BANNIERE2

A l'ouest de l'île de la Réunion coule la Ravine Saint-Gilles, un cours d'eau dont le bas abrite trois bassins qui constituent autant de petites piscines naturelles au pied de magnifiques chutes d'eau, dans des cadres enchanteurs : le Bassin Malheur, le Bassin des Aigrettes et le Bassin Cormorans

Dit comme ça, ça peut commencer à sembler paradisiaque... 

Seulement voilà, l'accès à ces bassins est officiellement interdit par un arrêté préfectoral d'octobre 2000 et un arrêté municipal de septembre 2003.

En juillet 2011, accompagnés de notre fille de 12 ans et notre fils hémiplégique de 16 ans, nous avons pourtant bravé cette interdiction pour accéder à deux de ces bassins, le Bassin Malheur et le Bassin des Aigrettes... 

Pourquoi ? Parce que les Trois Bassins, ainsi qu'ils sont parfois appelés, figurent parmi les randonnées du topo-guide "76 randonnées : cascades et bassins - La Réunion" de Stéphane et Roland BENARD.

Il y est bien spécifié que le bas de la Ravine est "officiellement  fermé au tourisme". Mais voilà bien une randonnée interdite, présentée dans un livre de randonnées ainsi que dans d'autres guides touristiques...

Cependant, malgré l'interdiction officielle, malgré les clôtures et les panneaux d'interdiction à l'entrée du site, les locaux et les touristes se pressent là-bas en grand nombre. Lorsqu'il fait chaud, c'est même un des sites les plus fréquentés de la région !

Alors oui je vous l'accorde, c'est à n'y rien comprendre ! C'est déconcertant, et déstabilisant...

Alors, pour quelles raisons le site a-t-il donc été interdit ?  

Il faut savoir que la ravine Saint-Gilles alimente la commune de Saint-Paul en eau potable.

Lorsque l'essor touristique de l'île a entraîné un flux de visiteurs trop important, l'interdiction d'accès au site a été mise en place pour préserver la qualité de l'eau des bassins et pour protéger les visiteurs des risques d'éboulements et de chutes de pierre sur les sentiers y menant.

Seulement voilà, en réalité il s'avère que le site est tellement populaire qu'il est quasiment impossible de faire respecter l'interdiction !

Face à cette constation, aux dangers d'éboulements (en mars 2017 par exemple, de fortes pluies ont causé des éboulements au niveau des canaux de la ravine...) et aux accidents réguliers sur le site, un projet d'aménagement du bassin Cormorans et de son accès a vu le jour depuis notre séjour sur l'île. 

Mais cela implique que le bassin sorte du périmètre de captage de l'eau potable, une décision qui prend semble-t-il plus de temps que prévu... Alors que l'ouverture du bassin était espérée pour 2017, il n'y a toujours rien de fait à ce jour...

En attendant, l'interdiction d'accès aux Bassins de Saint Gilles demeure. Grâce à ses arrêtés, la ville est dégagée de toute responsabilité en cas d'infraction. Alors si vous décidez de braver les interdits, c'est donc à vos risques et périls... 

A chacun de prendre ses responsabilités en toute connaissance de cause, car les risques sont vraiment réels. 

Enfin, il faut savoir aussi que, si la balade est souvent dite facile, je dirais plutôt que c'est sportif... On peut être amenés à marcher les pieds dans l'eau, il y a des tunnels à traverser, des murets sur lesquels il faut marcher (avec l'eau du canal d'un côté et le ravin de l'autre), des rochers à escalader pour accéder au Bassin Malheur... Et encore, nous ne sommes pas allés au bassin Cormorans, dont l'accès semble plus difficile à cause du manque d'entretien du sentier.

J'avoue que sur certains murets je n'étais pas à l'aise, entre vertige et crainte de croiser quelqu'un...

Les bassins de Saint-Gilles sont donc certes de toute beauté mais interdits d'accès... Nous ne nous y sommes pas baignés donc en ce sens nous avons contribué à préserver la qualité de l'eau, mais cependant nous avons bel et bien passé outre une interdiction et pris des risques.

