BANNIERE2

Sur les pas de Du Bellay

 

logo-EnFranceAussi

 

Cet article participe au rendez-vous mensuel "En France Aussi", évènement interblogueurs organisé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs, qui découvre (ou redécouvre) la richesse et la beauté de la France. 

Chaque mois, elle invite d'autres blogueurs à partager des articles autour d'un thème différent.

Depuis quelques temps, un blogueur est invité à être le leader du mois, et à choisir le thème.

Ce mois-ci, je participe pour la vingt-cinquième fois dans le cadre de ce 39ème RDV, dont le thème a été choisi par Florence du blog "Florence Gindre" "Lieux d'écrivain".

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦  ♦ ♦ ♦ ♦ 

"Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage..."...

Je suis sûre que vous connaissez tous les vers de ce cèlébre poème. Ou du moins que vous en avez entendu parler...

Peut-être parce que vous l'avez appris ou étudié à l'école, ou bien parce qu'en 2007 vous avez entendu la version en chanson de Ridan...

Moi ce poème, je le connais quasiment par coeur. Je l'ai appris en primaire, comme tous les enfants de la région. 

Car ma région, c'est celle de Joachim du Bellay : la région de la douceur angevine évoquée dans son poème, la région de son "petit Liré" des bords de Loire...

 

Liré, ce fameux petit village du Maine-et-Loire où il est né vers 1522, c'est bien là que je vous emmène aujourd'hui, à quelques kilomètres de chez moi, pour une randonnée sur les pas du poète...

Le parcours, tiré du site de l'office de tourisme Une autre Loire, démarre près du musée consacré à l'écrivain, et nous entraîne ensuite des vignes du village aux ruines de son château natal.

Jalonnée de panneaux explicatifs ou d'extraits de poèmes de Joachim Du Bellay, voilà une balade sympa, courte et facilemais qui nécessite toutefois de bien suivre le plan du parcours que l'on trouve ici, sur la fiche descriptive du site de l'office de tourisme "Une autre Loire", le balisage étant à mon sens insuffisant par endroits.  

 rando-du-bellay5

Ci-dessus et ci-dessous : à travers les vignes...

10 idées pour prendre de la hauteur...

 

logo-EnFranceAussi

 

Cet article participe au rendez-vous mensuel "En France Aussi", évènement interblogueurs organisé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs, qui découvre (ou redécouvre) la richesse et la beauté de la France. 

Chaque mois, elle invite d'autres blogueurs à partager des articles autour d'un thème différent.

Depuis quelques temps, un blogueur est invité à être le leader du mois, et à choisir le thème.

Ce mois-ci, je participe pour la vingt-quatrième fois dans le cadre de ce 38ème RDV, dont le thème a été choisi par Virginie du blog "Les aventures d'Arthur et Thibaut""Et si on prenait de la hauteur ?".

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦  ♦ ♦ ♦ ♦ 

Pour prendre de la hauteur, on est pas forcément obligés de monter dans un avion ou un hélicoptère, de faire un vol en mongolfière, de s'initier au parapente ou de faire un saut en parachute...

La preuve avec ces 10 idées qui riment bien sûr avec randonnées : 

 

prendre-de-la-hauteur

 

1/ Monter en haut d'une tour... 

C'est en Corse que je vous invite à vous rendre pour monter en haut de la Tour de Turghiu, perchée sur la falaise du Capo Rosso.

Du haut de cette tour génoise, accessible uniquement à pied, la vue sur le golfe de Porto est absolument fabuleuse ! 

Difficulté : Facile
Départ : A 6 km de Piana sur la route d'Arone
Arrivée : Tour de Turghiu (331 m)
Dénivelé : 530 m
Temps de marche : 3h A/R (sans les pauses)

Pour tout savoir sur cette randonnée, je vous invite à consulter mon article : "Tour de Turghiu / Capo Rosso"

Le parc oriental de Maulévrier en 20 photos

 

logo-EnFranceAussi

 

Cet article participe au rendez-vous mensuel "En France Aussi", évènement interblogueurs organisé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs, qui découvre (ou redécouvre) la richesse et la beauté de la France. 

