BANNIERE1

LES ALPES
(Cliquer sur les liens en bleu pour retrouver le détail des randonnées...)

Alpes-Maritimes :
                                           Difficulté              Dénivelé       Durée A/R

- Circuit des lacs des Prals                                      Facile                                530 m                     4h 
  (Parc National du Mercantour)
- Lac de Trécolpas et refuge de la Cougourde         Moyen                               550 m                     4h30
  (Parc National du Mercantour)
- Lac de Fenestre - col de Fenestre                      Facile/Moyen                 370 m / 570 m         1h45 / 3h
  (Parc National du Mercantour)
- Le lac Autier                                                          Moyen                               614 m                     5h
  (Parc National du Mercantour)

                                      

Isère :
                                           Difficulté              Dénivelé       Durée A/R

- Le refuge du carrelet                                           Facile                                199 m                     2h 
  (parc national des Ecrins)
- Le refuge de la Lavey                                           Facile                                  523 m                     4h 
  (parc national des Ecrins)
- Le lac Lauvitel                                                      Facile                                  550 m                     2h45 
  (parc national des Ecrins)
- Le refuge du Châtelleret                                      Facile                                  522 m                     2h30
  (parc national des  Ecrins)
-La ronde des lacs : lacs Besson, 
  Rond, Noir, Faucille, Carrelet et Lama                  Facile                                  220 m                      2h15 
  (Alpe-d'Huez)

 
Hautes-Alpes

                                           Difficulté            Dénivelé         Durée A/R

- Le lac Laramon                                                      Facile                                  502 m                     3h30 
  (vallée de la Clarée)
Le lac Long et le lac Rond                                      Facile                                416 m                     3h30 
  (vallée de la Clarée)
-
 Le glacier blanc                                                    Facile                                  404 m                     2h30 
 (parc national des Ecrins)
- Dormillouse par le sentier des cascades               Facile                                 340 m                      3h 
  (parc national des Ecrins)
- Le lac de Fangeas                                                 Facile                                  554 m                     3h30 
  (parc national des Ecrins)
- Le lac de Souliers                                                 Facile                                 275 m                    2h15
  (Parc Naturel Régional du Queyras)
- Le lac de Clausis                                                   Facile                                 420 m                    2h45
  (Parc Naturel Régional du Queyras)
- Le lac Miroir et le lac Sainte-Anne                       Difficile                             723 m                    5h
  (Parc Naturel Régional du Queyras)

   

Savoie : 
                                           Difficulté              Dénivelé       Durée A/R

Le lac du Petit                                                        Moyen                              650 m                     3h45 
  (Haute-Tarentaise)
- Le Monal                                                                Facile                               174 m                     1h30
  (Haute-Tarentaise)
Le lac de la Sassière                                             Très facile                        184 m                     1h30
  (Tarentaise)
- Les 5 lacs (ou lacs de la Forclaz)                           Facile                                640 m                    4h
  (Beaufortain)  
- Les lacs de la Tempête                                          Moyen                               561 m                    4h
  (Beaufortain) 
- Le lac de Presset                                                   Difficile                            815 m                    5h30
  (Beaufortain)
- La vallée des Chapieux                                          Très facile                           90 m                    1h30
  (Beaufortain)
- Le Rocher du Vent                                                 Moyen                                510 m                   3h45
  (Beaufortain)
- Le col de la Vanoise par le lac des Vaches              Facile/Moyen                 626 m / 878 m         4h / 5h30
  (Parc National de la Vanoise)                             
- Le lac Blanc                                                            Facile                                 190 m                   2h
  (Parc national de la Vanoise)
- Le refuge de la Femma                                           Facile (mais long)               400 m                  6h
  (Parc national de la Vanoise)
- Le cirque des Evettes                                            Facile                                 600 m                  3h30
  (Parc national de la Vanoise)
- Le sentier balcon et refuge du Carro                     Difficile                              773 m                  8h   
  (Parc national de la Vanoise)
- Les lacs Perrin                                                       Facile                                  200 m                 2h
  (Vallée de la Maurienne)

  

Haute-Savoie : 
                                           Difficulté             Dénivelé         Durée A/R

