BANNIERE1

ACCUEIL

Le petit circuit d'Occabé

En plus d'offrir des panoramas vraiment magnifiques, cette randonnée tirée du livre "Vos 30 itinéraires au pays basque" de Pierre Macia, nous entraîne à la découverte d'un des sites archéologiques les plus célèbres du pays basque, avec ses fameux cromlechs !

Les cromlechs, ce sont des cercles de pierre qui ont servi de tombes en des temps reculés, et le site d'Occabé en compte pas moins de 17, répartis sur un vaste plateau herbeux !

Les plus ferrus d'histoire seront particulièrement comblés en cherchant à approfondir le mystère de ces cercles de pierre, tandis que les majestueux paysages du site raviront tout le monde !

Pour nous, en ce début août 2014, accompagnés de notre fille de 15 ans et de notre fils hémiplégique de 19  ans, le spectacle a commencé dès la montée de la fabuleuse route D301 empruntée pour rejoindre le départ de la randonnée. A elle seule, cette petite route de montagne pittoresque offrant des panoramas à couper le souffle mérite incontestablement le détour ! 

Un haut-lieu du pays basque à découvrir ! 

circuit occabe3Ci-dessus : en montant vers Occabé

Nos vacances en 2014 : les Pyrénées (Pays Basque et Hautes-Pyrénées)

Pour les vacances d'été 2014, nous avons choisi les Pyrénées.

Avec notre fille de 15 ans et notre fils hémiplégique de 19 ans, nous avons passé une semaine en location à St Jean-Pied-de-Port dans le Pays Basque, puis une semaine en location à Saligos dans les Hautes-Pyrénées.

 vacances ete 2014 pays basque

 

Semaine 1 : St Jean-Pied-de-Port (Du 03 au 08 août 2014)   

- Le petit circuit d'Occabé
- La grotte d'Harpéa
- L'Urkulu
- Le pic d'Iparla par le col de Galarzé 
le pic d'Orhy
- les gorges de Kakuetta
- St Etienne de Baïgorry

 

Les spécialités des Alpes

logo-EnFranceAussi

Cet article participe au rendez-vous mensuel "En France Aussi", évènement interblogueurs organisé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs, qui découvre (ou redécouvre) la richesse et la beauté de la France. 

Chaque mois, elle invite d'autres blogueurs à partager des articles autour d'un thème différent.

Depuis quelques temps, un blogueur est invité à être le leader du mois, et à choisir le thème.

Ce mois-ci, je participe pour la vingt-huitième fois dans le cadre de ce 42ème RDV, dont le thème a été choisi par Paul du blog "Petits voyageurs" "Bonne table".

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦  ♦ ♦ ♦ ♦  

Après "les spécialités des Pyrénées", place aujourd'hui aux spécialités des Alpes. Car impossible là encore de passer à côté de tous ces petits (ou grands) plaisirs pour le palais !

Je vous invite donc à aller réserver une table...  

Le long des dunes domaniales de Mousterlin

Un parcours en bord de mer le long des dunes, ça pourrait paraître plutôt banal et ordinaire. Mais ici du côté de Fouesnant, dans le Finistère, les dunes domaniales de Mousterlin sont tout sauf ordinaires !

Car il s'agit là d'un cordon littoral d'environ 4 kilomètres de long qui sépare l'océan d'une lagune, appelée la Mer Blanche, où la mer pénètre par un goulet au rythme des marées...

Avec un aller le long de la mer puis un retour le long des marais, cette randonnée réserve donc bien des surprises et promet des paysages variés et différents selon les marées.

Mais, à marée haute ou par fort coefficient de marée, on fait comment me direz-vous ? Pas de panique car dans ce cas-là, il est possible de marcher sur le haut de la dune, où certains endroits aménagés permettent de passer du côté mer au côté lagune.

D'ailleurs, lorsque j'ai réalisé cette randonnée avec mon mari à la mi-septembre 2016, la mer était basse mais, après avoir longtemps marché sur la plage, j'ai eu très envie de cheminer un peu sur le haut de la dune, juste histoire de voir...

Et de là, la vue est juste sublime, car d'un côté le regard porte sur le marais, et de l'autre sur l'océan. Deux univers complètement différents à quelques pas l'un de l'autre, juste séparés par la dune !

Attirée autant par l'océan avec la douce musique de ses vagues que par le marais avec ses oiseaux et ses paysages paisibles, je n'ai heureusement pas eu à choisir ! Car sachant que nous reviendrons par le sentier qui borde la Mer Blanche, après avoir fait un bout de chemin sur le haut des dunes, nous sommes redescendus sur la plage...

Vraiment, j'ai adoré cette randonnée facile et étonnantedécouverte sur le site Visorando, où l'on passe ainsi d'un univers à un autre, et offrant des paysages si différents à l'aller et au retour. 

A découvrir !

 dunes mousterlin2Ci-dessus : Un des passages qui permet d'aller de la plage sur le haut de la dune...