Chaque mois, elle invite d'autres blogueurs à partager des articles autour d'un thème différent.

Depuis quelques temps, un blogueur est invité à être le leader du mois, et à choisir le thème.

Ce mois-ci, je participe pour la vingt-troisième fois dans le cadre de ce 36ème RDV, dont le thème a été choisi par Camille du blog Stendhal Syndrome : "Eclats d'ailleurs".

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦  ♦ ♦ ♦ ♦ 

 

Pour le rendez-vous de ce mois-ci, je vous emmène au Japon. Mais au Japon... en France !

Car près de chez moi, en Anjou dans le Maine-et-Loire, se trouve le plus grand jardin japonais d'Europe : le Parc Oriental de Maulévrier.

Ici il y a une rivière qui traverse le parc et s'écoule d'Est en Ouest, symbolisant la course du soleil et la vie d'un homme, de sa naissance à sa mort. 

Ici il y a des petits ponts, et notamment un petit pont rouge. Rouge comme l'est aussi le torri, le portail traditionnel japonais. Parce que la couleur rouge, sacrée au Japon, représente là le caractère sacré des lieux...

Ici il y a un temple et des statues khmères, des lanternes japonaises et une pagode.

Ici il y a les îles du Paradis, constituées de l'Ile de la Grue et de l'Ile de la Tortue, deux petites îles qui représentent le yin et le yang, l'harmonie entre deux êtres opposés. Ne rêvez pas de poser un pied dessus, car elles sont sacrées : en dehors des jardiniers et de l'Empereur du Japon, personne n'est autorisé à y pénétrer, afin de ne pas déranger les "esprits".

Ici certains arbres sont taillés "à la japonaise". La végétation foisonne et transforme le paysage au fil des saisons, symbolisant ainsi les différentes étapes de la vie : la naissance et la jeunesse, la maturité et l'âge adulte, la mort ou la réincarnation...

Ici, tout n'est que calme, harmonie, bien-être et sérénité...

Ici, tout n'est que ravissement et émerveillement.

Ici, le dépaysement est garanti !

Car ici on est ailleurs, mais ailleurs en France ! 

Retrouvez toutes les informations complètes sur ce parc ici sur le site officiel du Parc Oriental de Maulévrier.

En attendant, je vous propose une balade en images avec 20 photos de ce parc absolument féérique

parc-oriental-maulevrier16

Le circuit Gallo Romain de Mouzillon

 

logo-EnFranceAussi

 

Cet article participe au rendez-vous mensuel "En France Aussi", évènement interblogueurs organisé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs, qui découvre (ou redécouvre) la richesse et la beauté de la France. 

Chaque mois, elle invite d'autres blogueurs à partager des articles autour d'un thème différent.

Désormais, un blogueur est invité à être le leader du mois, et à choisir le thème.

Ce mois-ci, je participe pour la vingt-deuxième fois dans le cadre de ce 35ème RDV, dont le thème a été choisi par Mitchka du blog "Fish and Child" : "La France antique".

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦  ♦ ♦ ♦ ♦ 

Pour relier le thème de "la France antique" à la randonnée, quoi de mieux que de vous proposer un circuit Gallo-Romain ?

C'est à Mouzillon en Loire-Atlantique que je vous emmène, dans le pays du Vignoble Nantais.

Installé sur les côteaux d'une rivière, ce petit village des Pays de la Loire se trouve sur la voie romaine qui reliait autrefois Rouen à Bordeaux

Témoin de ces temps lointains, il ne reste plus aujourd'hui que les vestiges d'un pont gallo-romain, emprunté par les romains pour traverser la SanguèzeIl parait que ce pont qui date du 1er siècle est parfois appelé le pont Jules César, même si ce dernier n'a assurément rien à voir dans cette affaire ! Ce qui est certain par contre, c'est qu'en 1230 ce pont a vu passer le cortège royal de Saint-Louis et de sa mère Blanche de Castille, en route vers Vallet.

