BANNIERE1

ACCUEIL

Les étangs de Rabassoles

Situés en Ariège dans les Pyrénées, les trois étangs de Rabassoles sont autant d'émeraudes dans leur écrin de granit : l'étang de Rabassoles (1 851 m), l'étang Bleu (1 920 m) et l'étang Noir (1 970 m).

Lors d'un précédent séjour ariégeois en 2002 avec notre fille de 3 ans et notre fils hémiplégique de 7 ans, nous avions déjà découvert l'étang de Rabassoles et l'étang Bleu. Les magnifiques paysages de cette randonnée nous avaient tellement charmés et conquis que cette fois, les enfants étant alors âgés de 10 et 14 ans en ce début août 2009, nous avons décidé de refaire la randonnée en passant par le col de l'Egue (2 121 m) pour le retour.

Cette très belle boucle, tirée du livre "Randonnées vers les plus beaux lacs des Pyrénées" de Jacques Jolfre, permet de découvrir pas moins de 5 lacs de montagne au totalEn dehors de la descente assez raide après le col de l'Egue, la randonnée n'est pas difficile et offre des paysages variés et de toute beauté. Et pourtant, pour nous ce jour-là, la journée n'était pas particulièrement ensoleilée...

Un superbe circuit donc à ne pas manquer ! Si vous avez de jeunes enfants ou que vous ne souhaitez pas faire la boucle en entier, allez au moins jusqu'à l'Etang Bleu, je vous assure que ça en vaut vraiment la peine et que vous en prendrez plein la vue !

 

etangs-de-rabassoles5L'étang de Rabassoles (1 850 m), vu du chemin qui mène à l'étang Bleu

Nos vacances en 2009 : les Pyrénées

Pour les vacances d'été 2009, avec notre fille de 10 ans et notre fils hémiplégique de 14 ans, nous sommes partis randonner dans les Pyrénées : une semaine en Ariège, puis une semaine dans les Hautes-Pyrénées.

Si proches de la frontière, nous en avons profité pour faire quelques escapades en Andorre, et en Espagne...

La première semaine nous avons loué un logement à Ax-les-Thermes, et la deuxième semaine nous avons logé à Saint-Lary-Soulan.

 

 sommaire-ariege

 

Semaine 1 : Ax-les-Thermes (Du 01 au 07 août 2009)   

- Les étangs de Rabassoles 
- L'étang du Laurenti (1 936 m)
- La boucle des étangs du Carlit
- L'étang de Comte (1 726 m)
les estanys de Tristaina 
  (Andorre)
 

 

     

Longer la côte de Jade...

Située non loin de Nantes en Loire-Atlantique, la Côte de Jade, ainsi nommée à cause de la couleur de son eau, étire ses nombreuses plages de sable fin, ses criques et ses côtes découpées sur près de quarante-cinq kilomètres. 

Plusieurs stations balnéaires se succèdent le long de cette côte : entre-autres, Saint-Brévin-les-Pins, La Bernerie-en-Retz et bien sûr Pornic, sans doute la plus prisée...

Mais un des charmes indéniables de la Côte de Jade, ce sont ses pêcheries, ces esplanades en bois sur pilotis surmontées de petites cabanes, accessibles par des pontons ou parfois même posées directement sur les rochers. Du printemps à l'automne, on y pratique la pêche au carrelet, un grand filet carré qui se relève à l'aide d'un treuil. Apparemment, pas de pêche miraculeuse pour autant avec ce mode de pêche, qui reste essentiellement une activité de loisirs...

L'idéal pour admirer ces nombreuses pêcheries est de longer la Côte de Jade, ainsi que le propose la randonnée éponyme tirée du magazine "Bretagne magazine thématique - Balades et randonnées en Bretagne / juin - juillet - août 2015".

Ainsi, de la Bernerie-en-Retz à Pornic, on serpente du sentier des douaniers à la grève, sur 10 kilomètres. Autant de kilomètres à faire ensuite pour le retour car, à moins d'avoir deux véhicules à disposition, il faut bien revenir ! Alors même si la randonnée est facile, il ne faut pas en négliger la longueur, surtout avec des enfants...

Cependant, même s'il est vrai que cela prive forcément de certains paysages, il est toujours possible de faire la randonnée partiellement : les pêcheries s'échelonnant tout au long du chemin, c'est la solution pour en profiter un minimum...

D'ailleurs, en ce qui nous concerne, le temps nous a manqué en cette fin juillet 2015 pour boucler les 20 kilomètres de l'itinéraire total. Avec notre fille de  16 ans et notre fils hémiplégique de 20 ans, nous avons parcouru "seulement" 16 kilomètres...

