BANNIERE1

ILE DE LA REUNION

 

                                                                                     Difficulté            Dénivelé        Durée  A/R 

Le Piton de l'Eau                                                  Facile                        200 m                   2h30 
  (Plaine-des-Palmistes)
- La cascade Biberon                                             Facile                         70 m                    0h45
  (Plaine-des-Palmistes)
- L'îlet Fleurs Jaunes                                                Facile                                                    2h
  (Cirque de Salazie)
- La Mare-à-Poule-d'Eau                                          Très facile                                             0h20
  (Cirque de Salazie)
- Le Trou-de-Fer                                                      Moyen                        300 m                 3h
  (Massif du Piton des Neiges)
- Le Piton de la Fournaise                                           Moyen                        450 m                 5h
  (Massif du Piton de la Fournaise)
- La Nouvelle par le col des Boeufs                           Moyen                        530 m                 5h
  (Cirque de Mafate)
- Sentier littoral le Gouffre - l'étang du Gol           Facile                                                    4h
  (De l'Etang Salé à Saint Louis)
- La cascade du Bras Rouge                                       Facile                         300 m                2h30  
  (Cirque de Cilaos)
- Le piton Cabris par le bras Patates                        Difficile                     300 m                3h
  (Cirque de Cilaos)
- Le Bassin Bleu                                                             Facile                         110 m                  1h
  (Cirque de Cilaos)

 

______________________________________________________________________

Le Bassin Bleu

Le Bassin Bleu, qui fait l'objet de cette randonnée tirée du livre "76 randonnées : cascades et bassins - La Réunion" de Stéphane et Roland BENARD, compte parmi les nombreux bassins de l'île de la Réunion, dans l'océan indien

Ce n'est sans doute pas le bassin le plus connu, mais il offre l'intérêt de pouvoir découvrir le cirque de Cilaos, l'un des trois cirques de l'île, perché au bout de sa célèbre route aux 400 virages... 

La randonnée mène dans un premier temps au Bassin Bleu, situé dans le lit d'une ravine, puis un peu plus loin à de grandes dalles rocheuses creusées de petites vasques naturelles.

Indiquée comme familiale, il convient toutefois d'être prudent et vigilant lors de cette randonnée : une portion du sentier est abrupte et nécessite une vigilance particulière avec les enfants. Attention également aux personnes sujettes au vertige...

Cela dit, c'est un petit coin rafraichissant apprécié des familles, et bien sympa pour une pause pique-nique

Et puis, cette marche assez courte vous laissera du temps ensuite pour découvrir la ville de Cilaos, petit bonus non négligeable...

Pour nous, le Bassin Bleu c'était fin juillet 2011avec notre fille de 12 ans et notre fils hémiplégique de 16 ans. 

bassin-bleu-cilaos1

Le piton Cabris par le Bras Patates

A l'occasion de notre randonnée à la cascade du Bras Rouge, je vous ai déjà parlé du cirque de Cilaos, l'un des trois cirques que compte l'île de la Réunion dans l'océan indien

En dehors de la célèbre route aux 400 virages qui y mène, et des randonnées, il existe une autre manière de découvrir ce cirque : d'en haut !

Non il ne s'agit pas de le survoler en hélicoptère, mais plus simplement de l'admirer d'une fenêtre... Enfin, une fenêtre un peu particulière à vrai dire puisqu'il s'agit de la fameuse Fenêtre des Makesun point de vue à 1 587 mètres d'altitude, qui offre un panorama vraiment exceptionnel sur le cirque naturel de Cilaos et le piton des Neiges.

Dans les Hauts de Saint-Louis, près du village des Makes au sud-ouest de l'île, en plus de compter parmi plus beaux belvédères de l'île, la Fenêtre est aussi le point de départ de plusieurs randonnées, dont cette merveilleuse randonnée qui rejoint le piton Cabris (1 504 m) en passant par le bras Patates, et qui permet de profiter d'admirables panoramas sur le cirque.

Le sentier est escarpé par endroits, avec quelques passages plus difficiles, mais rien d'insurmontable puisque nous l'avons fait avec notre fille de 12 ans et notre fils hémiplégique de 16 ans, en cette fin juillet 2011. Et surtout, la récompense est à la hauteur des efforts fournis, car les paysages sont absolument grandioses !