Le sentier balcon et refuge du Carro

Dans un cadre majestueux au coeur du Parc National de la Vanoise, voilà une randonnée fabuleuse qui mène au refuge du Carro, le plus haut refuge de Savoie, posé dans un décor minéral à 2 760 mètres d'altitude près du lac blanc et du lac noir.

Mais le refuge du Carro se mérite et, si le magnifique sentier balcon face aux sommets et aux glaciers de la Haute Maurienne n'est pas vraiment difficile en soi, c'est sa longueur qui peut constituer une difficulté, puisqu'il faut compter quasiment 8 heures de marche au total pour l'aller et le retour (sans les pauses) !

Alors à moins d'être vraiment très matinal, le mieux pour en profiter pleinement est de dormir au refuge. Etaler la randonnée sur 2 jours en passant une nuit dans le refuge, c'est donc le moyen de rendre cette randonnée accessible au plus grand nombre, et de pouvoir en profiter en famille notamment !

Et puis si vous n'avez jamais tenté l'expérience d'une nuit dans un refuge en plein coeur de la montagne, voilà là l'occasion idéale, car c'est une expérience extraordinaire et unique à faire au moins une fois dans sa vie !

refuge carro.12Le refuge du Carro...

Les côteaux et la vallée de l'Evre

logo-EnFranceAussi

 

Cet article participe au rendez-vous mensuel "En France Aussi", évènement interblogueurs organisé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs, qui découvre (ou redécouvre) la richesse et la beauté de la France. 

Chaque mois, elle invite d'autres blogueurs à partager des articles autour d'un thème différent.

Depuis quelques temps, un blogueur est invité à être le leader du mois, et à choisir le thème.

Ce mois-ci, je participe pour la vingt-septième fois dans le cadre de ce 41ème RDV, dont le thème a été choisi par Tatiana du blog "Birds and Bicycles""Je vous présente ma ville, mon village".

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦  ♦ ♦ ♦ ♦ 

J'ai grandi près des bords de Loire, dans la vallée, au milieu des vignes et des côteaux. De là, l'océan est à une heure trente de route mais la montagne à des heures et des heures ! Ce n'est qu'adolescente que j'ai découvert les sommets... Immédiatement, je suis tombée sous le charme et à 22 ans, lorsque j'ai fait ma première randonnée dans les Alpes, j'ai attrapé le virus de la montagne, et de la rando !

Alors évidemment, lorsque pour la première fois j'ai vu au loin ce petit village perché sur sa butte, au bout d'une petite route sinueuse qui monte et qui descend, je n'ai pu m'empêcher de penser qu'il y avait par ici comme un petit air de Massif Central... Un bien petit air, certes, visible sans doute seulement aux yeux de ceux qui sont en manque de montagne, mais suffisant pour m'enthousiasmer !

Ce jour là, c'était en 1999. Nous allions dans ce village pour visiter une maison... On a acheté la maison et depuis, nous sommes toujours dans ce petit village des Mauges d'à peine 1700 habitants, situé entre Angers et Nantes dans le Maine-et-Loire.

Ce village qui est le mien, c'est le Fief-Sauvin...

le fief2

Zoom sur 4 cascades du Sancy en hiver

Le massif du Sancy dans le Puy-de-Dôme abrite plusieurs cascades, dont la célèbre Grande Cascade du Mont-Dore, l'une des plus hautes cascades d'Auvergne.

Si j'aime la fraîcheur qu'elles apportent en été, je m'étais toujours demandée à quoi pouvaient bien ressembler ces cascades en hiver. Je brûlais surtout d'envie de savoir si elles étaient gelées ou non...

Alors rien de tel qu'un séjour en Auvergne en février 2011 pour aller le vérifier, avec notre fille de 12 ans et notre fils hémiplégique de 16 ans.

Nous n'avons pas osé emprunter le sentier qui mène à la Grande Cascade, mais nous avons pu admirer :

Les cascades du Queureuilh et du Rossignolet

Aux beaux jours, ces deux cascades font l'objet d'une randonnée courte et facilela "Ronde des Cascades" (2,5 km - 1h15 A/R - 150 m de dénivelé), accessible au départ du cimetière paysager du hameau "Prends-toi garde", au Mont-Dore.

Randonnée familiale par excellence, ce parcours fait d'ailleurs partie des "circuits poussette" proposés par le site officiel de l'Office de Tourisme du Massif du Sancy, et dont vous trouverez la fiche descriptive en téléchargement ici

En hiver, leur accès est déconseillé s'il y a de la neige et de la glace, alors attention, la prudence est de mise !

Cette année là, la neige étant peu abondante au moment de notre séjour, il nous a donc semblé raisonnable de tenter d'y accéder (équipés de nos raquettes et de nos crampons au cas où...), en partant directement du bord de la route, profitant du parking de la cascade du Saut du Loup...