En résumé, voilà là une randonnée interdite pour l'instant, et à risques... Et que nous avons pourtant découverte dans un livre officiel de randonnées...

Mais attention : depuis notre séjour et l'édition du livre ci-dessus référencé, des changements peuvent avoir eu lieu sur le site sur place. D'après mes recherches, il semblerait qu'il y ait maintenant une grille qui empêche l'accès au bassin des Aigrettes, et que la municipalité réfléchisse à la pose de nouvelles grilles.

Espérons que le projet d'aménagement du Bassin Cormorans aboutisse enfin pour que chacun puisse découvrir ce merveilleux site en toute légalité et en toute sécurité. 

 bassins de saint gilles

bassins de saint gilles1

bassins de saint gilles2

bassins de saint gilles3

 

Bassin Malheur2 km A/R - 1 h - Dénivelé : 40 m

C'est le bassin le plus en amont. Après le restaurant en remontant sur la route, prendre le sentier qui descend vers la ravine, et tourner tout de suite à gauche. Longer le canal en pierre, parfois entre falaise et précipice. Traverser un canyon creusé dans la montagne, ainsi que deux tunnels (obcurité complète et pieds dans l'eau s'il y en a). Le bassin se trouve au bout. On y accède en escaladant quelques rochers.

bassins de saint gilles4Ci-dessus : le Bassin Malheur...

 

Bassin des Aigrettes : 1,5 km A/R - 0h45 - Dénivelé : 20 m

C'est le bassin du milieu, le plus facile d'accès. Après avoir pris le sentier qui descend vers la ravine, laisser à gauche le sentier qui va le long du canal vers le Bassin Malheur et prendre le sentier qui descend en lacet vers le canal du Bassin des Aigrettes. En le suivant, on arrive au bassin. 

ATTENTION : D'après mes recherches il y aurait maintenant des grilles empêchant l'accès à ce bassin. 

bassins de saint gilles5

Ci-dessus et les 2 photos ci-dessous : le Bassin des Aigrettes

bassins de saint gilles6

bassins de saint gilles7

 

 

Bassin Cormorans : 1 km A/R - 1 h - Dénivelé : 60 m

Ce bassin se trouve en aval des trois bassins. Il est moins fréquenté et plus sauvage, et à cause du manque d'entretien du sentier son accès est plus difficile. Suivre le sentier comme pour aller au bassin des Aigrettes. Arrivé au canal, tourner à droite puis longer le canal jusqu'à temps de croiser une ancienne bâtisse en contrebas. Descendre le long d'un chemin très accidenté et prendre les escaliers jusqu'au bassin. 

Les trois bassins de saint gilles 
Les Trois Bassins de Saint-Gilles - Calculitineraires.fr

Accès :  De Saint-Gilles-les-Bains prendre la direction de Saint-Gilles-les-Hauts par la D10, également appelée "la route du théâtre". Au milieu d'un très large virage il y a quelques habitations sur la droite, avec un restaurant et de nombreuses voitures.

localisation bassins de saint gilles 
Localisation des bassins de Saint-Gilles- GoogleMaps

Et vous, connaissez-vous ces bassins ? Avez-vous déjà transgressé des interdits ? 

                                                       PRECISIONS UTILES :

 Suite à plusieurs remarques de lecteurs par rapport au handicap de notre fils Jérémie, je pense qu'il est utile de préciser qu'il y a différents degrés d'hémiplégie, et que le fait que notre fils réussisse à faire de la randonnée avec nous ne veut pas dire pour autant que toutes les personnes hémiplégiques ou en situation de handicap réussiraient... C'est bien sûr du cas par cas, et vous seuls pouvez juger des capacités et possibilités de vos enfants ou de vos proches concernés. Si je précise que Jérémie est hémiplégique, c'est juste pour montrer que parfois il est possible de faire des choses inattendues malgré certaines circonstances, et surtout pour rassurer et encourager des personnes valides qui doutent de leurs capacités : ce que Jérémie a réussi à faire, de nombreuses personnes peuvent le faire aussi... Pour en savoir plus sur notre façon de randonner avec notre fils, je vous invite à lire mon article "Rando et handicap" (agrémenté de nombreuses photos), et à consulter mon blog "Hémiplégie et blablabla..." qui retrace toute l'histoire de Jérémie...