A condition toutefois que la vue soit dégagée... Car là-bas les nuages ont vite fait de recouvrir entièrement le paysage ! Alors afin d'éviter une énorme déception, partez tôt le matin avant qu'ils n'arrivent ! 

Si vous aimez allier panoramas à couper le souffle et randonnée, cette très très belle boucle est faite pour vous !

Et si la difficulté vous empêche de parcourir le sentier, allez au moins découvrir le magnifique point de vue de la fenêtre des Makes...

 piton-cabris-bras-patates4Ci-dessus et ci-dessous : vue sur le cirque de Cilaos, sur le sentier de Piton Cabri

La cascade du Bras Rouge

Après avoir mis les pieds dans le cirque de Salazie (l'Ilet Fleurs Jaunes) puis celui de Mafate (la Nouvelle par le col des Boeufs), il nous restait le troisième cirque de l'île de la Réunion à découvrir : le cirque de Cilaos, situé au centre de l'île.

Quand on évoque le cirque de Cilaos, la première chose qui vient généralement à l'esprit est son unique et célèbre route d'accès : "la route aux 400 virages". Je ne les ai pas comptés pour vérifier, mais je peux vous confirmer que les virages sont bien là en grand nombre ! Cette route est effectivement époustouflante et impressionnante !

La cascade du Bras Rouge l'est par contre un peu moins car à l'arrivée, de prime abord, si on entend bien son grondement, on ne la voit pas ! En effet, ne vous attendez pas à trouver la cascade face à vous : coulant en contrebas, pour l'apercevoir un peu se jetant dans le vide, il faut s'en approcher sur des dalles polies et glissantes, ce qui n'est pas sans risques !

Attention donc aux abords dangereux de la cascade, et tout particulièrement si vous avez de jeunes enfants : entre les risques de chute sur les dalles et le vide au-dessus de la cascade, la prudence s'impose vraiment !

Malgré tout, avec ses petits bassins et ses grandes dalles en pierre, le site est charmant et les pique-niqueurs s'y attardent nombreux : cette randonnée est prisée à Cilaos !

Le sentier qui y mène offre également de très jolis points de vue sur le cirque. Il est cependant important de ne pas s'y engager en période de pluie, car les eaux de la rivière que l'on traverse avant l'arrivée à la cascade peuvent monter rapidement !

Cette randonnée est tirée du livre "76 randonnées : cascades et bassins - La Réunion" de Stéphane et Roland BENARD. Mais il existe une variante, que nous avons suivie en juillet 2011, avec notre fille de 12 ans et notre fils hémiplégique de 16 ans, et qui emprunte le "sentier des porteurs" pour rejoindre le point de départ de la randonnée. Ce sentier était celui utilisé autrefois par les porteurs de fauteuils pour conduire les curistes aux anciens Thermes.

Au final, plus que pour la cascade du Bras Rouge, cette rando vaut vraiment pour la découverte et la beauté des paysages de ce fameux cirque de Cilaos, qui mérite que l'on s'y attarde. 

cascade-bras-rouge2

Sentier littoral Le Gouffre - l'Etang du Gol

Au sud-ouest de l'île de la Réunion, dans l'Océan Indien, un agréable sentier littoral mène du Gouffre de l'Etang-Salé à l'étang du Gol à Saint-Louisl'occasion de prendre un grand bol d'air marin et de profiter de paysages variés entre mer et étang, roche volcanique, dunes de sable, filaos et plages de galets...

Au départ de la randonnée, à l'Etang-Salé, le Gouffre offre le spectacle fascinant des vagues qui viennent s'engouffrer dans un couloir rocheux naturel avant d'exploser en hautes gerbes d'eau contre la roche noire.

A l'arrivée, l'étang du Gol, un des trois étangs littoraux de l'île, est un lieu paisible, idéal pour une pause pique-nique. Accessible par ailleurs en voiture, ce site comblera les amateurs d'ornithologie car c'est le principal lieu d'hivernage des oiseaux limicoles. Quant à nous, lors de notre randonnée en juillet 2011 avec notre fille de 12 ans et notre fils hémiplégique de 16 ans, ce sont des tisserins gendarmes -appelés Bellier sur l'île- que nous avons pu observer ici en nombre.  

