BANNIERE2

Cucuruzzu et Capula

Cucuruzzu et Capula sont deux sites archéologiques qui se trouvent sur le plateau de Livia, en Corse-du-Sud, dans l'Alta Rocca...

Aussi, quelle surprise de les voir figurer parmi les randonnées du livre "30 balades en famille en Corse-du-Sud" de Laurent Chabot !

Mais une balade culturelle, après tout, pourquoi pas ?

Trouvant l'idée plutôt sympa d'allier culture et marche, nous avons décidé de tenter l'expérience, avec notre fille de 8 ans et notre fils hémiplégique de 12 ans, en août 2007

Ravie de notre promenade culturelle, je la conseille vivement aux familles car, tout comme nous, les enfants ont beaucoup apprécié la découverte, très enrichissante et instructive grâce aux commentaires d'un audio-guide remis avec les tickets d'entrée de cette visite payante

En choisissant cette balade à la découverte des sites archéologiques de Cucuruzzu et Capula, c'est un retour dans le passé qui vous attend, sur les traces des premiers habitants de l'Alta Rocca et ce, dans un environnement de toute beauté, sur le "pianu" (plateau) de Levie.  

Ce vaste plateau, qui s'étend sur plusieurs kilomètres à environ 700 mètres d'altitude, est parsemé de nombreux chaos granitiques étrangement scultpés de cavités appelées "taffoni"

Le site de Cucuruzzu, découvert en 1963 et aujourd'hui classé au titre des monuments historiques, est un vrai village miniature qui date de l'âge de bronze. De plus, il offre une belle vue sur le pianu de Levie et sur les aiguilles de Bavella.

Quant au site de Capula, habité jusqu'au Moyen Age, il permet de découvrir les ruines d'un château d'une famille seigneuriale de Corse.

Pour obtenir des informations complémentaires sur ce site ouvert d'avril à octobre, rendez-vous sur la page officielle des musées de Corse. 

Et pour ceux que ça intéresse, il est possible d'observer de nombreux objets trouvés sur place dans le musée archéologique de Levie.

Le trou de la Bombe

Situé au coeur du Parc Naturel Régional de la Corse, le col de Bavella est extrêmement réputé, aussi nous tenions à faire une randonnée dans les environs. 

C'est en faisant mes recherches que j'ai découvert que ce massif abritait une célèbre curiosité : le "trou de la Bombe", objet d'une agréable randonnée à travers une magnifique forêt de pins lariccio.

Le trou de la bombe apparait tout petit au loin, mais en réalité c'est un immense trou de 8 mètres de diamètre, créé par l'érosion dans une paroi rocheuse.

Le-trou-de-la-bombe


Pour ma part j'ai été un peu déçue à l'arrivée car, pour pouvoir profiter du panorama offert depuis la base de ce trou, encore faut-il d'abord arriver à y accéder, les derniers mètres étant assez difficiles, limite escalade !

Il faut savoir aussi que le trou débouche sur un ravin, avec un à-pic de 500 mètres. Attention donc, lprudence s'impose si vous décidez d'y accéder : ne laissez pas les jeunes enfants grimper tout seuls là-haut...

Face à cette difficulté, il était  bien sûr hors de question pour nous d'y grimper avec les enfants. Seul Philippe est monté au bord du trou, de mon côté j'ai préféré m'abstenir et rester avec les enfants au pied du trou...

Quant au col de Bavella, au départ de la randonnée, à lui seul il mérite le détour. Avec ses pics déchiquetés, ses grandes murailles rocheuses et ses pins tordus par le vent, il offre un décor vraiment grandiose et fabuleux !  Dominé par les aiguilles de Bavella, c'est un véritable enchantement ! Son seul défaut est d'être si beau qu'il en est du coup extrêmement populaire, et par conséquent très fréquenté en été ! Malgré cela, c'est un endroit idéal pour une pause pique-nique...

C'est en août 2007 que nous avons fait cette randonnée, avec notre fille de 8 ans et notre fils hémiplégique de 12 ans.

