BANNIERE1

ACCUEIL

L'hyrôme et ses anciens moulins

 

logo-EnFranceAussi

 

Cet article participe au rendez-vous mensuel "En France Aussi", évènement interblogueurs organisé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs, qui découvre (ou redécouvre) la richesse et la beauté de la France. 

Chaque mois, elle invite d'autres blogueurs à partager des articles autour d'un thème différent.

Ce mois-ci, je participe pour la dix-huitième fois dans le cadre de ce 30ème RDV, dont le thème est : "Sentiers méconnus". 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Tout a commencé par une randonnée dans les Alpes il y a 26 ans : c'est comme ça qu'est née ma passion pour la rando... A cette époque là, je ne m'imaginais même pas randonner ailleurs qu'à la montagne ! Hélas, habitant bien loin de toute région montagneuse, il me fallait attendre les vacances pour pouvoir parcourir les sentiers... 

Petit à petit, au fil des années, l'envie m'est venue de fouler des sentiers ailleurs, afin de découvrir des lieux qui me faisaient rêver... Au final, toujours des coins touristiques, loin de chez moi... 

Finalement, ce n'est qu'il y a peu de temps que j'ai enfin eu la révélation : découvrir les sentiers de ma région, des sentiers sans montagne et pas forcément très touristiques... Car oui, il y a bel et bien des sentiers de randonnée dans "mon" Maine-et-Loire natal et les départements qui le bordent !

A mes yeux, c'est ce genre de sentiers, ceux auxquels on ne pense pas forcément tout de suite, qui représente les sentiers méconnus, et au final, force est de constater qu'il y en a de forts jolis, à l'image de celui que je vous invite à découvrir aujourd'hui.

Je vous propose en effet de me suivre pour une randonnée de 15 kilomètres le long de l'Hyrômedans la région de Chemillé en Anjou, dans le Maine-et-Loire. 

L'Hyrôme, c'est une rivière. Et autrefois, sur à peine 25 kilomètres, cet affluent du Layon faisait tourner pas moins de 29 moulins à eau !

Issu du site de l'office de tourisme de Chemillé-Melay, ce circuit permet d'en découvrir les vestiges qui s'échelonnent le long de la rivière, tout en cheminant au coeur d'une jolie vallée

Si l'itinéraire ne présente aucune difficulté, sa longueur peut en être une pour certains, en particulier si vous avez de jeunes enfants ! 

Avec notre fille de 16 ans et notre fils hémiplégique de 20 ans, nous avons réalisé cette randonnée par une belle journée ensoleillée fin juin 2015, sans souffrir de la chaleur pour autant car le parcours est ombragé la plupart du temps.

Au final, cette boucle très plaisante m'a fort agréablement surprise, et donné l'envie de parcourir d'autres sentiers dans la région.

A découvrir, en prévoyant le pique-nique pour la pause du midi bien sûr...

lhyrome

L'étang de Comte

C'est parce qu'autrefois ses truites étaient destinées au comte de Foix que cet étang a été ainsi dénommé !

Si les truites font aujourd'hui le bonheur des pêcheurs, l'étang de Comte, niché à 1 726 mètres d'altitude dans les Pyrénées ariégeoises, fait surtout l'objet d'une formidable randonnée facile en famille.

Le sentier grimpe tout d'abord dans la forêt, puis s'adoucit et se poursuit le long d'un ruisseau qui serpente jusqu'à l'étang.

Chemin faisant, on traverse la magnifique jasse de Mourguilloude verdoyants pâturages où paissent de paisibles chevaux de Mérens, près de l'Estagnol (1 652 m), un tout petit étang. C'est vraiment un endroit superbe, que j'ai tout particulièrement adoré !

Tirée du livre "50 promenades faciles avec vos enfants en Haute-Ariège - Andorre" de Louis Audoubert et Alain Killmayer, cette balade est la randonnée familiale par excellence, la randonnée idéale pour faire découvrir et aimer la montagne aux enfants...

Cet itinéraire sans aucune difficulté est également parfait pour ceux qui veulent s'initier à la randonnée en montagne, redémarrer la saison en douceur, ou bien tout simplement profiter d'une journée repos.

Voilà donc une belle et fort sympathique randonnée à ne pas négliger !

