BANNIERE2

Les estanys de Bassiver et de Rosari

Tirée du topo-guide "Randonnées vers les plus beaux lacs des Pyrénées" de Jacques Jolfre, cette randonnée est l'occasion de découvrir le Val d'Aran, une petite vallée aragonaise.

Nous sommes ici en territoire espagnol, mais si près de la frontière (juste de l'autre côté du Luchonnais en Haute-Garonne) qu'il serait dommage de ne pas la franchir...

En ce qui nous concerne, c'est lors d'un séjour à Saint-Lary-Soulan en août 2009 que nous en avons profité pour aller vérifier, avec notre fille de 10 ans et notre fils hémiplégique de 14 ans, si les lacs de Bassiver et de Rosari étaient aussi beaux que le titre du livre le prétendait...

Et je n'ai pas été déçue ! Des fleurs, des ruisseaux, des alpages, des pins à crochet, des vaches et des chevaux, et puis bien sûr des lacs : tout ce que j'aime était là !

Cette randonnée dans le Val d'Aran, qui m'avait toujours fait rêver dans les magazines, a donc été à la hauteur de mes espérances. Alors si c'est ce le genre de découvertes que vous aimez vous aussi, je ne peux que vous la recommander vivement !
 

lacs-bassiver4Ci-dessus et ci-dessous : l'estany de Bassiver 

St Julien - Pointe du Conguel

pointe-du-conguel8

 

Située à l'extrémité de la presqu'île de Quiberon, dans le Morbihan en Bretagne, la pointe du Conguel offre un magnifique panorama, notamment sur l'entrée du Golfe du Morbihan, Belle-Ile, l'île d'Houat, l'île d'Hoëdic et la presqu'île de Rhuys.

Le circuit mène à la pointe de Conguel par un sentier bordant le littoral, face à la baie de Quiberon, avant de nous entraîner à travers les petites rues de la ville pour le retour. 

Repérée dans l'édition 2015 "Les plus belles randonnées de Bretagne" de "Bretagne Magazine", cette randonnée facile est également proposée par l'office de tourisme de Quiberon, dont la fiche est en téléchargement ici.

Le soleil est venu bien tardivement sublimer les paysages en ce jour de novembre 2015 où nous avons fait cette boucle avec Philippe, mais même dans la grisaille la pointe de Conguel n'est pas dénuée de charme.

A faire ! Avant d'aller découvrir les paysages radicalement différents de la Côte Sauvage, de l'autre côté de la presqu'île... 

pointe-du-conguel4

Le refuge de la Femma

Cette randonnée qui mène au refuge de la Femma, situé dans le vallon de la Rocheure au coeur du Parc National de la Vanoise en Savoie, je l'avais déjà faite avec Philippe en août 1994, et depuis ce temps-là je l'ai toujours appelée la randonnée des marmottes...

Car c'est incroyable le nombre de marmottes que l'on peut y voir !  

Si elles abondent au refuge, on en trouve aussi en nombre sur une bonne partie du sentier... A tel point que, lorsque nous y sommes retournés en ce début août 2008 avec notre fille de 9 ans et notre fils hémiplégique, alors âgé de 13 ans, nous n'avons pas réussi à aller jusqu'au bout tellement nous avons passé de temps à les observer en chemin ! 

Il faut dire aussi que, si elle n'a rien de difficile, cette randonnée est longue pour qui veut faire l'aller et le retour dans la même journée ! Avec des enfants, c'est même difficilement envisageable... La solution dans ce cas consiste à passer une nuit au refuge, afin de faire le retour le lendemain. Solution idéale d'ailleurs pour quiconque veut en profiter pleinement.

Dans un cadre magnifique offrant constamment des vues dégagées sur les montagnes environnantes, voilà donc une superbe randonnée au paradis des marmottes

Et dans tous les cas, même si comme nous vous n'allez pas jusqu'au bout, je peux vous assurer que vous en prendrez plein la vue ! 