 Concernant les difficultés des randonnées, le classement "facile""moyen" ou "difficile" est donné à titre indicatif, et correspond généralement à la difficulté indiquée dans les topo-guides ou sur les sites internets officiels d'où sont tirées les randonnées. Selon qu'il est débutant, occasionnel ou habitué à la marche, un randonneur n'aura cependant pas la même notion de la difficulté, et une randonnée dite "facile" à la montagne n'est pas comme une randonnée dite "facile" dans d'autres régions. Il ne faut jamais sous-estimer une randonnée, même facile, et tout particulièrement en montagne, et bien prendre en compte son dénivelé : plus le dénivelé est important, plus ça grimpe, avec des pentes plus ou moins ardues et plus ou moins longues... Les sentiers de randonnées, mêmes ceux qui sont faciles, sont souvent caillouteux et peuvent parfois être glissants (ou le devenir en cas de pluie) : il faut impérativement être bien chaussé... Pour éviter toute mauvaise surprise, et partir dans de bonnes conditions et correctement équipé, je vous conseille de lire mon article "Mode d'emploi pour une randonnée en montagne réussie".

♦ Certaines randonnées ou visites touristiques ont été faites il y a longtemps, aussi les renseignements les concernant peuvent être erronés : changement de parking de départ, tracés modifiés, sentiers ou sites fermés temporairement ou définitivement... Il convient donc de vérifier les informations fournies avant de partir en randonnée ou avant de visiter un site touristique. 

Commentaires   
Passion Nature
# Passion Nature 16-03-2018 12:38
Un très beau site là encore. J'aime beaucoup le bassin Malheur ou la couleur de l'eau est magnifique. Quand à avoir transgressé des règles ou des interdits, qui ne l'a pas fait? :-)
Bisous
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 16-03-2018 12:41
Re-coucou !
Perso j'ai préféré le bassin des Aigrettes, mais malheureusement c'était bondé et donc très difficile de faire des photos... Nous avions fait un safari dauphins le matin et donc nous y sommes allés l'après-midi : question tranquillité, ce n'était pas véritablement un bon plan... Pour ce qui est d'avoir bravé un interdit, même s'il est vrai qu'on le fait quasiment tous un jour ou l'autre, je n'en suis vraiment pas fière... :oops: Bisous.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Marie Thé
# Marie Thé 17-03-2018 08:46
Coucou Sylvie, Contente de cette balade à la Réunion grâce à toi et ta petite famille, magnifiques endroits, ces cascades superbes, la couleur de l'eau de ces bassins, la végétation, mais prudence, aventure à risques tout de même ! Merci pour tout. Bon w.e. et à bientôt. Bisous
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 17-03-2018 12:02
Coucou Marie-Thé ! Toutes les cascades qu'on a vues à la Réunion étaient vraiment magnifiques, sauf que celles-ci on aurait pas du les voir... C'est un coin paradisiaque avec la couleur magnifique des bassins, la végétation exubérante et la beauté des cascades, mais c'est une aventure à risques comme tu dis ! Très bon week-end à toi également. Bisous.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Francis
# Francis 17-03-2018 16:15
Sous d'autres latitudes, ce site avec ses bassins et ce qui semblerait bien être des canaux d'irrigation, ou tout au moins d'acheminement d'eau, ressemblerait aux bisses du Valais en Suisse. Je pense avoir déjà transgressé de tels interdits, mais toujours très prudemment. Il m'est aussi arrivé de rebrousser chemin sur des sentiers bien aménagés, mais trop aériens pour moi :-* !
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 18-03-2018 04:02
Je ne connaissais pas du tout les bisses du Valais en Suisse... Je viens de regarder et effectivement, ça y ressemble vraiment !