 Le lac de Peyre et le col de Balafrasse (1)              Moyen                              650 m                     3h45 
  (Aravis)
Le lac de Peyre et le col de Balafrasse (2)              Moyen                              650 m                     3h45 
  (Aravis)
- Les chalets de Miage                                              Facile                               450 m                    2h30
  (Pays du Mont-Blanc)
- Le lac Blanc et les lacs des Chéserys                      Moyen                              650 m                     4h
  (Vallée de Chamonix)
- Du Plan de l'Aiguille au Montenvers                        Moyen                               200 m                    2h30
  (Vallée de Chamonix)
- Le lac Bénit                                                             Facile                                350 m                   2h15
  (Massif du Bargy)
Le lac de Roy                                                         Très facile                          45 m                     1h
  (Vallée du Giffre)

  

 _________________________________________________________________________________________________

La vallée des Chapieux

Sur le passage du célèbre "Tour du Mont Blanc", la vallée des Chapieux, en Savoie dans les Alpes, est le point de départ de nombreuses randonnées. Nous en aurions d'ailleurs certainement fait une si notre fils hémiplégique de 18 ans, qui en ce jour d'août 2013 nous accompagnait (ainsi que notre fille de 14 ans), n'avait pas été très fatigué après une opération suivie d'un plâtre avec posture de la main, difficile à supporter.

Mais pour profiter de la vallée des Chapieux, nul besoin d'être impérativement un grand randonneur : de la Ville des Glaciers (1 789 m), petit hameau où nous sommes arrivés par une navette prise aux Chapieux (1 560 m), une courte balade tranquille au coeur des alpages permet de découvrir les magnifiques paysages de cette vallée sauvage et préservée, inaccessible en hiver.

La promenade passe par le refuge des Mottets (1 864 m), posé là dans le fond de la vallée, au pied de l'aiguille des Glaciers et du col de la Seigne, très prisé des randonneurs.

Afin de prolonger le plaisir en fin de journée, et notre fils se sentant en forme après une sieste réparatrice, nous avons choisi de ne pas prendre la navette pour les 4,4 kilomètres du retour, et c'est donc à pied que nous sommes redescendus aux Chapieux. 

Avides de plus longues marches, cette sympathique journée nous a donné envie de revenir randonner ici plus longuement une prochaine fois. Mais pour ceux qui ne rêvent pas de longues randonnées, voilà une promenade idéale pour profiter d'un décor grandiose en toute facilité !

Parfaite pour les familles avec de jeunes enfants, ou pour une journée repos avec un pique-nique tranquille dans les alpages, cette promenade séduira les petits comme les grands. D'autant plus que les marmottes semblent avoir élu domicile dans la vallée : avec un peu d'observation, vous en apercevrez certainement quelques-unes... 

vallee-des-chapieux

Le lac de Presset

Situé à 2514 mètres d'altitude dans le massif du Beaufortain, dans les Alpes, le lac de Presset fait partie des randonnées incontournables de la région. Entre autres parce qu'il offre une très belle vue sur la célèbre Pierra Menta (2 714 m), énorme éperon au sommet d'une arête rocheuse, symbole du massif. A ce sommet mythique est associée une légende, que l'on retrouve dans le topo-guide "30 balades en famille dans le Beaufortain" de Jean-Marie Jeudy, d'où est extraite cette randonnée : "La légende dit que Gargantua vint traverser les Alpes pour se rendre en Italie. En voulant éviter le Mont Blanc, il trébucha contre la chaîne des Aravis. De colère, il donna un coup de pied dans la montagne. Un morceau s'en détacha, traversa les airs et vint se ficher au coeur du Beaufortain."

Outre les randonneurs, il semblerait que le secteur soit aussi très fréquenté par les bouquetins... 

Tout cela a effectivement de quoi séduire mais, en cette journée d'août 2013 où avons entrepris cette randonnée avec mon mari, la météo était plus favorable aux ponchos qu'aux appareils photos, la pluie ayant décidé de s'inviter dès le départ... Les bouquetins étaient donc aux abonnés absents, et nous n'avons pas vraiment pu profiter des paysages à leur juste beauté. Je n'ai même pas fait le tour du lac pour photographier la Pierra Menta, c'est dire ! 

