BANNIERE1

Situé à 2 989 mètres d'altitude dans le Parc national de la Réunion, entre le Maïdo (2 205 m) et le Grand Bénare (2 896 m), la Glacière abrite des grottes avec des puits, dans lesquels la glace se formait en hiver.

Au 19ème siècle, ce site a été le calvaire des esclaves de Madame Desbassyns, qui devaient piler et fabriquer de la glace... Sur place, un panneau explicatif nous en apprend davantage sur cette histoire : 

"Les pains de glace de 25kg, récoltés dans les bassins de la Grande Ravine, et stockés dans des puits, étaient transportés par les esclaves dans des "gonis" (sac de jute) et de la sciure. Ils pouvaient également être pilés dans des mortiers et descendus dans des couvertures de laine. Madame Desbassyns aimait offrir des sorbets ou des boissons glacées à ses invités lors de ses réceptions. Ses esclaves pouvaient marcher 60 km dans la journée afin d’honorer ses invités. Le fils de Madame Desbassyns, Charles, habitant de la Rivière des Pluies, était aussi approvisionné en glace par un système de relais avec le courrier. Le commerce de la glace commença en 1820 à la Réunion". 

Aujourd'hui, cette curiosité géo-climatique unique sur l'île fait l'objet d'une randonnée présentée dans le livre "76 randonnées : cascades et bassins - La Réunion" de Stéphane et Roland BENARD. Le parcours peut se faire en partant du gîte des Tamarins, ou bien du Maïdo...

En ce mois de juillet 2011 où nous étions avec notre fille de 12 ans et notre fils hémiplégique de 16 ans, nous avons choisi de partir du Maïdo (2 205 m), afin de pouvoir profiter du panorama exceptionnel de ce sommet hautement réputé : en plus d'être une des portes d'entrée du cirque de Mafate, qu'il surplombe de près de 1500 mètres, c'est surtout l'un des seuls points de vue sur Mafate à être accessible en voiture, ce qui explique son immense succès touristique et la foule qui s'y presse...

Mais pour pouvoir ainsi admirer Mafate d'en haut, il est impératif d'être là-haut de bonne heure, car les nuages ont tôt fait d'envahir le cirque et ainsi de cacher cette vue admirable...

Nous avions d'ailleurs carrément prévu d'assister au lever du soleil. Mais malgré un réveil matinal, nous sommes arrivés trop tard, le soleil se levant au moment même où nous arrivions ! Ce formidable spectacle faisant partie pour moi des incontournables, nous y sommes donc retournés une autre fois...

Il ne faut pas oublier non plus que le temps change vite à cette altitude... Il n'y a pas d'ombre sur le parcours et si le soleil est là, il peut cogner dur... Mais les nuages recouvrant le cirque de Mafate peuvent aussi déborder un peu sur le sentier... Comme cela a été le cas pour nous, la randonnée peut donc démarrer sous un généreux soleil avant de finir dans un épais brouillard ! Il convient donc de prévoir autant les chapeaux, la crème solaire et de l'eau en abondance que des vêtements chauds et imperméables, si la pluie s'invite au programme...

Par ailleurs, j'ai appris qu'après notre passage le site du Maïdo a été victime de terribles incendies fin 2011. Une partie de la piste (bétonnée depuis le parking jusqu'à un observatoire atmosphérique inauguré en octobre 2012) a apparemment été refaite pour faciliter le passage des pompiers.

L'intérêt de cette randonnée réside bien sûr dans la découverte des glacières et de leur histoire, car ici on marche sur les traces de ces esclaves porteurs de glace. Le plus est incontestablement le fabuleux panorama qu'offre le Piton Maïdo. Cependant le sentier caillouteux pourra sembler long et plus ou moins monotone aux personnes aimant la variété dans les paysages.