Avis aux amateurs !

 refuge-de-la-femmaNon loin du départ, sur le chemin du refuge de la Femma, le Plan du Lac...

Le Bassin Bleu

Le Bassin Bleu, qui fait l'objet de cette randonnée tirée du livre "76 randonnées : cascades et bassins - La Réunion" de Stéphane et Roland BENARD, compte parmi les nombreux bassins de l'île de la Réunion, dans l'océan indien

Ce n'est sans doute pas le bassin le plus connu, mais il offre l'intérêt de pouvoir découvrir le cirque de Cilaos, l'un des trois cirques de l'île, perché au bout de sa célèbre route aux 400 virages... 

La randonnée mène dans un premier temps au Bassin Bleu, situé dans le lit d'une ravine, puis un peu plus loin à de grandes dalles rocheuses creusées de petites vasques naturelles.

Indiquée comme familiale, il convient toutefois d'être prudent et vigilant lors de cette randonnée : une portion du sentier est abrupte et nécessite une vigilance particulière avec les enfants. Attention également aux personnes sujettes au vertige...

Cela dit, c'est un petit coin rafraichissant apprécié des familles, et bien sympa pour une pause pique-nique

Et puis, cette marche assez courte vous laissera du temps ensuite pour découvrir la ville de Cilaos, petit bonus non négligeable...

Pour nous, le Bassin Bleu c'était fin juillet 2011avec notre fille de 12 ans et notre fils hémiplégique de 16 ans. 

bassin-bleu-cilaos1

Le lac d'Oô

Avec sa fameuse cascade de près de 300 mètres de haut qui dégringole du lac d'Espingo situé plus haut (1 882 m), le lac d'Oô (1 504 m) fait partie des randonnées incontournables de la vallée d'Astau, en Haute-Garonne dans les Pyrénées

Le sentier qui y mène est donc hautement fréquenté, d'autant plus qu'il est sans difficulté particulière, et qu'il mène également au refuge d'Espingo, même si la plupart des marcheurs s'arrête sur les berges du lac d'Oô...

Monter au refuge d'Espingo pour découvrir le lac du même nom était bien tentant, mais le dénivelé est alors de 828 mètres. En cette mi-août 2009, pour le dernier jour d'un séjour de 2 semaines de randonnées, nous n'avons pas voulu imposer une trop longue marche à notre fille de 10 ans et notre fils hémiplégique de 14 ans, alors nous avons choisi d'être raisonnables et de nous arrêter au lac d'Oô.

A juste titre très prisée avec le joli spectacle de la grande cascade se déversant dans le lac, cette randonnée convient tout à fait pour une journée repos, pour les débutants ou les familles

lac-doô1

De la plage Bonaparte au Palus

boucle-falaises-plouha8

 

Voilà une très belle boucle qui nous entraîne sur la côte du Goëlo, dans les Côtes d'Armorà la découverte des falaises de Plouha, les plus hautes de Bretagne !

La pointe de Plouha, le point le plus haut culminant à 104 mètres, offre notamment un magnifique panorama qui s'étend de la baie de Saint-Brieuc au Cap Fréhel.

 

 

boucle-falaises-plouha11

Sur ce chemin des falaises, on découvre également hors sentier une curiosité : le port de Gwin-Zégal, un port à pieux de bois. Un petit détour s'impose en effet à hauteur de Gwin Zégal, car il serait dommage de ne pas aller voir de plus près ce petit port accessible uniquement à pied, qui compte aujourd'hui parmi les deux derniers de France à pratiquer ce type de mouillage remontant au Moyen-Age : c'est à des troncs d'arbre enfoncés dans le sable avec leurs racines et maintenus par des pierres que sont amarrés les bateaux !

Le lac Blanc

Vous avez de jeunes enfants, ou vous êtes débutants, et vous recherchez une randonnée courte et facile... C'est le début de la saison et vous souhaitez démarrer en douceur... Vous avez fait une grande randonnée la veille et vous avez envie d'une journée repos... 