A l'aller, nous avons croisé un couple qui descendait après avoir passé la nuit au refuge. Rien que de les entendre raconter que le matin il y avait de nombreux bouquetins au bord du lac, on avait des étoiles plein les yeux... Mais les bouquetins ne nous ont bien sûr pas attendus, et il était trop tard lorsque nous sommes arrivés au lac le midi. Cela nous a donné envie de revenir et de passer une nuit au refuge. Un jour de soleil, afin de pouvoir profiter des paysages... Et puis, il me manque une photo de la fameuse Pierra Menta se reflétant dans le lac, ainsi qu'on le voit sur toutes les cartes postales... 

Dans la brochure "balades et randonnées en beaufortain" téléchargée à l'époque sur le site le beaufortain.com (cet itinéraire n'y figure plus dans la version actuelle disponible sur le site) cette randonnée était indiquée comme étant difficile, avec une durée totale de 5h30. Aussi, même si elle est certes indiquée pour bons marcheurs, je m'étonne de la voir figurer dans un guide de balades en famille (cité plus haut), indiquée de plus avec un temps de marche de 4h aller/retour... 

Une randonnée à refaire donc pour nous et que, malgré notre expérience sous la pluie, je ne peux que vous conseiller ! 

 lac-de-presset2

 Le lac de Presset (2 514 m) 

Le lac de Peyre et le col de Balafrasse (1)

Lorsque nous avons fait cette randonnée la première fois en 2008, notre objectif était le lac de Peyre (2 108 m). Mais sur place, nous avons entendu dire que le col de Balafrasse (2 246 m), que l'on voit depuis le lac, était souvent fréquenté par des bouquetins.

Evidemment, la perspective de pouvoir apercevoir ces animaux était vraiment alléchante, et nous avons eu très envie de tenter notre chance. A l'idée de devoir grimper encore, les enfants ont préféré rester flâner au bord du lac : nous avons donc décidé d'y aller à tour de rôle avec mon mari. 

Malgré le nombre important de randonneurs sur le sentier de ce col de Haute-Savoie, dans les Alpes, nous avons été comblés, car quelques bouquetins étaient encore au rendez-vous, tout près du sentier. Pour moi, c'était magique ! A partir de ce moment-là, j'ai appelé cette randonnée "la randonnée des bouquetins"... 

Alors forcément, de retour dans ce coin des Alpes en août 2013, j'avais très envie de refaire cette randonnée ! Enfin, quand je dis dans le coin, à vrai dire pas vraiment... Car de notre location à Bourg-Saint-Maurice, près de 2 heures de route nous séparaient du col de la Colombière (1 613 m), point de départ de la randonnée ! Mais il est bien connu que quand on aime, on ne compte pas...

Cette fois, j'avais très envie d'échapper à la foule et d'essayer d'être parmi les premiers en haut du col. Pour cela, il fallait partir très tôt ! Notre fils de 18 ans, très fatigué après une opération du poignet suivie d'un plâtre avec posture de la main difficile à supporter, n'a pas pu nous accompagner ce jour là, mais avec notre fille de 14 ans, nous nous sommes levés à 5 h du matin...

Et vraiment, je peux vous assurer que ça en valait largement la peine car, en dehors d'un coureur qui nous a devancé mais qui redescendait déjà du col en courant pendant que nous le gravissions, nous étions seuls là-haut ! Enfin... je veux dire... seuls avec les bouquetins !!! Alors, comment vous dire ? C'était tout simplement MAGIQUE, EXTRAORDINAIRE, FABULEUX
  

lac-de-peyre-col-balafrasse6

les lacs de la tempête

Depuis notre premier séjour en 2001 dans le Beaufortain, en Savoie dans les Alpes, je rêvais de pouvoir découvrir un jour ces fameux lacs de la Tempête.

Indiquée pour "marcheur moyen" dans le livre "30 balades en famille dans le Beaufortain" de Jean-Marie Jeudy, j'avais préféré écarter cette randonnée à l'époque, craignant que ce ne soit trop difficile pour notre fils hémiplégique alors âgé de 6 ans. 

C'est lors de notre deuxième séjour dans le Beaufortain, en août 2013, que le rêve s'est réalisé !

Seule notre fille de 14 ans nous accompagnait pour cette randonnée car notre fils de 18 ans, très fatigué après une opération du poignet suivie d'un plâtre avec posture de la main difficile à supporter, se reposait ce jour-là. Il nous accompagnait de temps en temps seulement, pour des randonnées courtes et faciles.  