Destinations vacances randos : Les parcs nationaux de France (1/2)

 

logo-EnFranceAussi

 

Cet article participe au rendez-vous mensuel "En France Aussi", évènement interblogueurs organisé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs, qui découvre (ou redécouvre) la richesse et la beauté de la France. 

Chaque mois, elle invite d'autres blogueurs à partager des articles autour d'un thème différent.

Désormais, un blogueur est invité à être le leader du mois, et à choisir le thème.

Ce mois-ci, je participe pour la vingt-et-unième fois dans le cadre de ce 34ème RDV, dont le thème a été choisi par Nicolas du blog "Week-end Evasion" et Malicia du blog "Un pied dans les nuages""Sports et vacances".

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦  ♦ ♦ ♦ ♦ 

Ce n'est plus à prouver,  je vous en ai déjà parlé ici la randonnée pédestre est bien un sport à part entière, qui comporte de multiples bienfaits et avantages... 

Et puisque les vacances c'est un moment privilégié pour se faire plaisir, pour faire ce qu'on aime, ou pour tester de nouvelles choses, pour les adeptes de randonnées, c'est donc le moment idéal pour en profiter ! Pour les autres, c'est le moment idéal... pour essayer ! 

Reste à choisir le lieu idéal : où partir ?

En matière de destinations, il n'y a que l'embarras du choix, car la randonnée se pratique partout : à la mer, à la montagne, à la campagne, en forêt, et même en ville ! 

Je vous propose aujourd'hui de fouler les sentiers des Parcs nationaux de France.

Au nombre de 10 actuellement, les parcs nationaux ont été créés pour préserver la faune, la flore et le patrimoine culturel de ces territoires d'exception.

Les parcs se composent de 2 zones :

une "aire d'adhésion" qui regroupe les communes partenaires du développement durable du parc,
- une 
"zone coeur", zone de protection de la nature qui ne se découvre qu'à pied pour la plupart des parcs, et soumise à une règlementation particulière rappelée sur des panneaux aux entrées des parcs : cueillette interdite, chiens non admis même tenus en laisse, camping non autorisé etc. 

Véritables concentrés de nature préservée, les parcs nationaux sont donc des destinations privilégiées pour des randonnées en famille, entre amis, ou entre sportifs

Randonner dans les parcs nationaux de France, c'est l'assurance d'admirer des paysages et des sites exceptionnelsde découvrir une multitude d'espèces végétales souvent répertoriées comme rares et même endémiques, et d'approcher de nombreuses espèces animales. 

Dans cette première partie, je vous propose de découvrir les parcs nationaux de haute montagne :

Vallées verdoyantes, lacs et cascades, alpages et forêts, hauts sommets et glaciers en composent les paysages. On y trouve une flore abondante et de nombreux animaux sauvages : bouquetins, chamois, marmottes, renards, aigles royaux, gypaètes barbus...  

Happy birthday : 2 ans déjà !

Mon blog n'a que 2 ans et pourtant, j'ai envie de dire : 2 ans déjà !

2 ans déjà que je partage avec vous mes randonnées faites au cours de ces 25 dernières années...

2 ans que le plaisir d'écrire et de partager mes articles avec vous est intact et que je me dis : "Mais pourquoi je n'ai pas commencé plus tôt ?".

2 ans que vous m'accompagnez dans cette formidable aventure...

pays-basqueEn famille sur les sentiers du Pays Basque...

 

Si ce blog continue d'exister, c'et grâce bien à vous !

Alors du fond du coeur, un énorme merci à tous ceux qui sont là depuis le début, à tous ceux qui m'ont rejoint en cours de route, et aussi à tous les visiteurs d'un jour...

Merci pour vos commentaires sous les articles, car ça fait tellement plaisir ! Et merci aussi pour vos si sympathiques messages privés qui me réchauffent le coeur !