La cascade Piscia di Gallo

Plus que pour la cascade Piscia di Gallo elle-même, cette randonnée vaut surtout, à mon avis, pour le paysage unique et fabuleux du haut plateau de l'Ospédale, composé de magnifiques forêts et de rochers aux formes curieuses...

cascade-piscia-di-gallo

 

 

Avec sa chute d'eau spectaculaire de 60 mètres, la cascade Piscia di Gallo, située en Corse-du-Sud, n'en reste pas moins la cascade la plus impressionnante de Corse, et l'un des hauts lieux touristiques du sud de l'île.

Vous y trouverez donc beaucoup de monde en été, d'autant plus que le sentier balisé est facile jusqu'en haut de la cascade.

Après, si je peux me permettre un petit jeu de mots, ça se corse... 

Le bas de la cascade a été aménagé avec une main courante, qui permet de se tenir dans la descente d'un couloir rocheux assez raide, et qui reste accessible à condition d'être bien chaussé.

 

Les îles Lavezzi

Iles-lavezzi2

Lorsque j'ai feuilleté le guide de randonnées "Corse, les plus belles randonnées entre mer et montagne - 58 itinéraires" de Klaus Wolfsperger aux éditions Rother, j'ai été particulièrement attirée par une randonnée intitulée "Lavezzi", avec cette fabuleuse phrase d'accroche : "Une île paradisiaque entre la Corse et la Sardaigne".

Quant au guide du routard, il promettait carrément les "Seychelles sans les cocotiers" ! 

Il ne m'en fallait pas plus pour me donner l'envie de faire cette randonnée courte et facile, ce que nous avons fait début août 2007, avec notre fille de 8 ans et notre fils hémiplégique de 12 ans.

Je peux vous assurer que le topo-guide et le guide du routard ne mentaient pas : cette île est vraiment paradisiaque et, sur un côté de l'île, on se croirait vraiment aux Seychelles, sans les cocotiers (enfin, d'après les photos que j'ai vues, car je ne suis jamais allée aux Seychelles..)


A 10 kilomètres au sud-est de Bonifacio, en Corse-du-Sud, dans la réserve naturelle des Bouches de Bonifacio, l'île Lavezzu fait partie de l'archipel des îles Lavezzi.

Accessible uniquement en bateau, c'était pour nous l'occasion idéale d'allier randonnée et découverte en choisissant une croisière de la compagnie Rocca Croisières qui, en plus de l'accès à la réserve naturelle des îles Lavezzi, inclut au retour la visite commentée des grottes et falaises de Bonifacio

Avec ses sublimes plages de sable fin et ses immenses et fantastiques blocs granitiques, l'île Lavezzu fait partie des sites touristiques les plus prisés de Corse aussi, afin d'éviter la foule, je vous conseille de vous lever de bonne heure afin de pouvoir prendre le premier bateau...  Rassurez-vous cependant, les sentiers de randonnée ne sont pas autant assaillis que les plages, mais il serait vraiment dommage de partir tard et de ne pas profiter pleinement de cette île enchanteresse... 

Il est important de noter que cette île est inhabitée, aussi vous n'y trouverez ni toilettes, ni magasin, ni restaurant, ni point d'eau potable. Il n'y a pas d'ombre non plus. Prévoyez donc votre pique-nique et de l'eau en quantité suffisante, sans oublier votre chapeau, ainsi que votre maillot de bain...

 

Iles-lavezzi1

 

Le plateau du Coscione

Situé en Corse-du-Sud dans l'Alta Rocca, à environ 1 500 mètres d'altitude, le magnifique plateau du Coscione vous fera découvrir une autre facette de la variété et de la richesse des paysages corses.

Sur ce plateau, entre zones humides, vallonnements et vastes étendues planes, cohabitent en totale liberté cochons sauvages, vaches et chevaux, qui feront la joie des petits... et des grands !  