Pour ce qui est des canaux de la Ravine de Saint-Gilles, ils ont eu plusieurs fonctions. Voici l'extrait d'un article que j'ai pu lire ici : dpr974.wordpress.com/.../... :

"Historiquement , ces canaux ont eu plusieurs fonctions. En plus de leur rôle d’alimentation en eau potable (encore actif aujourd’hui même si des stations de pompage ont pris le relais), ils ont servi pendant deux siècles (et bien avant le grand basculement des eaux !) à l’irrigation des champs, ont permis le fonctionnement de plusieurs usines sucrières et d’un « moulin Kader » exploitant les fibres d’aloès. Ils ont eu un rôle majeur, surtout au XIXème siècle, en contribuant au développement de l’industrie sucrière dans la région. Grâce à des techniques diverses, de grands propriétaires ont exploité l’énergie des eaux portées par ces canaux pour alimenter leurs sucreries. La plus ancienne, avant l’abolition de l’esclavage, était la sucrerie de Villèle, de la famille de Madame Desbassayns, qui pompa l’eau du Bassin Bleu grâce à une roue hydraulique, les autres, celles de l’Eperon, de Bruniquel et de Vue-Belle, datant des années 1860/70."

En faisant des recherches j'ai découvert qu'un nouveau sentier a été inauguré en novembre 2015 : "Le sentier Bottard de la ravine Saint-Gilles-le s-Bains". Chargé d'histoire, c'est un circuit qui domine les bassins de Saint-Gilles et permet notamment de découvrir des vestiges du site du moulin Kader.
Répondre | Répondre en citant | Citer
Anne
# Anne 17-09-2018 19:56
Précision:je trouve que le bassin des cormorans n est pas très facile d accès.
Pour le bassin malheur.mieux vaut marcher dans l eau quand il y en a car sur le parapet c est dangereux .risque de tomber dans le ravin
Bonne balade
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 17-09-2018 21:03
Merci Anne pour ces précisions, car nous n'avons pas été jusqu'au bassin des Cormorans...
Je m'étonne que cette balade soit indiquée comme facile dans mon topo-guide car comme je l'ai précisé j'ai plutôt trouvé ça sportif. Et c'est vrai qu'il ne faut pas minimiser le danger à cause du ravin...
Sais-tu comment c'est maintenant au niveau du bassin des Aigrettes ? Y a-t-il une grille qui en empêche l'accès ainsi que je l'ai lu ?
Répondre | Répondre en citant | Citer
Ajouter un Commentaire


Restez informés !

Pour ne rater aucun nouvel article, inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement en cadeau mes 2 albums photos numériques : "La montagne en photos" et "La mer en photos".

Traduction

A propos

 photo presentation

Coucou !

Moi c'est Sylvie...

Je randonne depuis 1990 et ici je vous fais partager mes randonnées, à la montagne mais aussi à la mer ou ailleurs, en été comme en hiver :

- Afrique du Sud
- Alpes
- Andorre
- Bretagne
- Charente-Maritime
- Corse
- Espagne
- Ile de la Réunion
- Massif Central
- Pays-de-la-Loire
- Pyrénéees

 

Suivez-moi sur Facebook

 

Recherche

Avertissement :

Les indications fournies dans mes descriptifs sont brèves et sommaires, et servent principalement à vous faire une petite idée de la randonnée présentée, selon mon ressenti. Elles ne remplacent pas l'indispensable topo-guide, qui vous fournira un descriptif complet et précis de votre randonnée, ainsi qu'une carte IGN pour le détail du parcours. 

Des facteurs météo ou autres sont susceptibles de faire évoluer rapidement la difficulté d'un itinéraire. Chaque randonnée se fait donc sous votre propre responsabilité. Toutes les informations fournies ici ne pourront en aucun cas engager ma responsabilité en cas d'accident ou de quelque manière que ce soit.