De savoir que mes articles vous sont utiles pour préparer vos vacances, vous donnent envie de faire les randonnées et vous inspirent pour vos projets d'un ou plusieurs jours, quelle plus belle récompense pouvais-je espérer ?

Sentiers du littoral...

 

logo-EnFranceAussi

 

Cet article participe au rendez-vous mensuel "En France Aussi", évènement interblogueurs organisé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs, qui découvre (ou redécouvre) la richesse et la beauté de la France. 

Chaque mois, elle invite d'autres blogueurs à partager des articles autour d'un thème différent.

Ce mois-ci, je participe pour la vingtième fois dans le cadre de ce 33ème RDV, dont le thème est : "Trésors de la mer". 

 

Sentier-du-littoral

Sentier-du-littoral3

Sentier-du-littoral4


Faune, flore, plages, dunes, marais, forêts, îles, ports, villages pittoresques, baignades, couchers de soleil... : la mer recèle vraiment une multitude de trésors !

Sentier-du-littoral-la-turballe

Nos vacances en 2008 : les Alpes (Haute-Savoie et Savoie)

Pour les vacances d'été 2008, direction les Alpes pour une semaine en Haute-Savoie, suivie d'une semaine en Savoie, avec notre fille de 9 ans et notre fils hémiplégique de 13 ans.

La première semaine, nous avons loué un logement à Combloux, en Haute-Savoie.

La deuxième semaine, nous étions en location à Lanslebourg, en Savoie.

 vacances2008

 

Semaine 1 : Combloux (Du 26 juillet au 02 août 2008)   

- Les chalets de Miage (1 570 m)
- Le lac Blanc (2 352 m) et les lacs des Chéserys (2 211 m)
- Le lac du Roy (1 665 m)
- Le sentier du Grand Balcon Sud jusqu'à Montenvers
le lac de Peyre (2 075 m) et le col de Balafrasse (2 245 m)
- le lac Bénit (1 452 m)

 

La grotte de l'Aven Armand

 

logo-EnFranceAussi

 

Cet article participe au rendez-vous mensuel "En France Aussi", évènement interblogueurs organisé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs, qui découvre (ou redécouvre) la richesse et la beauté de la France. 

Chaque mois, elle invite d'autres blogueurs à partager des articles autour d'un thème différent.

Ce mois-ci, je participe pour la dix-neuvième fois dans le cadre de ce 31ème RDV, dont le thème est : "La France souterraine". 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Quand je pense à la "France souterraine", je pense entre autres aux villages troglodytes et aux caves à champignons, mais ce sont surtout des grottes que je vois défiler dans ma tête. Car des grottes, j'ai eu la chance d'en visiter beaucoup : des grottes avec des stalactites et des stalagmites, des grottes avec des rivières souterraines, des grottes avec des dessins sur les murs...

J'aime les grottes. Chaque visite est pour moi un réel enchantement et m'apporte un brin de magie.

Il y a cependant une grotte qui à mes yeux surpasse toutes les autres, une grotte qui m'a procuré une émotion intense jamais ressentie dans aucune autre, une grotte dont je garde un souvenir si extraordinaire que j'avais envie de le revivre avec vous aujourd'hui : la grotte de l'Aven Armand.

Je vous emmène donc à Hures-la-Parade en Lozère, à 970 mètres d'altitude, entre Meyrueis et Sainte-Enimie...

A la base, c'est un séjour randos qui nous attendait pour nos quelques jours dans les gorges du Tarn pour ce grand week-end de l'Ascension 2013. Mais face à une météo capricieuse, il nous a fallu sortir le plan B, dont l'Aven Armand faisait partie... C'est donc grâce au mauvais temps que nous nous sommes retrouvés ce jour-là sur -ou plutôt sous !- le causse Méjean.

L'hyrôme et ses anciens moulins

 

logo-EnFranceAussi

 

Cet article participe au rendez-vous mensuel "En France Aussi", évènement interblogueurs organisé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs, qui découvre (ou redécouvre) la richesse et la beauté de la France. 

