BANNIERE1

Au dessus de Sallanches, en Haute-Savoie dans les Alpes, le hameau de Burzier est le point de départ de la boucle du Plateau de Mayères, une fabuleuse randonnée en raquette à neige qui offre une vue exceptionnelle sur la vallée de l'Arve et la chaîne du Mont-Blanc.

 

boucle-plateau-de-mayeres

 

 

 

Nous avons démarré le circuit dans le brouillard, redoutant qu'il nous dissimule le paysage jusqu'au bout...

 

 

 

 


                     Dans le brouillard...

boucle-plateau-de-mayeres1

 

 

Mais, contre toute attente, alors qu'on ne distinguait rien alentour, le soleil a commencé à percer, dissipant le brouillard et dévoilant peu à peu les sommets environnants. 

 

 

                                                                                         

                                                                                                                                                   Le brouillard se dissipe...

 

Nous avons ainsi pu profiter de paysages grandioses et enchanteurs, avec un panorama à couper le souffle !  

Avec ses grands espaces blancs immaculés, et son panorama à 180°, ce circuit absolument fabuleux est à faire absolument ! 

Les effforts fournis à la montée sont largement récompensés par la beauté saisissante et inégalable des paysages que l'on découvre avec admiration.

Certes, le dénivelé n'est pas négligeable, mais en dehors de cela cet itinéraire ne comporte aucune difficulté, et fait partie pour moi des plus beaux que j'ai eu l'occasion de faire...

Entièrement balisé, ce sentier raquettes figure dans la brochure "Itinéraires de raquette à neige au Pays du Mont-Blanc" (rebaptisée depuis "Raquette à neige au Pays du Mont-Blanc"), téléchargeable sur le site officiel de la vallée de Chamonix et disponible sur place dans les offices de tourisme.

Nous l'avons réalisé en février 2012, avec notre fille de 13 ans et notre fils hémiplégique de 17 ans. 

 boucle-plateau-de-mayeres4

boucle-plateau-de-mayeres6

  

boucle-plateau-de-mayeres7

 

Difficulté : Facile 

Départ :  Parking de Burzier (970 m)

Boucle balisée

Dénivelé : 560 m 

Longueur : 7,1 K

Temps de marche : 3h45 A/R
(Temps de marche donné à titre indicatif, sans les pauses)

  

 

Accès : Hameau de Burzier, route de Doran, à Sallanches.

 boucle-plateau-de-mayeres2

boucle-plateau-de-mayeres3

boucle-plateau-de-mayeres5

 

Descriptif : Le sentier balisé monte tout d'abord dans la forêt, puis passe à travers les alpages et ses chalets d'été. Le refuge de Mayères (1 563 m), fermé en hiver, marque la fin de la montée, et est l'endroit idéal pour une pause pique-nique face à la chaîne du Mont-Blanc, lorsque le temps le permet... Il ne reste plus ensuite qu'à redescendre tranquillement vers Burzier par une large piste.

Comme pour chacun des itinéraires présentés dans le topo-guide, il y a un panneau d'entrée au départ de la balade. Il suffit ensuite de suivre le fléchage pour parcourir l'itinéraire en toute sécurité. Un plan de situation vous attend à chaque carrefour.

carte-boucle-plateau-de-mayères

Plan tiré de la brochure "itinéraires de raquette à neige au Pays du Mont-Blanc" 

  

carte-boucle-plateau-de-mayeres1 

Alors, la beauté de ces paysages ne mérite-t-elle pas un petit effort pour mettre les raquettes et grimper jusqu'au refuge de Mayères ?
 

Commentaires   

nathalie
# nathalie 17-04-2015 12:39
Franchement ! oui çà donne envie... les photos sont superbes et les paysages magnifiques !! la prochaine fois je m'incruste dans vos bagages.. lol..
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 17-04-2015 13:24
Merci Nathalie ! Franchement, ce serait génial si un jour on pouvait se faire une semaine de raquettes dans les Alpes. Quand on sera à la retraite, peut-être ? Il faut toujours croire en ses rêves pour pouvoir les réaliser, alors moi j'y crois !
Répondre | Répondre en citant | Citer
MemJo
# MemJo 08-05-2015 20:06
Wahou que c'est beau ! Incroyable alors que la première photo montre que ça ne devait pas être très encourageant de partir !
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 09-05-2015 11:46
C'est ce que j'appelle la magie de la montagne. Parfois ça peut sembler décourageant quand la montagne est bouchée et qu' on ne voit rien. Mais soudain comme par enchantement ça se dégage, et là on se prend la grandeur et la majesté des paysages en pleine face. Et ici pour cette balade j'ai envie d'employer tous les superlatifs tellement c'était beau ! De cette beauté extraordinaire qu'il est bien difficile de décrire.