Personnellement, j'ai bien apprécié cette randonnée, même si elle ne fait pas partie de mes préférées sur l'île.

la glaciere.2

la glaciere.3

la glaciere.1

la glaciere.4Ci-dessus : les grottes avec les puits...

la glaciere.5Ci-dessus : petit bassin dans les environs de la Glacière...

la glaciere.7Ci-dessus : regardez-bien, c'est bien de la glace qui se trouve là dans le bassin...

la glaciere.8

la glaciere.10

la glaciere.13

la glaciere.11Ci-dessus : retour dans le brouillard...

la glaciere.12 

 

la glaciere.14


Difficulté
 : Moyen

Départ : Parking du Maïdo

Arrivée : La Glacière (2 489 m)

Dénivelé : 350 m

Distance :  11 km A/R

Temps de marche : 4h A/R       
(Temps de marche donné à titre indicatif, sans les pauses)

  

Accès :  Monter dans les Hauts par les rampes du Plateau Caillou depuis Saint-Paul, ou par la route du Théâtre depuis Saint-Gilles-les-Bains. A Fleurimont, suivre la direction du Guillaume. Puis monter par la route RF 8  bien balisée jusqu'au parking du Piton Maïdo. (environ 1 heure de route depuis la côte).

 la glaciereCi-dessus : le tec-tec


Descriptif
 :
 Le départ du sentier, indiqué par un panneau, se trouve au fond du parking. Une large piste bien balisée mène jusqu'à la Glacière. Retour par le même itinéraire. 

 parcours la glaciere maido
Détail du parcours de la Glacière - Calculitineraires.fr

lever soleil maido.1Ci-dessus : Lever de soleil au Piton Maïdo (regardez-bien, on aperçoit la mer...)

lever soleil maidoCi-dessus : vue sur une partie du cirque de Mafate, du Piton Maïdo...

 

localisation la glaciere 
Localisation de La Glacière - GoogleMaps

INFOS PRATIQUES :

- Que ce soit en partant du Maïdo ou du gîte des Tamarins, autre point de départ possible, il est possible de poursuivre jusqu'au Grand Bénare (2 896 m).

- Retrouvez ici mes autres idées de randonnées à la Réunion et  mes idées touristiques sur l'île.


Et vous, s
aviez-vous qu'il y avait des glacières sur l'île de la Réunion ?

                                                       PRECISIONS UTILES :

 Suite à plusieurs remarques de lecteurs par rapport au handicap de notre fils Jérémie, je pense qu'il est utile de préciser qu'il y a différents degrés d'hémiplégie, et que le fait que notre fils réussisse à faire de la randonnée avec nous ne veut pas dire pour autant que toutes les personnes hémiplégiques ou en situation de handicap réussiraient... C'est bien sûr du cas par cas, et vous seuls pouvez juger des capacités et possibilités de vos enfants ou de vos proches concernés. Si je précise que Jérémie est hémiplégique, c'est juste pour montrer que parfois il est possible de faire des choses inattendues malgré certaines circonstances, et surtout pour rassurer et encourager des personnes valides qui doutent de leurs capacités : ce que Jérémie a réussi à faire, de nombreuses personnes peuvent le faire aussi... Pour en savoir plus sur notre façon de randonner avec notre fils, je vous invite à lire mon article "Rando et handicap" (agrémenté de nombreuses photos), et à consulter mon blog "Hémiplégie et blablabla..." qui retrace toute l'histoire de Jérémie...

 Concernant les difficultés des randonnées, le classement "facile""moyen" ou "difficile" est donné à titre indicatif, et correspond généralement à la difficulté indiquée dans les topo-guides ou sur les sites internets officiels d'où sont tirées les randonnées. Selon qu'il est débutant, occasionnel ou habitué à la marche, un randonneur n'aura cependant pas la même notion de la difficulté, et une randonnée dite "facile" à la montagne n'est pas comme une randonnée dite "facile" dans d'autres régions. Il ne faut jamais sous-estimer une randonnée, même facile, et tout particulièrement en montagne, et bien prendre en compte son dénivelé : plus le dénivelé est important, plus ça grimpe, avec des pentes plus ou moins ardues et plus ou moins longues... Les sentiers de randonnées, mêmes ceux qui sont faciles, sont souvent caillouteux et peuvent parfois être glissants (ou le devenir en cas de pluie) : il faut impérativement être bien chaussé... Pour éviter toute mauvaise surprise, et partir dans de bonnes conditions et correctement équipé, je vous conseille de lire mon article "Mode d'emploi pour une randonnée en montagne réussie".

♦ Certaines randonnées ou visites touristiques ont été faites il y a longtemps, aussi les renseignements les concernant peuvent être erronés : changement de parking de départ, tracés modifiés, sentiers ou sites fermés temporairement ou définitivement... Il convient donc de vérifier les informations fournies avant de partir en randonnée ou avant de visiter un site touristique. 