En longeant l'océan, nous avons également eu la chance incroyable d'apercevoir... des baleines à bosse ! Chaque année elles reviennent ici de juin à octobre. C'est Justine qui les a repérées, grâce à leurs puissants jets d'eau ! Bien sûr, nous les avons vues seulement de loin, mais de savoir qu'elles étaient là au large était vraiment extraordinaire et fascinant ! 

Et puis, cette balade très sympa se fait sur terrain plat, sans aucun dénivelé, ce qui en fait une randonnée parfaite pour les familles ou pour se reposer d'une longue marche en montagne la veille par exemple...  

Attention cependant, si cette randonnée est certes facile, pour certains la difficulté peut venir du fait de devoir marcher dans le sable, ce qui n'est pas de tout repos ! Ne sous-estimez pas non plus la longueur pour les jeunes enfants. Et méfiez-vous également de la chaleur : le sentier est peu ombragé, alors partez tôt le matin sans oublier la crème solaire, les chapeaux et beaucoup d'eau. Enfin, en saison des pluies, assurez-vous que le sentier n'est pas fermé au niveau du passage de la Ravine Sèche...

Moi je garde d'excellents souvenirs de cette très très belle randonnée le long de l'océan...

A faire !

sentier-littoral-le-gouffre-etang-du-gol

 

Cirque de Mafate : la Nouvelle par le col des Boeufs

Le cirque de Mafate, qui fait partie du Parc National de l'île de la Réunion, a été classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco en 2010.

Des trois cirques de l'île, c'est incontestablement le plus isolé. Et pour cause : contrairement aux cirques de Cilaos et Salazie, aucune route ne permet d'y accéder ! Rien d'étonnant à ce qu'il ait été autrefois le refuge d'esclaves en fuite...

Aujourd'hui, le cirque de Mafate fait le bonheur des randonneurs, avec près de 150 kilomètres de sentiers pédestres ! Ici, pas de voitures, on se déplace uniquement à pied, et seul le vrombissement d'un hélicoptère peut troubler la quiétude des lieux... 

Mais cet endroit a beau être le plus isolé de l'île, on y trouve cependant quelques villages, appelés "îlets", installés sur des petits plateaux : le cirque de Mafate en compte 9 au total !

La Nouvelle est le plus connu d'entre eux, sans doute parce que c'est l'îlet le plus facilement accessible depuis le col des Boeufs... C'est aussi le plus grand, avec une épicerie, une boulangerie, une poste, une école, ainsi que des gîtes.

Cette fabuleuse randonnée vaut donc pour la découverte de ce petit hameau de bout du monde, mais aussi pour la traversée de la Plaine des Tamarins, un endroit magique, d'une beauté époustouflante : un plateau couvert d'une envoûtante forêt de tamarins aux troncs courbés par les vents et aux branches recouvertes de barbe de Saint-Antoine, une espèce de mousse qui leur donne un petit air de conte de féées.

La particularité de ce parcours est que tout le chemin de l'aller se fait en descente. Donc au retour, ça grimpe ! Un détail à ne pas négliger avant de se lancer dans cette incroyable itinéraire, qui reste malgré tout assez facile et accessible aux enfants, du moins pour ceux qui aiment la marche...

On croise d'ailleurs de nombreuses familles sur ce très célèbre sentier, qui est par conséquent très fréquenté ! Si le sentier ne présente pas de grosse difficulté, attention toutefois en cas de mauvais temps : ça peut être glissant !

Partis sous d'épais nuages, la pluie ne nous a d'ailleurs pas épargnés au cours de cette randonnée réalisée en juillet 2011 avec notre fille de 12 ans et notre fils hémiplégique de 16 ans. Mais, ainsi que nous l'avaient dit de sympathiques randonneurs et mafaitais croisés en chemin, le soleil nous attendait en-dessous, c'est-à-dire à l'arrivée à La Nouvelle !  