Pour nous, c'était en août 2009, avec notre fille de 10 ans et notre fils hémiplégique de 14 ans.  

etang-de-comte5

Ci-dessus et ci-dessous : au bord de l'étang de Comte (1 726 m)

L'Anse des Cascades

La côte est de l'île de la Réunion abrite un petit coin de paradis, sur la commune de Sainte-Rose : l'Anse des CascadesUn bien joli nom pour un lieu qui l'est tout autant, où l'on trouve plusieurs cascades au milieu d'une végétation luxuriante, tout près d'une grande cocoteraie et à deux pas d'un petit port de pêche bercé par les vagues de l'océan Indien.

L'Anse des cascades, c'est assurément un endroit plein de charme et enchanteur, et d'ailleurs personne ne s'y trompe ! Ce n'est pas un hasard en effet si les touristes affluent ici, tout comme les habitants de l'île qui s'y pressent le week-end pour pique-niquer en famille.

Le site est aménagé avec plusieurs kiosques notamment. Il y a aussi un restaurant, qui a fait notre bonheur le dernier jour de notre séjour... 

Pour ceux qui souhaitent prolonger le plaisir, un sentier longe la côte depuis l'Anse des Cascades jusqu'au village de Piton-Sainte-Rose. J'imagine que la balade doit être belle, mais malheureusement nous n'avons pas eu le temps de la faire... 

Il semble que depuis notre passage en juillet 2011 des travaux d'amélioration ont eu lieux sur le site, avec notamment l'installation de nouvelles passerelles et la mise en place d'un sentier de 1 400 mètres entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite, leur permettant désormais de pouvoir profiter de ce cadre idyllique entre cascades, océan et palmeraie. J'ose juste espérer que ces aménagements ont été suffisamment bien conçus pour se fondre dans le paysage et ne rien enlever à la magie de ce site naturel certes très touristique mais ô combien charmant...

Un petit coin coup de coeur que je vous recommande vivement !  
 

anse-des-cascades8

Le bois de la Charbonnière

En dehors des pistes de ski de fond, la station de la Stèle (1 245 m), qui fait partie de l'espace nordique du Sancy dans le Puy-de-Dôme, en Auvergnepropose trois itinéraires raquettes entièrement balisés.

Après avoir réalisé la boucle du Puy de Chambourguet, nous avons décidé de faire celle du bois de la Charbonnière.

Je pense que le circuit a été modifié car il était de 4,5 kilomètres lorsque nous l'avons réalisé en février 2011 (j'avais photographié la pancarte au départ du circuit...) avec notre fille de 12 ans et notre fils hémiplégique de 16 ans, alors qu'il est maintenant de 6 kilomètres, selon les indications de l'office de tourisme Sancy Artense.

Pour être franche, je ne me souviens plus vraiment bien de cette balade, ce qui est assez rare chez moi ! Non pas que j'ai été déçue, car dans ce cas je m'en souviendrais, mais elle n'avait sans doute rien de vraiment mémorable, du moins selon mon goût...

Comme pour la précédente sortie au Puy de Chambourguet, nous avons fait cet itinéraire du bois de la Charbonnière sans les raquettes, car la neige était peu abondante. Mais suffisamment tout de même pour faire quelques batailles de boules de neige et un petit bonhomne de neige ! 

Ainsi donc, pour qui aime cheminer dans les bois, voilà une boucle familiale balisée facile. 

la-charbonniere1

La boucle des étangs du Carlit

Classé depuis 1976, le site naturel des Bouillouses, situé dans les Pyrénées-Orientales, offre un extraordinaire circuit au départ du lac des Bouillouses (2 020 m) : la boucle des étangs du Carlit.

Cette sublime randonnée, qui se déroule dans le massif du Capcir, permet de découvrir une ribambelle de lacs, car ce sont en effet pas moins de 9 lacs d'altitude qui vous attendent, tels des joyaux posés là dans la montagne !

Hormis un petit passage au départ nécessitant un peu l'aide des mains dans les rochers, le sentier est facile, et la pente du début s'adoucit dès l'arrivée au premier lac. 

On chemine ainsi aisément d'un lac à l'autre, dans des décors grandioses et variés, perdant peu à peu la notion du temps. C'est tellement beau qu'on a envie de s'arrêter partout, et si le temps de marche indiqué sur le site internet du Département des Pyrénées-Orientales est de 2h30 aller/retour, en ce qui nous concerne, avec tous nos arrêts, il nous a fallu la journée complète pour parcourir le circuit ! Je n'ose même pas imaginer ce que ce sera si un jour nous faisons la variante des 12 lacs...

Alors, pour les amoureux de lacs de montagne comme nous, prévoyez donc la journée entière ! Je vous promets que vous n'allez pas le regretter et que vous serez comblés...