Commentaires   

Pascale MD
# Pascale MD 09-02-2018 10:44
Coucou Sylvie,
Ah là, ce n'est plus le même environnement ni le même climat ;-)
Superbes ces photos, le paysage est magnifique.
La Réunion est une des îles ou je ne me suis pas rendue, mais je savais qu'il y avait des glaciers. Mes parents y sont allés et un de mes fils aussi l'an dernier.
Avec mes deux chiens, l'avion n'est pas simple mais c'est un choix en toute connaissance de cause à présent, et je ne suis pas frustrée de voyages, donc tout va bien, même si parfois une petite envie me titille encore ;-)
En tous cas, merci à toi pour l'ensemble y compris tous ces détails que tu nous apportes.
Bonne journée. Bises
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 09-02-2018 10:55
Coucou Pascale !
J'ai bien compris que tu voulais dire que tu savais qu'il y avait des glacières à la Réunion, car des glaciers je ne pense pas ;-)
L'île est vraiment merveilleuse, et il est difficile de ne pas tomber sous son charme. En 3 semaines nous avons eu le temps de faire plein de choses, très variées. C'était vraiment top et j'aimerais vraiment pouvoir y retourner...
C'est vrai qu'un animal ça coince un peu pour certains déplacements comme en avion, ou bien pour certains coins comme les parcs nationaux interdits aux chiens par exemple. Mais comme tu le dis c'est un choix qu'il faut assumer ensuite, et qui est à faire en connaissance de cause. Moi j'ai très peu voyagé en dehors de nos frontières alors je ne suis pas prête pour l'instant à faire ce choix d'avoir à nouveau un chien, car j'ai vraiment envie de découvrir d'autres pays...
En tout cas merci pour ton sympathique passage par ici et bon week-end qui approche. Bisous.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Roguidine
# Roguidine 09-02-2018 22:15
Superbes photos là aussi, mais je préfère les lacs blancs... chapeau bas à toute la famille, il faut avoir déjà le goût de penser à affronter ce dénivelé !!
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 10-02-2018 15:54
Hello Roguidine !
Le dénivelé ici n'est pas très élevé je trouve. La difficulté réside plutôt dans la longueur du parcours, et dans le fait que le chemin est caillouteux. Il faut donc être vigilant et faire attention où on pose les pieds pour ne pas se tordre une cheville... Belle fin de week-end à toi.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Francis
# Francis 11-02-2018 16:28
Les vestiges de glaciaires plus ou moins "architecturées " sont plus répandus qu'on le pense, mais je n'imaginais pas une telle servitude sous ces latitudes. Les désirs d'une certaine classe sont des ordres ! Tes clichés de flore et de faune donnent envie.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 11-02-2018 17:24
Eh oui, la misère n'est pas forcément moins pénible au soleil ! Moi non plus je ne soupçonnais pas cette page de l'histoire là-bas... C'est bien que tout ça nous soit ainsi expliqué sur place (ou dans les livres de rando...) car sinon en se promenant au milieu de ces paysages on ne se douterait de rien !
Répondre | Répondre en citant | Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Restez informés !

Pour être au courant de chaque nouvel article, inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement en cadeau mes 2 albums photos numériques : "la montagne en photos" et "la mer en photos".

Traduction

A propos

 

photo presentation

 

Coucou !

Moi c'est Sylvie...

Je fais de la randonnée depuis 1990.

Ici, vous trouverez quelques conseils mais surtout, je vous fais partager mes randonnées, principalement à la montagne mais aussi à la mer ou ailleurs, en été comme en hiver :

- Pyrénées
- Alpes
- Corse
- Bretagne
- Pays de la Loire
- Ile de la Réunion

 

Suivez-moi sur Facebook

 

Recherche

Avertissement :

Les indications fournies dans mes descriptifs sont brèves et sommaires, et servent principalement à vous faire une petite idée de la randonnée présentée, selon mon ressenti. Elles ne remplacent pas l'indispensable topo-guide, qui vous fournira un descriptif complet et précis de votre randonnée.

Des facteurs météo ou autres sont susceptibles de faire évoluer rapidement la difficulté d'un itinéraire. Chaque randonnée se fait donc sous votre propre responsabilité. Toutes les informations fournies ici ne pourront en aucun cas engager ma responsabilité en cas d'accident ou de quelque manière que ce soit.