Cette fabuleuse randonnée fait partie des incontournables de la région, et attire à ce titre de nombreux randonneurs. Cependant, la plupart s'arrête au premier lac, joli et sauvage : le lac Supérieur (2 131 mètres).

Les lacs de la Tempête, nichés dans un joli vallon dominé par le Grand Mont (2 686 m), sont pourtant composés de 5 lacs au total : après le premier lac, 2 lacs plus petits mais tout aussi beaux et sauvages se suivent en enfilade, plus loin se trouve un autre petit lac, puis vient le dernier lac, le lac Vert, petit lac situé à 2 005 mètres d'altitude. Si vous avez bien tout suivi, cela veut donc dire que pour atteindre le dernier lac il faut descendre par rapport au premier...  ce qui implique qu'ensuite il faut remonter ! C'est peut-être ce qui explique qu'il y a de moins en moins de monde au fur et à mesure que l'on s'éloigne du premier lac !

De plus, après le premier lac, le sentier n'est plus balisé, mais cela ne pose aucun problème et je vous invite vivement à flâner jusqu'au lac Vert, car quel plaisir de découvrir ces petits lacs qui offrent chacun des angles de vue différents, au milieu des rhododendrons encore fleuris en ce début août.

Avant d'arriver aux lacs de la Tempête, la première partie de la randonnée conduit au col de la Louze (2 119 m), qui offre un superbe panorama sur les sommets du Beaufortain et le lac de Saint-Guérin. 

Et pour les amateurs de botanique, ouvrez l'oeil : il y a des lys martagon par ici ! On en trouve dans les prairies avant d'arriver au col de la Louze, mais également après, avant d'arriver aux lacs. 

Au final, avec ses pâturages, ses jolis lacs, ses rhododendrons, ses lys martagon, et son panorama du col de la Louze (2 119 m), cette magnifique randonnée a été à la hauteur de mes espérances. 

A faire absolument !

Attention toutefois si vous avez de jeunes enfants : cette randonnée figure certes dans un livre de balades en famille, mais il ne faut pas négliger sa longueur qui est de 11 kilomètres...
 

lacs-tempete4

Ci-dessus : le premier des lacs de la Tempête

Le lac de la Sassière

C'est par une large piste que l'on accède au lac de la Sassière, retenu par un barrage à 2 264 mètres d'altitude, en Savoie dans les Alpes

Une large piste et un lac de barrage... Pas de quoi m'enthousiasmer en temps ordinaire, car ce qui me fait rêver c'est plutôt les petits sentiers dans les alpages, et les lacs d'altitude non dénaturés par les barrages...

Mais voilà, en cet été 2013, notre fils hémiplégique de 18 ans était très fatigué après une opération du poignet -suivie d'un plâtre avec posture de la main difficile à supporter-, et malgré tout il lui tenait à coeur de nous accompagner pour profiter un peu de la montagne avec nous. Pour ces jours là, il me fallait donc trouver des randonnées faciles et courtes et celle-ci, tirée du livre "Savoie : 110 randonnées à pied et à VTT" de Jean-Marc LAMORY, entrait dans tous ces critères...

Et finalement, comme il aurait été dommage de passer à côté ! Car contre toute attente, j'ai été très agréablement surprise, voire même carrément bluffée par cette randonnée qui vaut le détour.

Oui, c'est une large piste qui nous mène au lac, mais on chemine dans un si joli vallon, le long d'un torrent, que très vite cela n'a plus aucune importance !

Nous sommes ici au coeur de la Réserve Naturelle de la Grande Sassière, en Tarentaise... 

Dès le départ, un tout petit plan d'eau nous fait de l'oeil en nous offrant les magnifiques reflets de la montagne qui le borde...

 

lac-de-la-sassiere1

Ci-dessus et ci-dessous : le petit plan d'eau au départ du sentier

Les cinq lacs (ou les lacs de la Forclaz)

Le lac Esola, le lac Riondet, le lac Cornu, le lac Verdet et le lac Noir : ce ne sont pas moins de 5 lacs d'origine glaciaire qui sont réunis dans cette fabuleuse randonnée du Beaufortain, en Savoie dans les Alpes.

Situés dans un cadre grandiose, les lacs de la Forclaz ont vraiment tout pour séduire les amoureux de lacs d'altitude, dont je fais partie...

C'est un itinéraire tout simplement féérique Pas étonnant que cette randonnée fasse partie des incontournables du Beaufortain...