De toutes les randonnées que j'ai pu faire en 25 ans de marche à ce jour, celle-ci compte parmi mes préférées ! C'est dire... 

Bien évidemment, elle fait partie des incontournables de la région, alors le sentier est très fréquenté, d'autant plus que c'est aussi celui qui mène au pic du Carlit (2 921 m), le plus haut sommet des Pyrénées-Orientales. 

Nous avons eu l'occasion de refaire cette si belle boucle au printemps... Là, c'était la première fois, en août 2009, avec notre fille de 10 ans et notre fils hémiplégique de 14 ans.

Constellé de lacs plus charmants les uns que les autres, voilà un site extraordinaire à ne surtout pas manquer dans le Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes !

etang-de-vive
Ci-dessus et ci-dessous : l'estany del Viver (Etang de Vive - 2 237 m)

Les fleurs de nos montagnes

 

logo-EnFranceAussi

 

Cet article participe au rendez-vous mensuel "En France Aussi", évènement interblogueurs organisé par Sylvie du blog Le coin des voyageurs, qui découvre (ou redécouvre) la richesse et la beauté de la France. 

Chaque mois, elle invite d'autres blogueurs à partager des articles autour d'un thème différent.

Ce mois-ci, je participe pour la dix-septième fois dans le cadre de ce 29ème RDV, dont le thème est : "Trésors de la montagne". 

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Un trésor, de quelque nature qu'il soit, est quelque chose de précieux...

Alors bien sûr, la montagne regorge de trésors en tous genres, mais ce qui s'y distingue à mes yeux, ce sont les fleurs.

Ces fleurs de toutes les couleurs qui habillent et illuminent les paysages, quasiment à chacun de nos pas :

 

♦ Les beautés roses...

epilobe-alpesEpilobes 

Le Piton de la Fournaise

Culminant à 2 632 mètres au sud-est de l'île de la Réunion, dans l'Océan Indien, le Piton de la Fournaise compte parmi les volcans les plus actifs au monde

Admirer une éruption de ce volcan non explosif doit être un spectacle grandiose, auquel il me plairait d'assister ! Mais il en est un autre tout aussi extraordinaire : marcher sur le volcan. Fouler ce géant est d'ailleurs généralement le rêve de tout randonneur se trouvant sur l'île... C'était le nôtre aussi, et nous avons eu le privilège de pouvoir le réaliser le 14 juillet 2011, avec notre fille de 12 ans et notre fils hémiplégique de 16 ans. C'était juste le jour de son anniversaire : un anniversaire mémorable qu'il n'est pas prêt d'oublier, et dont on reparle régulièrement...

Il faut dire que nous avons eu vraiment beaucoup de chance car, fermé suite à une éruption fin 2010, le sentier venait juste de réouvrir le 04 mars 2011, seulement quelques mois avant notre arrivée, avec un nouveau tracé aménagé sur la coulée de décembre 2010. Car oui, pour pouvoir randonner sur le volcan, encore faut-il que le site soit ouvert...

Cela veut dire que la randonnée que je vous décris aujourd'hui ne vous sera pas forcément accessible. En fonction de l'activité sismique, la zone peut être interdite ou public, ou bien de nouveaux sentiers peuvent avoir été aménagés...

On ne plaisante pas en matière de sécurité avec le Volcan, continuellement sous haute surveillance. Alors dans tous les cas, avant de vous y rendre, il convient impérativement de se renseigner. Le site officiel du Piton de la Fournaise fait régulièrement le point sur l'état des sentiers et informe des derniers communiqués émanant de la Préfécture...

Pour faire une randonnée sur le volcan, il faut se rendre au Pas de Bellecombe (2 319 m), porte d'entrée du Volcan. La magie commence déjà avec le parcours de l'unique route d'accès possible. Juste avant d'arriver, la route prend des allures de piste sur plusieurs kilomètres, le temps de traverser la Plaine des Sables, surprenant paysage lunaire qui donne l'impression d'entrer sur une autre planète !  A elle seule déjà cette route incroyable vaut le détour alors, à défaut d'en faire davantage, parcourez au moins la route du volcan et allez jusqu'au belvédère du Pas de Bellecombe, pour profiter de la vue admirable sur le Volcan et son enclos : un voyage qu'à coup sûr vous ne regretterez pas...

Le Puy de Chambourguet

Située à la Tour d'Auvergne dans le Puy-de-Dôme, en Auvergne, la station de la Stèle (1 245 m) fait partie de l'espace nordique du Sancy.