En tout cas, ces jolies cabanes de pêcheurs méritent le coup d'oeil, et c'est une bien jolie destination que je vous recommande vivement !

pêcheries-la-bernerie2

Mare-à-Poule-d'Eau

Sur la route de Hell-Bourg, la Mare-à-Poule-d'Eau est une bien jolie halte au coeur du cirque de Salazie, le cirque le plus vert de l'île de la Réunion

Plus étang que mare, ce plan d'eau qui était plus grand encore avant un éboulement lors du passage du cyclone Hyacinte en 1980, fait même partie des plus belles étendues d'eau de l'île. 

L'endroit est vraiment de toute beauté : dépaysant, ombragé, paisible et accueillant, c'est un vrai petit coin de paradis

C'est sans doute ce qui explique sa présence dans le livre "76 randonnées : cascades et bassins - La Réunion" de Stéphane et Roland BENARD, dans lequel je ne m'attendais pas à trouver une balade aussi courte ! Rien à voir en effet avec une randonnée, puique 10 minutes de marche très facile suffisent à rejoindre ce lieu véritablement enchanteurC'est bien d'ailleurs ainsi que l'endroit est décrit dans tous les récits anciens :"Un site enchanteur rempli d'oiseaux de toutes couleurs".  

mare-a-poule-deau9

Le château de Castelnaud

 

logo-EnFranceAussi

 

Cet article participe au rendez-vous mensuel "En France Aussi", évènement interblogueurs organisé par 3 blogueuses Voyage : Nath' du blog La Terre sur son 31, Christelle du blog Voyage féminin, et Sylvie du blog Le coin des voyageurs, qui découvrent (ou redécouvrent) la richesse et la beauté de la France.


Chaque mois, elles invitent d'autres blogueurs à partager des articles autour d'un thème différent.

Ce mois-ci, je participe pour la quinzième fois dans le cadre de ce 27ème RDV, dont le thème est : "Les châteaux".


 

chateau-beaupreau

 

Comme vous le savez déjà (du moins pour ceux qui s'en souviennent...), je suis née dans un château : le château de Beaupreau, dans le Maine-et-Loire.

Mais non, je ne suis pas une châtelaine ! C'est juste qu'à l'époque, ce château servait de maternité. Mais ce n'est pas de ce château dont je vais vous parler aujourd'hui...                                                                                                                                                                                                                   Le château de Beaupreau 

Puis j'ai grandi près des bords de Loire. J'aurais donc pu choisir de vous parler d'un des nombreux châteaux de la Loire, mais non !

 

chateau-du-vigneau


Aujourd'hui, j'ai quitté les bords de Loire. Mais chaque jour, de la véranda où je prends tous mes repas et d'où je vous écris ces lignes, j'ai vue sur un château, à demi caché par les arbres de la campagne belloprataine : le château du Vigneau... 
Certes, il n'est pas connu, mais quand même, c'est un château ! Mais... ce n'est pas non plus celui-ci qui est à l'ordre du jour aujour'hui...

    Le château du Vigneau, vu de chez moi...


Celui dont je vais vous parler, il est situé 
en Dordogne, à quelques kilomètres de Sarlat. Et celui-là est très connu, puisqu'il s'agit du château le plus visité du sud de la France : le château de Castelnaud

 chateau-de-castelnaud15

 

Maladie de Lyme : la vigilance s'impose pour les randonneurs !

Parce que j'ai une voisine qui est actuellement hospitalisée à cause de cette maladie, j'avais envie de vous parler un peu de cette maladie assez méconue : la maladie de Lyme, ou borréliose de Lyme.

Souvent, on connait cette maladie de nom seulement, vaguement...

Mais surtout, on n'y pense pas forcément automatiquement...

tique-promenade-foret

 

 

Car quand on fait une randonnée pour profiter du retour des beaux jours au printemps, des belles journées d'été ou des couleurs automnales, comment penser qu'en forêt ou dans les zones de hautes herbes les tiques guettent, et que leur piqûre peut transmettre une bactérie responsable de la maladie de Lyme ?

 



Détectée tôt, la maladie de Lyme se traite sans difficulté. N
on soignée, elle peut provoquer des troubles invalidants neurologiques, articulaires et musculaires...

Mais pour pouvoir être traitée, encore faut-il que la maladie de Lyme soit décelée...

C'est pourquoi il est important de la connaître un minimum, et surtout d'adopter les bons réflexes...

