeyto et les lacs du col de Néal

Dans le Parc Naturel Régional du Queyras, dans les Hautes-Alpes, le col de Néal (2 509 m) fait l'objet d'une magnifique randonnée qui permet non seulement d'admirer toute une série de charmants lacs, mais aussi de découvrir de magnifiques chalets d'alpage.

Avec leur architecture typique, les chalets de Clapeyto (2 207 m) méritent déjà à eux-seuls le détour et constitue un joli but de marche. C'est d'ailleurs une randonnée très prisée, qui fait partie des incontournables de la région et qui figure dans les topo-guides.

Mais à moins de vouloir faire seulement une petite randonnée facile en famille, une journée repos ou de remise en forme, il serait dommage de ne pas poursuivre un peu plus loin jusqu'aux lacs du col de Néal :  lacs du Cogour, lacs Marion, lac de la Favière et lac Néal que l'on découvre en contrebas.

Tirée du livre "Queyras - Guillestrois -Embrunais" de Gérard Arnaud, cette fabuleuse randonnée ne présente pas de difficulté particulière. Elle se fait sur un bon chemin, bien balisé. Cela dit, lorsque nous l'avons faite en août 2015 avec notre fille de 16 ans et notre fils hémiplégique de 20 ans, je n'ai pas fait la boucle complète mais un retour par le même chemin à partir du col de Néal, avec Jérémie. Philippe a fait la boucle avec Justine et le sentier de la descente, partiellement à flanc de montagne, est apparemment étroit en partie...

C'est une randonnée que j'ai adorée ! Si vous aimez les habitations pittoresques, les alpages doux et paisibles, et les lacs d'altitude, je vous la recommande vivement !

A faire !  

LACS COLS DE NEAL4Ci-dessus et les 2 photos ci-dessous : les chalets de Clapeyto...

Les trésors du Golfe - Larmor Baden et l'île Berder

La commune bretonne de Larmor-Baden, dans le Morbihan, est le point de départ d'une randonnée qui dévoile les "trésors du Golfe", ainsi qu'est nommé ce circuit dans le hors-série "Les plus belles randonnées de Bretagne - édition 2013" de Bretagne Magazine.

Dès le départ, l'itinéraire nous entraîne vers l'île Berder, reliée à Larmor Baden par une chaussée de 80 mètres de long qui se couvre et se découvre au rythme des marées. Il faut donc attendre que la marée soit basse pour pouvoir traverser et faire le tour de cette île (privée), en suivant son sentier côtier.

larmor baden ile berder10


L'itinéraire passe ensuite à proximité de la billeterie pour l'île de Gavrinis. 
Accessible en 10 minutes de bateau environ, cette petite île abrite un site préhistorique peu connu du grand public mais pourtant unique au monde : le cairn de Gavrinis, un grand dolmen à couloir datant d'environ 4000 ans avec J.C., avec de nombreuses gravures.

Nous n'avons pas pris le  bateau ce jour de fin avril 2017 où nous étions avec notre fille de 18 ans et notre fils hémiplégique de 22 ans, mais ce sera peut-être pour une prochaine fois. En attendant, avis aux amateurs... 

Le lac Miroir et le lac Sainte Anne

Niché à 2 215 mètres d'altitude au coeur du Parc Régional du Queyras dans les Hautes-Alpes, le lac Miroir (aussi appelé lac des Prés Soubeyrand) fait partie des incontournables de la région.

Il faut dire que ce lac est vraiment de toute beauté et n'a pas volé son nom : quand ses eaux ne sont pas troublées par le souffle du vent, elles renvoient le reflet parfait des montagnes alentours... 

On pourrait aisément se contenter de s'arrêter là pour profiter pleinement de ce cadre enchanteur, bucolique à souhait, d'autant plus que des marmottes fréquentent les environs...