Mais ces cinq lacs se méritent, et il faudra marcher un peu avant de pouvoir découvrir le premier : je vous promets que vos efforts seront largement récompensés, et que vous allez en prendre plein la vue ! 

Un panneau au départ de la randonnée indique 1h50 de marche pour atteindre le premier lac, le lac Esola (2 315 m), qui apparait soudain en contrebas du sentier. Nous ne sommes pas descendus sur ses berges, mais vu d'en haut ses couleurs sont absolument magnifiques :

5-lacs-esolaLe lac Esola (2 315 m)  


Tout s'enchaine très vite ensuite puisque 20 minutes plus tard c'est une
enfilade de 3 lacs qui nous attend : tout d'abord le lac Riondet (2 471 m), ensuite le lac Cornu (2 457 m), puis le lac Verdet (2 465 m).

Avant déjà, c'était très beau, mais arrivé au niveau de ces lacs le paysage devient carrément enchanteur, sublimé par les cimes enneigées des sommets alentours...

Le col de la Vanoise par le lac des Vaches

"Il fut un temps où le col de la Vanoise était un passage important. Des caravanes de mulets chargés du gruyère de Beaufort ou du sel des salines royales de Moûtiers l'empruntaient pour acheminer leurs marchandise vers la Maurienne et le Piémont. Elles croisaient des colporteurs lourdement chargés, des voyageurs et des pèlerins. Le col est une destination très prisée des randonneurs qui viennent admirer le plus haut sommet de Vanoise et ses reflets dans les eaux bleues des lacs qu'il domine" : telle est la description donnée dans le livre "Savoie : 110 randonnées à pied et à VTT" de Jean-Marc LAMORY.

Aujourd'hui ce ne sont plus des caravanes de mulets que l'on croise sur la route de ce col mais des hordes de randonneurs car le col de la Vanoise, situé à 2 522 mètres d'altitude dans le parc national de la Vanoise en Savoie, dans les Alpes, est l'un des sites les plus fréquentés du massif.

Il y a effectivement beaucoup de monde là-haut dans la montagne en été, mais on comprend vite pourquoi en randonnant vers ce col : cette très belle randonnée est tout simplement fabuleuse

Tous les ingrédients sont réunis pour en faire une randonnée exceptionnelle, avec des paysages époustouflantsà chaque pas : des torrents et cascades... Un magnifique chemin bordé de murets de pierres sèches... Des lacs, dont le célèbre lac des Vaches (2 318 m) que l'on traverse à gué sur des dalles de pierre posées en son milieu... Des marmottes qui prennent la pose pour les photos... Des fleurs en quantité, parmi lesquelles des edelweis... Des sommets prestigieux (l'Aiguille de la Vanoise à 2 796 m, la Pointe de la Glière à 3 392 m, la Grande Casse à 3 855 m)... 

Une randonnée dans un cadre idyllique qui a vraiment de quoi séduire, et que je recommande vivement à tous les amoureux de la montagne ! Des nombreuses randonnées que j'ai faites depuis 25 ans, celle-ci fait incontestatablement partie de mes randonnées préférées.

C'est LA randonnée à ne pas manquer !

Oui, d'accord, il y a 900 mètres de dénivelé... Mais pour ceux que cela rebute vraiment, où pour les familles avec des enfants, il est possible de ramener le dénivelé à 626 mètres en prenant le téléphérique du Mont Bochor. 

Le guide de randonnée référencé ci-dessus préconisait une boucle en passant par le cirque de l'Arcellin à l'aller, avec une descente par le lac des Vaches au retour. Nous avons préféré pour cette fois aller au col de la Vanoise en passant par le lac des Vaches à l'aller et au retour, sans passer par le cirque de l'Arcellin. 

Cette sortie remonte à fin juillet 2013, avec notre fille de 14 ans. Si notre fils hémiplégique de 18 ans n'avait pas eu de soucis de santé ce jour là, il aurait pu nous accompagner sans problème, la randonnée ne présentant vraiment aucune difficulté particulière.

col-de-la-vanoise

Le Monal

En Haute-Tarentaise dans les Alpes, blotti dans un vallon bucolique à 1 874 mètres d'altitude, le petit village savoyard du Monal, site classésemble tout droit sorti d'une carte postale.