 

L'Ilet Fleurs Jaunes

A l'île de la Réunion, les ilets (prononcer "illettes") désignent des petits hameaux ou villages isolés, composés de quelques maisons seulement, appellées des cases. On les trouve souvent dans les cirques, sur des plateaux cultivables. 

Situé au centre de l'île, le cirque de Salazie, l'un des trois cirques naturels de la Réunion, abrite l'îlet Fleurs jaunesAccessible uniquement à pied, des habitants vivent pourtant ici à l'année. 

Par un agréable sentier bien entretenu, l'îlet Fleurs Jaunes fait l'objet d'une petite randonnée vraiment facile et à la portée de toute la famille.

C'est l'occasion de découvrir un endroit reculé du cirque de Salazie, non loin cependant du village du même nom. Attention toutefois, sachez que vous ne pourrez pas vous promener au milieu des cases de l'îlet Fleurs Jaunes : un panneau "Propriété privée - Défense d'entrer" préserve la tranquillité des habitants.

Au milieu d'une végétation exubérante, cette balade vraiment sympa est idéale avec des enfants en bas âge ou pour une journée repos. Ou bien encore pour une première approche du cirque de Salazie, comme pour nous en ce jour de juillet 2011, accompagnés de notre fille de 12 ans et de notre fils hémiplégique de 16 ans.

ilet-fleurs-jaunes1

En passant par les moulins...

L'île de Noirmoutier, en Vendée, est surnommée "l'île aux mimosas" en raison de la douceur de son climat. Mais autrefois son surnom était "l'île aux 100 moulins"... Non pas parce qu'il y en avait 100 précisément, mais parce qu'il y en avait vraiment beaucoup ! Aujourd'hui, il en reste 23, dont certains que l'on peut admirer lors de la très belle randonnée "En passant par les moulins" proposée dans le guide "Les balades insulaires" de la Maison du Tourisme de l'Ile de Noirmoutier, disponible gratuitement auprès de l'office du tourisme ou téléchargeable ici

L'ancienne brochure comportant 6 circuits pédestres balisés offrait deux possibilités pour cette randonnée : un circuit court de 5 km, et un circuit long de 8 km. Dans le nouveau guide cité plus haut, ces deux circuits ont hélas disparu au profit d'un unique circuit de 15 km (3h30).

Ce nouveau circuit de 15 km reprend l'ancien de 8 km, avec une partie plus longue dans les marais salants. Ayant déjà fait précédemment la randonnée "Chemin de mer et de marais", nous avons préféré délaisser cette nouvelle portion et suivre l'itinéraire de l'ancien circuit. Si vous ne possédez pas l'ancien guide, mieux vaut suivre le balisage jaune du nouveau circuit jusqu'au bout afin de ne pas vous perdre !

Hormis un passage moins séduisant aux alentours d'une grande surface, j'ai trouvé cette randonnée vraiment sympa. C'est vrai, nous ne l'avons pas faite en entier mais, si la longueur de la randonnée ne vous rebute pas, je vous la recommande toutefois vivement ! Tout comme moi, vous apprécierez certainement la variété des paysages que l'on traverse : les dunes, les marais salants, les bois... Et bien sûr les moulins, qu'il ne faut d'ailleurs pas s'attendre à trouver dès le début, ou disséminés tout au long du parcours, car on les découvre seulement dans la dernière partie de l'itinéraire.

"En passant par les moulins", c'était pour nous début juillet 2015, accompagnés de notre fille de 15 ans et de notre fils hémiplégique de 19 ans.

autour-des-moulins-noirmoutier10

La cascade Biberon

De la route, on aperçoit déjà au loin la cascade Biberon située à la Plaine-des-Palmistes à environ 1000 mètres d'altitude, à l'est de l'île de la RéunionMais c'est de près qu'il convient d'aller admirer cette jolie chute d'eau, haute de presque 250 mètres, qui se jette dans un bassin propice à la baignade... pour qui ne craint pas l'eau fraîche !

Un sentier "marmailles" permet d'y accéder, c'est-à-dire un sentier facile et accessible à toute la famille. Facile, oui, mais qui peut toutefois s'avérer très boueux et glissant après la pluie, qui nécessite de traverser un cours d'eau à gué sur des pierres pouvant être glissantes, et d'escalader les rochers aux abords du bassin pour accéder au pied de la cascade...

D'avril à août, les nombreux goyaviers qui bordent le chemin font la joie des gourmands... Nous n'avons pas osé nous servir, à tort ! Attention toutefois à ne pas confondre avec les boules rouges plus petites des "Grain de Noël", ces petits arbustes qui poussent également le long du sentier.