Mais un peu plus loin se trouve un deuxième lac, réputé lui-aussi : le lac Sainte-Anne, alangui à 2 415 mètres d'altitude au pied du pic de la Font Sancte (3 385 m), le plus haut sommet du Queyras.

Considéré comme un lieu sacré au même titre que certains autres lacs de montagne, il fait l'objet d'un pèlerinage annuel à la chapelle du lac, chaque 26 juillet (le jour de la Sainte-Anne) depuis 1751. 

Avec ses eaux bleutées et son cadre minéral, le lac Sainte-Anne contraste fortement avec le lac Miroir. 

Personnellement j'ai été charmée par le lac Miroir, mais mon frère, qui nous accompagnait cette journée d'août 2015 où nous étions avec notre fille de 16 ans et notre fils hémiplégique de 20 ans, a préféré le lac Sainte-Anne.

Le mieux est donc de vous faire votre propre idée, et ainsi de découvrir les deux lacs...

Avant de partir, je ne peux vous cacher que la première partie de la randonnée démarre sur les chapeaux de roues par une montée rude en lacets serrés dans la forêt. Ce qui n'empêche d'ailleurs nullement l'affluence sur les rives des deux lacs en période estivale !

Malgré la difficulté de cette montée éprouvante, cette randonnée, découverte ici sur le site "Randos et balades", fait incontestablement partie de mes coups de coeur !  

A faire, et à refaire ! 

lac miroir lac ste anne4Ci-dessus : le lac Miroir...

Addo Elephant National Park

Situé à 70 kilomètres de Port Elizabeth, l'Addo Elephant National Park est le 3ème plus grand parc national d'Afrique du Sud.

Dans cette région du Cap oriental, au sud du pays donc, il y a toujours eu des éléphants. Mais peu à peu décimés par les hommes, il n'en restait plus que 11 lorsque le parc a été créé en 1931, afin de protéger les survivants.

Aujourd'hui l'Addo Elephant National Park compte plus de 600 pachydermes qui évoluent dans 12130 hectares parmi des buffles, des lions, des rhinocéros noirs, des léopards, des antilopes, des koudous, des hyènes tachetées, des zèbres, des phacochères, des autruches, et d'autres animaux peuplant le parc... 

Pas de girafes cependant, ni de guépards, hippopotames ou crocodiles, qui ne sont pas des espèces endémiques de la région.

Englobant une partie du littoral, l'Addo Elephant National Park peut en revanche se vanter d'être le seul parc du pays à regrouper les Big Seven : l'éléphant, le lion, le buffle, le rhinocéros, le léopard, la baleine et le grand requin blanc. Cette partie du littoral est cependant inaccessible au public. Seule la partie nord du parc se visite, celle qu'on appelle la Game Area, c'est-à-dire la Réserve, et qui permet de voir les Big five (l'éléphant, le lion, le buffle, le rhinocéros, le léopard), dont les têtes figurent sur les 5 billets des rands sud-africains, la monnaie du pays.

addo elephant park15

Le lac de Clausis

Tirée du guide "Dans le Queyras et le Guillestrois" issu de la collection "Le P'tit crapahut", voici une randonnée qui nous entraîne à la découverte du lac de Clausis, niché à 2 441 mètres d'altitude sur un plateau verdoyant de la vallée du Cristillan, près de Ceillac, dans les Hautes-Alpes.

Si cette collection rassemble des balades en famille, cela n'exclut pas tout dénivelé pour autant... Alors oui ça grimpe un peu, avec parfois quelques portions assez raides, mais en dehors de ça ce parcours en aller/retour ne comporte aucune difficulté particulière. 

Avec ses berges accueillantes, le lac de Clausis est un lieu de pique-nique idéal. Vous risquez par contre d'y trouver du monde en été, du moins quand il fait beau, ce qui n'était pas le cas pour nous en cette journée d'août 2015 où le lac était aussi gris que le ciel qui nous a accompagnés tout au long de la journée !