De cette randonnée exceptionnelle, je garde entre autres le souvenir :
- des maisons colorées de La Nouvelle, incroyable petit village posé là sur son plateau au coeur de la montagne, coupé du monde,
- de 
la féérie de la Plaine des Tamarins, où il fait si bon s'attarder,
- et aussi d'un mafaitais descendant tranquillement le sentier avec une antenne télé sur l'épaule ! Un spectacle assez insolite pour qui comme moi n'est pas habitué...

Pour goûter l'ambiance particulière de ce petit coin de l'île de la Réunion, je ne peux que vous recommander vivement cette randonnée. Certes, l'îlet de la Nouvelle est le plus touristique, et à ce titre il n'est sans doute pas le plus représentatif du cirque de Mafate, mais s'y rendre c'est tout de même l'assurance de vivre une expérience incroyable, une parenthèse extraordinaire et enchantée, hors du temps...  

Pour en profiter pleinement, l'idéal est de dormir une nuit sur place (en réservant à l'avance) et de ne rentrer que le lendemain. Si un jour nous avons le bonheur d'y retourner, c'est ce que j'aimerais faire...

la-nouvelle2Ci-dessus et ci-dessous : la pluie s'est arrêtée de tomber pour notre
traversée de la Plaine des Tamarins, à l'aller...

Le Piton de la Fournaise

Culminant à 2 632 mètres au sud-est de l'île de la Réunion, dans l'Océan Indien, le Piton de la Fournaise compte parmi les volcans les plus actifs au monde

Admirer une éruption de ce volcan non explosif doit être un spectacle grandiose, auquel il me plairait d'assister ! Mais il en est un autre tout aussi extraordinaire : marcher sur le volcan. Fouler ce géant est d'ailleurs généralement le rêve de tout randonneur se trouvant sur l'île... C'était le nôtre aussi, et nous avons eu le privilège de pouvoir le réaliser le 14 juillet 2011, avec notre fille de 12 ans et notre fils hémiplégique de 16 ans. C'était juste le jour de son anniversaire : un anniversaire mémorable qu'il n'est pas prêt d'oublier, et dont on reparle régulièrement...

Il faut dire que nous avons eu vraiment beaucoup de chance car, fermé suite à une éruption fin 2010, le sentier venait juste de réouvrir le 04 mars 2011, seulement quelques mois avant notre arrivée, avec un nouveau tracé aménagé sur la coulée de décembre 2010. Car oui, pour pouvoir randonner sur le volcan, encore faut-il que le site soit ouvert...

Cela veut dire que la randonnée que je vous décris aujourd'hui ne vous sera pas forcément accessible. En fonction de l'activité sismique, la zone peut être interdite ou public, ou bien de nouveaux sentiers peuvent avoir été aménagés...

On ne plaisante pas en matière de sécurité avec le Volcan, continuellement sous haute surveillance. Alors dans tous les cas, avant de vous y rendre, il convient impérativement de se renseigner. Le site officiel du Piton de la Fournaise fait régulièrement le point sur l'état des sentiers et informe des derniers communiqués émanant de la Préfécture...

Pour faire une randonnée sur le volcan, il faut se rendre au Pas de Bellecombe (2 319 m), porte d'entrée du Volcan. La magie commence déjà avec le parcours de l'unique route d'accès possible. Juste avant d'arriver, la route prend des allures de piste sur plusieurs kilomètres, le temps de traverser la Plaine des Sables, surprenant paysage lunaire qui donne l'impression d'entrer sur une autre planète !  A elle seule déjà cette route incroyable vaut le détour alors, à défaut d'en faire davantage, parcourez au moins la route du volcan et allez jusqu'au belvédère du Pas de Bellecombe, pour profiter de la vue admirable sur le Volcan et son enclos : un voyage qu'à coup sûr vous ne regretterez pas...

Le trou-de-Fer

Lors de mes recherches pour préparer notre voyage à la Réunion, j'ai vite découvert que la randonnée du Trou-de-Fer faisait partie des incontournables de l'île : "Le plus beau spectacle naturel offert par la Réunion (avec le volcan)", selon le Guide du Routard.