Cette sympathique balade fraîcheur, issue du livre "76 randonnées : cascades et Bassins - La Réunion" de Stéphane et Roland BENARD, est idéale en complément d'une autre randonnée pour finir la journée en beauté, à moins que nous ne préfériez y passer une journée détente avec au programme pique-nique et baignade...

En ce qui nous concerne, en ce jour de juillet 2011, accompagnés de notre fille de 12 ans et de notre fils hémiplégique de 16 ans, nous l'avons choisie pour enchaîner après la très belle randonnée du Piton de l'Eau.

Malheureusement, il va falloir patienter avant de pouvoir profiter de ce joli site sauvage car, suite à un éboulis qui a coûté la vie à deux personnes en juin 2014, le sentier est à ce jour fermé jusqu'à nouvel ordre. 

 

cascade-biberon1

St Cirq-Lapopie, village de charme...

 

logo-EnFranceAussi

 

Cet article participe au rendez-vous mensuel "En France Aussi", évènement interblogueurs organisé par 3 blogueuses Voyage : Nath' du blog La Terre sur son 31, Christelle du blog Voyage féminin, et Sylvie du blog Le coin des voyageurs, qui découvrent (ou redécouvrent) la richesse et la beauté de la France.


Chaque mois, elles invitent d'autres blogueurs à partager des articles autour d'un thème différent.

Ce mois-ci, je participe pour la quatorzième fois dans le cadre de ce 26ème RDV, dont le thème est : "Villages de charme".

 ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ ♦ 

Mais quel est donc le secret de ces villages que l'on dit de charme, ces villages où il fait bon flâner, où il fait bon prendre le temps d'oublier le temps ? Qu'est ce qui fait que la magie opère ?

Ruelles pavées étroites et tortueuses, passages voûtés, jolies places ombragées, fontaines, petits ponts, maisons typiques et fleuries : voilà sans doute quelques-uns des ingrédients de la recette... 

La France regorge de ces charmants petits villages, et j'ai eu la chance d'en visiter plusieurs, dont certains classés parmi les plus beaux villages de France : Ainhoa (Pays Basque), Beynac-et-Cazenac (Dordogne), Bonneval-sur-Arc (Savoie), Saint-Véran (Hautes-Alpes), Sainte-Enimie (Lozère), Rochefort-en-Terre (Morbihan), Salers (Cantal), Sant'Antonino (Haute-Corse), Moustiers-Sainte-Marie (Alpes de Haute Provence)...

Et puis aussi Saint-Cirq-Lapopie, dans le Lot, un village qui m'a vraiment séduite, et dont je vais vous parler aujourd'hui. Car, même s'il m'est bien difficile de n'en retenir qu'un seul, je ne peux vous parler ici de chacun de ces villages, il me faut bien faire un choix...

Venant du magnifique chemin de halage en ce week-end prolongé de l'Ascension 2014, c'est à pied que, depuis Bouziès, nous sommes arrivés à Saint-Cirq-Lapopie, village médiéval vraiment remarquable et ravissantperché sur une falaise 100 mètres au-dessus du Lot, dans le parc naturel régional des causses du Quercy.


SAINT-CIRQ-LAPOPIE9

Restez informés !

Pour être au courant de chaque nouvel article, inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement en cadeau mes 2 albums photos numériques : "la montagne en photos" et "la mer en photos".

Traduction

A propos

 

photo presentation

 

Coucou !

Moi c'est Sylvie...

Je fais de la randonnée depuis 1990.

Ici, vous trouverez quelques conseils mais surtout, je vous fais partager mes randonnées, principalement à la montagne mais aussi à la mer ou ailleurs, en été comme en hiver :

- Pyrénées
- Alpes
- Corse
- Bretagne
- Pays de la Loire
- Ile de la Réunion

 

Suivez-moi sur Facebook

 

Recherche

Avertissement :

Les indications fournies dans mes descriptifs sont brèves et sommaires, et servent principalement à vous faire une petite idée de la randonnée présentée, selon mon ressenti. Elles ne remplacent pas l'indispensable topo-guide de randonnée, qui vous fournira un descriptif complet et précis de votre randonnée.

Des facteurs météo ou autres sont susceptibles de faire évoluer rapidement la difficulté d'un itinéraire. Chaque randonnée se fait donc sous votre propre responsabilité. Toutes les informations fournies ici ne pourront en aucun cas engager ma responsabilité en cas d'accident ou de quelque manière que ce soit.