Les amateurs de fleurs y trouveront également leur bonheur, tout particulièrement en été, lorsque l'aconit parsème le plateau de ses jolies tâches violettes. Cette plante est endémique de Corse, c'est-à-dire qu'on ne la trouve nulle part ailleurs sur la planète ! Il est évidemment strictement interdit de la cueillir et soyez extrêmement vigilents avec les enfants : c'est la plante la plus toxique de France...

Aconit

Les calanche de Piana : le chemin du Château-fort

Après avoir vu les Calanches de Piana par la mer, nous avions très envie de les découvrir d'une autre façon : à pied !

Parmi les différents sentiers de randonnées qui parcourrent ce site extraordinaire de la côte ouest, en Corse-du-Sud, nous avons choisi la petite randonnée du Chemin du Château-fort.

A travers un dédale de magnifiques rochers de couleur rougeâtre, un sentier mène au Château-fort.

Ne vous méprenez pas, vous ne verrez pas un "vrai" château-fort, seulement un gros rocher qui en a la forme. Vous aurez surtout un merveilleux belvédère avec une vue imprenable sur le golfe de Porto, les Calanche, et au loin le village de Piana. Attention toutefois, prenez garde au précipice avec les enfants...

Pour nous, cette randonnée courte et facile date de début août 2007, avec notre fille de 8 ans et notre fils hémiplégique de 12 ans. 

 le-château-fort

 

Difficulté : Facile 

Départ : Parking de "la tête du Chien" (Altitude : 398 m)

Arrivée : belvédère du Château-fort (Altitude : 332 m)

Temps de marche :  45 mn A/R
(Temps de marche donné à titre indicatif, sans les pauses)

La tour de Turghiu / Capo Rosso

La-tour-de-Turghiu


C'est en faisant mes recherches pour préparer notre voyage en Corse, que j'ai découvert que le littoral abritait de nombreuses tours génoises.

J'avais donc très envie de voir de plus près à quoi ça ressemblait, une tour génoise ! L'occasion idéale d'allier cette découverte à une randonnée en bord de mer, puisque la Corse a cela de fabuleux qu'un jour on se retrouve à marcher dans la montagne, et le lendemain sur la côte ! 

Mais tout d'abord, c'est quoi les tours génoises ? Ce sont des tours de guêt de 10 à 15 mètres de haut, bâties du XVème au XVIIème siècle, pour se protéger des pillards venus de la mer. Dès que les guetteurs apercevaient les voiles des indésirables, ils allumaient un feu au sommet de la tour. Ce feu se répercutait de tour en tour pour alerter les habitants, qui pouvaient ainsi se réfugier en lieu sûr et préparer leur défense. 

 

Début août 2007, avec notre fille de 8 ans et notre fils hémiplégique de 12 ans, nous avons donc fait la randonnée qui mène à la tour de Turghiu, une randonnée familiale tirée du livre "30 balades en famille en Corse-du-Sud" de Laurent Chabot. 

Construite en 1608, et située en Corse-du-Sud non loin de Piana, la tour de Turghiu se trouve sur le sommet du Capo Rosso, cap de granit rose accessible uniquement à pied, et site classé au Patrimoine de l'humanité par l'Unesco

Je vous conseille de partir tôt et de prévoir beaucoup d'eau, car il n'y a pas d'ombre tout au long du parcours, et la randonnée peut s'avérer éprouvante sous la chaleur.

Le plus laborieux est sans doute un petit couloir assez raide à parcourir entre les rochers juste avant d'arriver à la tour. 

Mais l'arrivée en haut est une véritable récompense, surtout au sommet de la tour, car le panorama spectaculaire à 360° est à couper le souffle... 

Alors si vous le pouvez et que vous n'êtes pas sujet au vertige, ne restez pas au pied de la tour : grimpez sur la plate-forme panoramique ! Attention toutefois, la prudence s'impose car on y accède par un escalier extérieur assez raide et surtout non sécurisé ! 

Une randonnée que je ne peux que vous encourager à faire !  

Les gorges de Spelunca

Les magnifiques gorges de la Spelunca, en Corse-du-Sud, sont très connues sur l'île. On y trouve donc beaucoup de monde en été, mais la plupart des gens y descendent juste pour trouver un coin de baignade...