Un jour, lors d'une balade en raquette, j'ai croisé un monsieur qui avait fait du hors piste, et qui me demandait confirmation pour son chemin. Je me trouvais à la traîne, comme souvent, car je prenais plein de photos... Nous étions à un endroit particulièremen t beau, et le monsieur s'est extasié sur la beauté des lieux. Il m'a dit que ça ressemblait au paradis. C'est tout à fait l'impression que j'en avais aussi. On ressentait vraiment cette grandeur de Dame Nature. Quand il est reparti, à ce moment là je me suis dit que oui, c'était vraiment le paradis, et que je pouvais bien mourir le lendemain... Très curieux et très fort comme sensation...
Répondre | Répondre en citant | Citer
MemJo
# MemJo 14-05-2015 17:13
Ta petite histoire me fait penser à ce que raconte très souvent Pierre Rabhi : quand il s'est installé en Ardèche, il avait trouvé un voisin pour aller couper du bois avec lui. Et puis à la fin de la journée, le soleil couchant donne au paysage une beauté incroyable alors il s'arrête, contemple et dit à son comparse de regarder. L'autre s'arrête, a beau regarder mais ne trouve rien de mieux à dire que "ah oui, on a bien du faire 10 stères là !" Il y a des gens qui ont la chance de savoir apprécier tout à sa juste valeur. J'imagine que ta rencontre était très forte, vu les termes que ce monsieur a employés et que tu garderas sûrement ça dans un coin de ta tête pendant toute ta vie... C'est beau !
Tiens voilà un article qui parle de notre rapport à la beauté de la nature, et justement de cette histoire de P. Rabhi : telerama.fr/.../... C'est riche d'enseignement je trouve...
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 18-05-2015 08:29
Je viens de lire l'article de Pierre Rabhi et je comprends tout à fait ce qu'il veut dire. Le seul problème c'est que ce n'est pas la majorité qui pense ainsi mais bon, comme il dit il y a de l'espoir avec tout ce qui se met en place petit à petit... Ce qui est curieux aussi par rapport à ton petit mot c'est que tu me parle de Pierre Rabhi qui s'est installé en Ardèche, et que j'en reviens tout juste : marrant comme coïncidence... Evidemment tu ne seras pas surprise si je te dis que nous nous sommes régalés devant de splendides paysages, et que j'ai souvent encore ressenti des émotions intenses dans la nature. Si certains font des randos au pas de course, crois-moi, c'est loin d'être mon cas, car je suis arrêtée tous les 5 minutes !!!!!!!!!!!!!
Répondre | Répondre en citant | Citer
MemJo
# MemJo 25-05-2015 08:49
Oh comme c'est incroyable cette coïncidence sur l'Ardèche !!! Je ne connais pas du tout l'endroit mais si Jean Ferrat et Pierre Rabhi l'ont choisi, c'est que c'est sûrement très beau. Vous avez du en avoir plein les yeux.. et plein l'appareil photo !
Je suis de plus en plus surprise de constater que beaucoup de gens parcourent des kilomètres dans la nature sans rien regarder (j'étais pareil avant)... incroyable ! Même au Parc Oriental où l'entrée est payante, je vois certaines personnes parcourir les allées sans pratiquement rien regarder; beaucoup de ces gens en profitent pour vider leur sac en racontant leurs problèmes de boulot, de famille ou critiquer les voisins avec les gens qui les accompagnent et sont tellement obnubilés par ça qu'ils ne voient rien... Quelle tristesse !
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 25-05-2015 12:59
Moi aussi j'ai longtemps marché sans savoir voir les choses. Je pense que c'est quelque chose qui s'apprend, à condition d'avoir le déclic au départ. Je me dis que parmi tous ces gens qui marchent sans voir, il y en a peut-être qui changeront un jour... Après il y a aussi ceux qui marchent par défi sportif : combien j'en vois en rando qui marchent au pas de course !!!! C'est affolant ! Ils ne marchent pas pour prendre le temps de regarder, mais pour la performance... Dommage pour eux, et tous ceux qui marchent sans voir, car ils passent à côté de tellement de choses !
Répondre | Répondre en citant | Citer
MemJo
# MemJo 02-06-2015 20:05
Je crois qu'il y a deux grosses tendances complètement opposées en ce moment : ceux qui suivent le mouvement où tout doit être une performance, et d'un autre côté ceux qui ont fait le choix de profiter des choses simples. Cette dernière tendance à énormément le vent en poupe et devient à la mode. Ca nous laisse un peu d'espoir, pour notre humanité...On y croit ;)
Répondre | Répondre en citant | Citer
Sylvie
# Sylvie 03-06-2015 10:42
Oui, si les gens ont envie de revenir à des valeurs simples, y'a de l'espoir. Quelle agréable perspective... :-)
Répondre | Répondre en citant | Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Restez informés !

Pour être au courant de chaque nouvel article, inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement en cadeau mes 2 albums photos numériques : "la montagne en photos" et "la mer en photos".

Traduction

A propos

 

photo presentation

 

Coucou !

Moi c'est Sylvie...

Je fais de la randonnée depuis 1990.

Ici, vous trouverez quelques conseils mais surtout, je vous fais partager mes randonnées, principalement à la montagne mais aussi à la mer ou ailleurs, en été comme en hiver :

- Pyrénées
- Alpes
- Corse
- Bretagne
- Pays de la Loire
- Ile de la Réunion

 

Suivez-moi sur Facebook

 

Recherche

Avertissement :

Les indications fournies dans mes descriptifs sont brèves et sommaires, et servent principalement à vous faire une petite idée de la randonnée présentée, selon mon ressenti. Elles ne remplacent pas l'indispensable topo-guide, qui vous fournira un descriptif complet et précis de votre randonnée.

Des facteurs météo ou autres sont susceptibles de faire évoluer rapidement la difficulté d'un itinéraire. Chaque randonnée se fait donc sous votre propre responsabilité. Toutes les informations fournies ici ne pourront en aucun cas engager ma responsabilité en cas d'accident ou de quelque manière que ce soit.