En dehors de pistes de ski de fond, le domaine propose trois itinéraires raquettes entièrement balisés.

En ce jour de février 2011, avec notre fille de 12 ans et notre fils hémiplégique de 16 ans, nous avons jeté notre dévolu sur l'un d'eux, qui mène au Puy de Chambourguet à 1 373 mètres d'altitude.

Mais la neige était si peu abondante que nous n'avons pas eu besoin de sortir les raquettes à neige : voilà comment un circuit raquettes se transforme en circuit pédestre !

De cette boucle bien balisée et facile je me souviens donc qu'il y avait peu de neige, mais aussi que nous avons cheminé dans la forêt, et qu'au sommet du Puy de Chambourguet le vent était glacial... 

Une épaisse couche de neige et le plaisir de chausser les raquettes aurait été un plus pour cette petite balade tranquille, dont je n'ai malheureusement que peu de photos.

Parfait en tout cas pour une petite mise en jambe de toute la famille... 

puy-de-chambourguet2

Nos vacances d'hiver en 2011 : le massif central

Pour notre deuxième séjour hivernal en montagne, nous avons choisi de découvrir le massif central, en nous demandant s'il y aurait suffisamment de neige pour faire des randonnées en raquettes... 

C'est à Super Besse, dans le Puy-de-Dôme, en Auvergne, que nous avons séjourné une semaine du 26 février au 05 mars 2011, avec notre fille de 12 ans et notre fils hémiplégique de 16 ans. 

La neige n'était certes pas très abondante, mais nous avons cependant pu faire une très jolie découverte de la région, dont nous ne connaissions les paysages qu'en été...

massif-central-hiver2011

L'étang de Laurenti

Ce qu'on appelle généralement un lac en montagne s'appelle un étang en Ariège...

Ainsi donc, l'étang de Laurenti (1 936 m) figure parmi les plus beaux étangs ariégeois et révèle toute la magie du Donezan, ce massif surnommé à juste titre "le petit Québec ariégeois"... 

A l'arrivée, après avoir traversé une belle forêt de hêtres et de sapins, on découvre en effet dans un cadre enchanteur et grandiose un étang bordé de pins, lové au pied du Roc Blanc (2 542 m). 

C'est cette randonnée facile que nous avions choisi pour démarrer notre séjour d'été 2009, avec notre fille de 10 ans et notre fils hémiplégique de 14 ans. En ce début août, j'avais espéré que l'épais brouillard qui dissimulait le paysage se dissipe à l'arrivée à l'étang, mais que nenni, impossible de distinguer quoi que ce soit ! 

Nous ne pouvions en rester là, aussi avons-nous fait une deuxième tentative quelques jours plus tard... Cette fois, un soleil radieux nous a permis d'admirer cet étang vraiment magnifique !

Arriver à l'étang de Laurenti, c'est un peu comme entrer dans une carte postale...

Mais autant vous le dire tout de suite, en saison estivale, vous ne serez pas les seuls à avoir envie d'en profiter ! D'autant plus qu'en dehors de quelques petites grimpettes un peu plus raides, cet itinéraire ne présente aucune difficulté... 

Bref, l'étang de Laurenti, c'est un étang idyllique et facilement accessible : une randonnée familiale à ne surtout pas manquer si vous allez en Ariège !

lac-de-laurenti2

Restez informés !

Pour être au courant de chaque nouvel article, inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement en cadeau mes 2 albums photos numériques : "la montagne en photos" et "la mer en photos".

Traduction

A propos

 

photo presentation

 

Coucou !

Moi c'est Sylvie...

Je fais de la randonnée depuis 1990.

Ici, vous trouverez quelques conseils mais surtout, je vous fais partager mes randonnées, principalement à la montagne mais aussi à la mer ou ailleurs, en été comme en hiver :

- Pyrénées
- Alpes
- Corse
- Bretagne
- Pays de la Loire
- Ile de la Réunion

 

Suivez-moi sur Facebook

 

Recherche

Avertissement :

Les indications fournies dans mes descriptifs sont brèves et sommaires, et servent principalement à vous faire une petite idée de la randonnée présentée, selon mon ressenti. Elles ne remplacent pas l'indispensable topo-guide, qui vous fournira un descriptif complet et précis de votre randonnée.

Des facteurs météo ou autres sont susceptibles de faire évoluer rapidement la difficulté d'un itinéraire. Chaque randonnée se fait donc sous votre propre responsabilité. Toutes les informations fournies ici ne pourront en aucun cas engager ma responsabilité en cas d'accident ou de quelque manière que ce soit.