Nous sommes arrivés tout d'abord au pied de la cascade du Queureuilh. Dans un environnement légèrement saupoudré de neige, elle n'était pas gelée et s'écoulait comme à la belle saison, le long de ses orgues basaltiques. 

cascade du queureuilhLa cascade du Queureuilh

Béhuard : flânerie autour de l'île...

logo-EnFranceAussi

 

Cet article participe au rendez-vous mensuel "En France Aussi", évènement interblogueurs organisé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs, qui découvre (ou redécouvre) la richesse et la beauté de la France. 

Chaque mois, elle invite d'autres blogueurs à partager des articles autour d'un thème différent.

Depuis quelques temps, un blogueur est invité à être le leader du mois, et à choisir le thème.

Ce mois-ci, je participe pour la vingt-sixième fois dans le cadre de ce 40ème RDV, dont j'ai le plaisir d'avoir choisi le thème : "Les îles françaises".

♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦  ♦ ♦ ♦ ♦ 

C'est une île vraiment pas comme les autres que je vous invite à découvrir, car je vous emmène à Béhuard, la seule et unique commune qui est une île sur la Loire !

Située en Anjou dans le Maine-et-Loire, et classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, vous avez peut-être entendu parler de cette petite cité de caractère, à l'occasion de sa sélection pour représenter la région des Pays de la Loire cette année dans la prestigieuse émission "Le Village Préféré des Français" en juin dernier.

Si une centaine d'habitants seulement peuple Béhuard à l'année, vivant au rythme des crues du fleuve capricieux, c'est en nombre que les visiteurs affluent ici, pour moult raisons :

. Parce que, cerné par deux bras de la Loire, Béhuard est un charmant petit village où il fait bon flâner dans les petites rues pittoresques ou sur les rives de la Loire...

behuard2

Le cirque des Evettes

Situé au coeur du Parc National de la Vanoise, le cirque des Evettes compte parmi les plus beaux cirques glaciaires des Alpes.

A l'arrivée, près du refuge des Evettes (2 590 m), c'est un panorama vraiment grandiose qui s'ouvre sous nos yeux ébahis... Yeux qui s'affolent et ne savent plus où regarder tant le spectacle est époustouflant ! Tour à tour on découvre le glacier des Evettes, les hauts sommets environnants, puis en contrebas les petits lacs de Paréis et le pont romain de la Reculaz..

A vous de décider où vous aurez envie de vous poser pour le pique-nique... Rester en haut en surplomb du cirque pour profiter de la vue grandiose sur le vaste amplithéâtre ? Ou bien descendre au coeur du cirque pour manger au bord d'un des petits lacs ou du ruisseau ? Quel dilemne !

cirque-des-evettes3

Les estanys de Bassiver et de Rosari

Tirée du topo-guide "Randonnées vers les plus beaux lacs des Pyrénées" de Jacques Jolfre, cette randonnée est l'occasion de découvrir le Val d'Aran, une petite vallée aragonaise.

Nous sommes ici en territoire espagnol, mais si près de la frontière (juste de l'autre côté du Luchonnais en Haute-Garonne) qu'il serait dommage de ne pas la franchir...

En ce qui nous concerne, c'est lors d'un séjour à Saint-Lary-Soulan en août 2009 que nous en avons profité pour aller vérifier, avec notre fille de 10 ans et notre fils hémiplégique de 14 ans, si les lacs de Bassiver et de Rosari étaient aussi beaux que le titre du livre le prétendait...

Et je n'ai pas été déçue ! Des fleurs, des ruisseaux, des alpages, des pins à crochet, des vaches et des chevaux, et puis bien sûr des lacs : tout ce que j'aime était là !

Cette randonnée dans le Val d'Aran, qui m'avait toujours fait rêver dans les magazines, a donc été à la hauteur de mes espérances. Alors si c'est ce le genre de découvertes que vous aimez vous aussi, je ne peux que vous la recommander vivement !
 

lacs-bassiver4Ci-dessus et ci-dessous : l'estany de Bassiver 

Restez informés !

Pour être au courant de chaque nouvel article, inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement en cadeau mes 2 albums photos numériques : "la montagne en photos" et "la mer en photos".

Traduction

A propos

 

photo presentation

 

Coucou !

Moi c'est Sylvie...

Je fais de la randonnée depuis 1990.

Ici, vous trouverez quelques conseils mais surtout, je vous fais partager mes randonnées, principalement à la montagne mais aussi à la mer ou ailleurs, en été comme en hiver :

- Pyrénées
- Alpes
- Corse
- Bretagne
- Pays de la Loire
- Ile de la Réunion

 

Suivez-moi sur Facebook

 

Recherche

Avertissement :

Les indications fournies dans mes descriptifs sont brèves et sommaires, et servent principalement à vous faire une petite idée de la randonnée présentée, selon mon ressenti. Elles ne remplacent pas l'indispensable topo-guide, qui vous fournira un descriptif complet et précis de votre randonnée.

Des facteurs météo ou autres sont susceptibles de faire évoluer rapidement la difficulté d'un itinéraire. Chaque randonnée se fait donc sous votre propre responsabilité. Toutes les informations fournies ici ne pourront en aucun cas engager ma responsabilité en cas d'accident ou de quelque manière que ce soit.