Par chance la pluie ne s'est pas invitée au programme, et n'a pas gâché cette belle randonnée en compagnie de notre fille de 16 ans et de notre fils hémiplégique de 20 ans. Et en compagnie de nombreuses marmottes également ! Soyez attentifs et ouvrez l'oeil, et comme nous vous les verrez peut-être près du parking, sur le chemin du lac et dans ses environs...

Si vous recherchez une randonnée sans trop de dénivelé ni trop de distance à faire en famille, ou pour vous reposer entre deux grosses randonnées, le lac de Clausis est tout indiqué !

Ce lac d'altitude est un joli but d'excursion et une idée sympa pour une pause rafraîchissante dans le Queyras... 

lac de clausis2Ci-dessus : en montant vers le lac...

Les Fours de Peyre-Arse

Culminant à 1 806 mètres d'altitude, le Puy de Peyre-Arse compte parmi les plus hauts sommets cantaliens.

Tout près de là, à 1 787 mètres, un sommet moins élevé mais ô combien emblématique des Monts du Cantal : le Puy Mary. 

Entre les deux une ligne de crête qu'on appelle les "Les Fours de Peyre Arse". Reliant les deux sommets, elle est entaillée par une brèche. C'est la brèche de Rolland, du même nom que la célèbre brèche des Pyrénées... 

A chacun de nos séjours dans la région, elle me faisait de l'oeil cette fameuse brèche de Rolland...

Enfin disons que ce qui m'attirait par dessus tout, c'était plutôt la perspective de randonner sur les crêtes, généralement prometteuses de fabuleux panoramas... 

Mais le sentier des crêtes se mérite au prix du passage de la brèche, un passage délicat non sécurisé qui nécessite l'aide des mains. La difficulté étant trop importante, impossible de l'envisager avec notre fils hémiplégique.

Début août 2016, Jérémie étant absent, nous avons pu mettre ce circuit au programme d'un séjour dans le Massif Central, accompagnés de notre fille de 17 ans.

Je dois avouer que j'étais autant enthousiaste qu'inquiète à l'idée de faire cette randonnée tant attendue. Enthousiaste parce que c'est une randonnée mythique. Inquiète à cause de la brèche de Rolland : et si la difficulté était trop importante pour moi ? Et si je n'arrivais pas à franchir le passage ?

Ce n'est que sur place, en découvrant un panneau d'avertissement juste avant la brèche, que j'ai appris qu'une variante permettait de la contourner. Une information non négligeable à savoir si vous voulez faire la randonnée sans passer par la brèche...

fours peyre arse7

Restez informés !

Pour ne rater aucun nouvel article, inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement en cadeau mes 2 albums photos numériques : "La montagne en photos" et "La mer en photos".

Traduction

A propos

 photo presentation

Coucou !

Moi c'est Sylvie...

Je randonne depuis 1990 et ici je vous fais partager mes randonnées, à la montagne mais aussi à la mer ou ailleurs, en été comme en hiver :

- Afrique du Sud
- Alpes
- Andorre
- Bretagne
- Charente-Maritime
- Corse
- Espagne
- Ile de la Réunion
- Massif Central
- Pays-de-la-Loire
- Pyrénéees

 

Suivez-moi sur Facebook

 

Recherche

Avertissement :

Les indications fournies dans mes descriptifs sont brèves et sommaires, et servent principalement à vous faire une petite idée de la randonnée présentée, selon mon ressenti. Elles ne remplacent pas l'indispensable topo-guide, qui vous fournira un descriptif complet et précis de votre randonnée, ainsi qu'une carte IGN pour le détail du parcours. 

Des facteurs météo ou autres sont susceptibles de faire évoluer rapidement la difficulté d'un itinéraire. Chaque randonnée se fait donc sous votre propre responsabilité. Toutes les informations fournies ici ne pourront en aucun cas engager ma responsabilité en cas d'accident ou de quelque manière que ce soit.