J'ai donc cherché à en savoir un peu plus : non loin de Salazie, dans le massif du Piton des Neiges, le Trou-de-Fer est en fait un gouffre vertigineux dans lequel se jette une chute d'eau de 300 mètres de haut, figurant ainsi parmi les chutes les plus hautes du monde ! De quoi impressionner, non ? 

Oui, mais à y regarder de plus près, il s'avère qu'à moins de descendre dans le gouffre en canyoning ou bien de le survoler en hélicoptère pour bénéficier de points de vue spectaculaires, la randonnée mène "seulement" à un belvédère permettant juste de découvrir le haut de la cascade ! J'étais déjà moins emballée et du coup, j'ai bien failli écarter cette randonnée...

... ce qui aurait été une grosse erreur ! Que dis-je ? Une énorme erreur, car cette randonnée figure parmi mes plus beaux souvenirs de la Réunion ! Bien plus pour la fabuleuse marche qui permet d'accéder au gouffre que pour le gouffre en lui-même... Ce trou est certes vertigineux et spectaculaire, mais à mes yeux le spectacle vient du cheminement au coeur de la forêt qui l'entoure : une magnifique forêt de vieux tamarins et de cryptomerias tout d'abord, puis la majestueuse forêt tropicale primaire ensuite. Marcher là au mileu de ces paysages extraordinaires est une expérience sensationnelle magique, envoûtante et inoubliable, à faire absolument pour qui n'a jamais découvert ce genre de paysages ! C'est vraiment grandiose et exeptionnel ! 

Le sentier n'est pas difficile, mais il faut faire attention où l'on met les pieds : il y a des racines, il faut parfois enjamber ou bien se baisser pour passer sous des arches naturelles. Et il y a de la boue : pour l'éviter au maximum le sentier a été aménagé par l'ONF (pontons de bois, caillebotis, rondins...), mais l'itinéraire est à proscrire en cas de pluie, car le sentier devient alors glissant et très boueux, voire carrément impraticable !

L'idéal est de partir tôt pour profiter d'une vue dégagée à l'arrivée au belvédère, car les nuages s'invitent souvent dans le gouffre... Un bon moyen aussi d'éviter la foule, bien présente sur cet itinéraire prisé : cet endroit est en effet le troisième site le plus visité de l'île.

Cette randonnée fantastique et inoubliable remonte pour nous à juillet 2011, accompagnés de notre fille de 12 ans et de notre fils hémiplégique de 16 ans. Il semble qu'un nouveau belvédère a été aménagé fin 2014 : plus grand et surtout surélevé, il offre apparemment une bien meilleure vue sur le canyon. De quoi profiter encore plus de cette randonnée fabuleuse et extraordinaire, à faire absolument

trou-de-fer2

Mare-à-Poule-d'Eau

Sur la route de Hell-Bourg, la Mare-à-Poule-d'Eau est une bien jolie halte au coeur du cirque de Salazie, le cirque le plus vert de l'île de la Réunion

Plus étang que mare, ce plan d'eau qui était plus grand encore avant un éboulement lors du passage du cyclone Hyacinte en 1980, fait même partie des plus belles étendues d'eau de l'île. 

L'endroit est vraiment de toute beauté : dépaysant, ombragé, paisible et accueillant, c'est un vrai petit coin de paradis

C'est sans doute ce qui explique sa présence dans le livre "76 randonnées : cascades et bassins - La Réunion" de Stéphane et Roland BENARD, dans lequel je ne m'attendais pas à trouver une balade aussi courte ! Rien à voir en effet avec une randonnée, puique 10 minutes de marche très facile suffisent à rejoindre ce lieu véritablement enchanteurC'est bien d'ailleurs ainsi que l'endroit est décrit dans tous les récits anciens :"Un site enchanteur rempli d'oiseaux de toutes couleurs".  

mare-a-poule-deau9

L'Ilet Fleurs Jaunes

A l'île de la Réunion, les ilets (prononcer "illettes") désignent des petits hameaux ou villages isolés, composés de quelques maisons seulement, appellées des cases. On les trouve souvent dans les cirques, sur des plateaux cultivables. 