Chaque mois, elle invite d'autres blogueurs à partager des articles autour d'un thème différent.

Ce mois-ci, je participe pour la dix-huitième fois dans le cadre de ce 30ème RDV, dont le thème est : "Sentiers méconnus". 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Tout a commencé par une randonnée dans les Alpes il y a 26 ans : c'est comme ça qu'est née ma passion pour la rando... A cette époque là, je ne m'imaginais même pas randonner ailleurs qu'à la montagne ! Hélas, habitant bien loin de toute région montagneuse, il me fallait attendre les vacances pour pouvoir parcourir les sentiers... 

Petit à petit, au fil des années, l'envie m'est venue de fouler des sentiers ailleurs, afin de découvrir des lieux qui me faisaient rêver... Au final, toujours des coins touristiques, loin de chez moi... 

Finalement, ce n'est qu'il y a peu de temps que j'ai enfin eu la révélation : découvrir les sentiers de ma région, des sentiers sans montagne et pas forcément très touristiques... Car oui, il y a bel et bien des sentiers de randonnée dans "mon" Maine-et-Loire natal et les départements qui le bordent !

A mes yeux, c'est ce genre de sentiers, ceux auxquels on ne pense pas forcément tout de suite, qui représente les sentiers méconnus, et au final, force est de constater qu'il y en a de forts jolis, à l'image de celui que je vous invite à découvrir aujourd'hui.

Je vous propose en effet de me suivre pour une randonnée de 15 kilomètres le long de l'Hyrômedans la région de Chemillé en Anjou, dans le Maine-et-Loire. 

L'Hyrôme, c'est une rivière. Et autrefois, sur à peine 25 kilomètres, cet affluent du Layon faisait tourner pas moins de 29 moulins à eau !

Issu du site de l'office de tourisme de Chemillé-Melay, ce circuit permet d'en découvrir les vestiges qui s'échelonnent le long de la rivière, tout en cheminant au coeur d'une jolie vallée

Si l'itinéraire ne présente aucune difficulté, sa longueur peut en être une pour certains, en particulier si vous avez de jeunes enfants ! 

Avec notre fille de 16 ans et notre fils hémiplégique de 20 ans, nous avons réalisé cette randonnée par une belle journée ensoleillée fin juin 2015, sans souffrir de la chaleur pour autant car le parcours est ombragé la plupart du temps.

Au final, cette boucle très plaisante m'a fort agréablement surprise, et donné l'envie de parcourir d'autres sentiers dans la région.

A découvrir, en prévoyant le pique-nique pour la pause du midi bien sûr...

lhyrome

Restez informés !

Pour ne rater aucun nouvel article, inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement en cadeau mes 2 albums photos numériques : "La montagne en photos" et "La mer en photos".

Traduction

A propos

 photo presentation

Coucou !

Moi c'est Sylvie...

Je randonne depuis 1990 et ici je vous fais partager mes randonnées, à la montagne mais aussi à la mer ou ailleurs, en été comme en hiver :

- Afrique du Sud
- Alpes
- Andorre
- Bretagne
- Charente-Maritime
- Corse
- Espagne
- Ile de la Réunion
- Massif Central
- Pays-de-la-Loire
- Pyrénéees

 

Suivez-moi sur Facebook

 

Recherche

Avertissement :

Les indications fournies dans mes descriptifs sont brèves et sommaires, et servent principalement à vous faire une petite idée de la randonnée présentée, selon mon ressenti. Elles ne remplacent pas l'indispensable topo-guide, qui vous fournira un descriptif complet et précis de votre randonnée, ainsi qu'une carte IGN pour le détail du parcours. 

Des facteurs météo ou autres sont susceptibles de faire évoluer rapidement la difficulté d'un itinéraire. Chaque randonnée se fait donc sous votre propre responsabilité. Toutes les informations fournies ici ne pourront en aucun cas engager ma responsabilité en cas d'accident ou de quelque manière que ce soit.