Avec ses chalets en pierre aux balcons de bois et aux toits de lauze, sa chapelle, ses murets de pierres sèches et ses petits étangs, ce hameau qui fait face aux glaciers du Mont-Pourri est en effet un véritable enchantement pour les yeux !


Ce village de charme se mérite cependant car, en dehors des riverains, on y accède uniquement à pied :
à partir du Chenal comme nous l'avons fait, ou bien à partir de la station de Sainte-Foy ou du parking de l'Echaillon.


De faible dénivelé, et sans aucune difficulté, cette petite randonnée est accessible à tous, alors ne manquez surtout pas ce petit coin de paradis, à découvrir absolument !

 

Pour ceux qui souhaitent user un peu plus leurs chaussures, il est possible de poursuivre au-dela du Monal : vallon du Clou, lac du Clou (2 373 m), col du Rocher Blanc (2 833 m), lac Noir (2 618 m), lac Blanc (2 850 m)... Il n'y a que l'embarras du choix !
 

Nous aurions d'ailleurs certainement opté pour l'une de ces destinations si notre fils hémiplégique de 18 ans, qui nous accompagnait en cette fin juillet 2013, n'avait pas été très fatigué après une opération suivie d'un plâtre avec posture de la main, difficile à supporter.

 

Mais cela aurait été dommage de ne faire que passer au Monal, car ce fabuleux petit village mérite vraiment que l'on s'y attarde.

 

Oui, je garde franchement un excellent souvenir de ce petit havre de paix, même si ce jour-là les nuages ont volé la vedette au Mont-Pourri. Et si je le peux, j'y retournerais un jour !

 

MONAL

  

Le lac du Petit

A quelques kilomètres de Sainte-Foy-Tarentaise, en Savoie dans les Alpes, se trouve le départ d'une très belle randonnée vers le lac du Petit, lové dans un magnifique décor de haute montagne, à 2 400 mètres d'altitude.

lac-du-petit11

lac-du-petit12


La
première partie de la randonnée, très facile, mène au refuge du Ruitor (2 038 m), situé dans le vaste et joli vallon de la Sassière. C'est là que s'arrêtent généralement les familles, le reste de la randonnée étant plutôt réservée aux bons marcheurs

Sortis du vallon de la Sassière, on s'élève dans un magnifique paysage, au milieu des rhododendrons encore fleuris en cette fin de juillet 2013.

Le lac de Fangeas

Cette randonnée facile, extraite du livre "le p'tit crapahut dans le grand briançonnais" de Arielle et Jean-Marc Roux, mène au lac de Fangeas (1 995 m), bien joli petit lac niché dans un écrin de verdure, au coeur du parc national des Ecrins dans les Alpes

En chemin, vous aurez à un moment un très joli point de vue sur la cascade de Dormillouse et le hameau du même nom, accessible uniquement à pied, et dont la randonnée est décrite ici.

Nous avons fait cette très agréable randonnée en août 2005, avec notre fille de 6 ans et notre fils hémiplégique de 10 ans.

  

Lac de Fangeas

 

Restez informés !

Pour ne rater aucun nouvel article, inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement en cadeau mes 2 albums photos numériques : "La montagne en photos" et "La mer en photos".

Traduction

A propos

 photo presentation

Coucou !

Moi c'est Sylvie...

Je randonne depuis 1990 et ici je vous fais partager mes randonnées, à la montagne mais aussi à la mer ou ailleurs, en été comme en hiver :

- Afrique du Sud
- Alpes
- Andorre
- Bretagne
- Charente-Maritime
- Corse
- Espagne
- Ile de la Réunion
- Massif Central
- Pays-de-la-Loire
- Pyrénéees

 

Suivez-moi sur Facebook

 

Recherche

Avertissement :

Les indications fournies dans mes descriptifs sont brèves et sommaires, et servent principalement à vous faire une petite idée de la randonnée présentée, selon mon ressenti. Elles ne remplacent pas l'indispensable topo-guide, qui vous fournira un descriptif complet et précis de votre randonnée, ainsi qu'une carte IGN pour le détail du parcours. 

Des facteurs météo ou autres sont susceptibles de faire évoluer rapidement la difficulté d'un itinéraire. Chaque randonnée se fait donc sous votre propre responsabilité. Toutes les informations fournies ici ne pourront en aucun cas engager ma responsabilité en cas d'accident ou de quelque manière que ce soit.