Situé au centre de l'île, le cirque de Salazie, l'un des trois cirques naturels de la Réunion, abrite l'îlet Fleurs jaunesAccessible uniquement à pied, des habitants vivent pourtant ici à l'année. 

Par un agréable sentier bien entretenu, l'îlet Fleurs Jaunes fait l'objet d'une petite randonnée vraiment facile et à la portée de toute la famille.

C'est l'occasion de découvrir un endroit reculé du cirque de Salazie, non loin cependant du village du même nom. Attention toutefois, sachez que vous ne pourrez pas vous promener au milieu des cases de l'îlet Fleurs Jaunes : un panneau "Propriété privée - Défense d'entrer" préserve la tranquillité des habitants.

Au milieu d'une végétation exubérante, cette balade vraiment sympa est idéale avec des enfants en bas âge ou pour une journée repos. Ou bien encore pour une première approche du cirque de Salazie, comme pour nous en ce jour de juillet 2011, accompagnés de notre fille de 12 ans et de notre fils hémiplégique de 16 ans.

ilet-fleurs-jaunes1

La cascade Biberon

De la route, on aperçoit déjà au loin la cascade Biberon située à la Plaine-des-Palmistes à environ 1000 mètres d'altitude, à l'est de l'île de la RéunionMais c'est de près qu'il convient d'aller admirer cette jolie chute d'eau, haute de presque 250 mètres, qui se jette dans un bassin propice à la baignade... pour qui ne craint pas l'eau fraîche !

Un sentier "marmailles" permet d'y accéder, c'est-à-dire un sentier facile et accessible à toute la famille. Facile, oui, mais qui peut toutefois s'avérer très boueux et glissant après la pluie, qui nécessite de traverser un cours d'eau à gué sur des pierres pouvant être glissantes, et d'escalader les rochers aux abords du bassin pour accéder au pied de la cascade...

D'avril à août, les nombreux goyaviers qui bordent le chemin font la joie des gourmands... Nous n'avons pas osé nous servir, à tort ! Attention toutefois à ne pas confondre avec les boules rouges plus petites des "Grain de Noël", ces petits arbustes qui poussent également le long du sentier.

Cette sympathique balade fraîcheur, issue du livre "76 randonnées : cascades et Bassins - La Réunion" de Stéphane et Roland BENARD, est idéale en complément d'une autre randonnée pour finir la journée en beauté, à moins que nous ne préfériez y passer une journée détente avec au programme pique-nique et baignade...

En ce qui nous concerne, en ce jour de juillet 2011, accompagnés de notre fille de 12 ans et de notre fils hémiplégique de 16 ans, nous l'avons choisie pour enchaîner après la très belle randonnée du Piton de l'Eau.

Malheureusement, il va falloir patienter avant de pouvoir profiter de ce joli site sauvage car, suite à un éboulis qui a coûté la vie à deux personnes en juin 2014, le sentier est à ce jour fermé jusqu'à nouvel ordre. 

 

cascade-biberon1

Restez informés !

Pour être au courant de chaque nouvel article, inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement en cadeau mes 2 albums photos numériques : "la montagne en photos" et "la mer en photos".

Traduction

A propos

 

photo presentation

 

Coucou !

Moi c'est Sylvie...

Je fais de la randonnée depuis 1990.

Ici, vous trouverez quelques conseils mais surtout, je vous fais partager mes randonnées, principalement à la montagne mais aussi à la mer ou ailleurs, en été comme en hiver :

- Pyrénées
- Alpes
- Corse
- Bretagne
- Pays de la Loire
- Ile de la Réunion

 

Suivez-moi sur Facebook

 

Recherche

Avertissement :

Les indications fournies dans mes descriptifs sont brèves et sommaires, et servent principalement à vous faire une petite idée de la randonnée présentée, selon mon ressenti. Elles ne remplacent pas l'indispensable topo-guide de randonnée, qui vous fournira un descriptif complet et précis de votre randonnée.

Des facteurs météo ou autres sont susceptibles de faire évoluer rapidement la difficulté d'un itinéraire. Chaque randonnée se fait donc sous votre propre responsabilité. Toutes les informations fournies ici ne pourront en aucun cas engager ma responsabilité en cas d'accident ou de quelque manière que ce soit.