Il est possible de faire une grande randonnée partant d'Evisa jusqu'à Ota, en passant par le pont de Zaglia (5 heures de marche au total aller/retour). 

Mais il est également possible de découvrir les gorges par une marche familiale facile et plus courte, en partant de "Les deux ponts d'Ota", d'où un vieux sentier muletier mène au très joli pont génois de Zaglia.

Tirée du livre "30 balades en famille en Corse-du-Sud" de Laurent Chabot, c'est cette petite randonnée que nous avons choisie, juste après avoir admiré les cascades d'Aïtone près d'Evisa. 

Pour nous, cette sympathique randonnée rafraîchissante remonte à fin juillet 2007, avec notre fille de 8 ans et notre fils hémiplégique de 12 ans. 

Gorges-de-la-Spelunca

 

Le lac de Creno

Situé à 1 310 m d'altitude dans le massif du Monte Rotondo, en Corse-du-Sud, le magnifique lac de Creno est le seul lac glaciaire de Corse entouré d'une forêt de pins laricioCe décor boisé et les nénuphars qui le recouvrent partiellement en font un lac vraiment différent des autres, d'une incroyable beauté.

Ce lac grandiose est réputé pour être le lac de montagne le plus facile d'accès de l'île, il est donc très fréquenté en période estivale.

Facile, cette incontournable randonnée familiale, extraite du livre "30 balades en famille en Corse-du-Sud" de Laurent CHABOT, fait partie des randonnées à ne pas manquer. C'est vraiment LA randonnée à faire absolument

Ce lac plein de charme est évidemment l'endroit idyllique pour la pause pique-nique, mais attention aux cochons sauvages avides de nourriture, connus pour être à l'affût à cet endroit.

En ce qui nous concerne, nous n'avons pas été importunés ce jour de fin juillet 2007, lorsque nous avons réalisé cette fabuleuse randonnée, avec notre fils hémiplégique de 12 ans et notre fille de 8 ans.

Le lac de Fangeas

Cette randonnée facile, extraite du livre "le p'tit crapahut dans le grand briançonnais" de Arielle et Jean-Marc Roux, mène au lac de Fangeas (1 995 m), bien joli petit lac niché dans un écrin de verdure, au coeur du parc national des Ecrins dans les Alpes

En chemin, vous aurez à un moment un très joli point de vue sur la cascade de Dormillouse et le hameau du même nom, accessible uniquement à pied, et dont la randonnée est décrite ici.

Nous avons fait cette très agréable randonnée en août 2005, avec notre fille de 6 ans et notre fils hémiplégique de 10 ans.

  

Lac de Fangeas

 

Restez informés !

Pour ne rater aucun nouvel article, inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement en cadeau mes 2 albums photos numériques : "La montagne en photos" et "La mer en photos".

Traduction

A propos

 photo presentation

Coucou !

Moi c'est Sylvie...

Je randonne depuis 1990 et ici je vous fais partager mes randonnées, à la montagne mais aussi à la mer ou ailleurs, en été comme en hiver :

- Afrique du Sud
- Alpes
- Andorre
- Bretagne
- Charente-Maritime
- Corse
- Espagne
- Ile de la Réunion
- Massif Central
- Pays-de-la-Loire
- Pyrénéees

 

Suivez-moi sur Facebook

 

Recherche

Avertissement :

Les indications fournies dans mes descriptifs sont brèves et sommaires, et servent principalement à vous faire une petite idée de la randonnée présentée, selon mon ressenti. Elles ne remplacent pas l'indispensable topo-guide, qui vous fournira un descriptif complet et précis de votre randonnée, ainsi qu'une carte IGN pour le détail du parcours. 

Des facteurs météo ou autres sont susceptibles de faire évoluer rapidement la difficulté d'un itinéraire. Chaque randonnée se fait donc sous votre propre responsabilité. Toutes les informations fournies ici ne pourront en aucun cas engager ma responsabilité en cas d'accident ou de quelque manière que ce soit.