Avec son faible dénivelé, son sentier sans difficultés bordé de fleurs et son joli lac aux berges accueillantes, cette randonnée possède bien des atouts et consitue une destination idéale au coeur du parc national de la Vanoise, en Savoie. 

En dehors de ses magnifiques paysages, la randonnée du lac Blanc (2 246 m) a été tout particulièrement marquante pour nous, car nous y avons fait une rencontre pour le moins inhabituelle et inattendue... En août 2008avec notre fille de 9 ans et notre fils hémiplégique, alors âgé de 13 ans, c'est en effet sur ce sentier que nous avons fait la connaissance de Christian Molitor.

Christian Molitor est un photographe professionnel. En 2008, alors en pleine préparation d'un ouvrage sur la Haute-Maurienne et la Vanoise, il nous a abordés ce jour-là sur le sentier du lac Blanc pour nous demander la permission de nous suivre jusqu'au lac et prendre quelques clichés de notre petite famille, pour financer la sortie de son livre en proposant quelques clichés à l'office de tourisme...

Objectif réussi pour Christian car l'été suivant nous découvriions une de ses photos illustrant une page du guide été 2009 de l'office de tourisme de Haute Maurienne/Vanoise, et le livre "Haute Maurienne Vanoise/Terre de lumières et de légendes" paraissait. J'ai la chance d'en posséder un exemplaire dédicacé... D'autres titres ont suivi ensuite. Si comme moi vous êtes amateurs de beaux ouvrages, je vous invite à vous rendre ici sur sa page officielle.

C'est aussi grâce à Christian que j'ai pu découvrir et photographier mon premier lys martagon...

Bref, je ne suis donc pas prête d'oublier le lac Blanc et je vous recommande vivement cette magnifique randonnée, avec ou sans Christian Molitor sur les sentiers !  

lac-blanc-termignon3A l'arrivée au lac Blanc... 

Boucle du sillon de Talbert

Tirée de l'édition 2015 de "Bretagne magazine", la boucle du sillon de Talbert nous entraîne à la découverte de la presqu'île de Lézardrieux, dans les Côtes d'Armor en Bretagne.

Grâce à des bornes d'interprétation jalonnant le parcours, "la petite camargue", l'activité goémonière de la pointe de Pen Lan, le sillon noir ou bien encore le sillon de Talbert n'auront plus aucun secret pour vous !

Cette randonnée sans difficulté particulière entre terre et mer mène tout d'abord à la "petite camargue". Eh oui, la Bretagne a sa camargue :

sillon-de-talbert3


Il s'agit en fait de la baie de Lanéros, où 
l'eau s'invite dans les prés salés au gré des marées. Un très joli paysage à contempler avant de parvenir du côté des sillons...

Le lac Bénit

Niché au pied du Bargy en Haute-Savoie dans les Alpes, le lac Bénit (1 452 m) est un lac entouré de légendes. L'une d'elles, qui lui a donné son nom, raconte que jadis, après que ses eaux aient innondé un village, le lac aurait été béni par un évêque. Il aurait jeté son anneau en or dans le lac, au fond duquel il se trouverait toujours...

Aujourd'hui, le lac Bénit fait surtout l'objet d'une randonnée facile, sans difficulté particulière, idéale pour les familles ou les jours de repos entre deux grandes randos.

Les jours où il est en service, le télésiège du Morsulaz dépose ses passagers à 10 minutes de marche du site du lac, aménagé d'un coin pique-nique et d'une buvette...

Avec une telle facilité d'accès, on pourrait craindre que ce joli lac glaciaire entouré de sapins soit bondé en été. C'est peut-être le cas les jours d'ouverture du télésiège, ou à certaines heures de la journée, mais en ce qui nous concerne nous y avons trouvé calme et tranquillité en ce début août 2008, où nous étions avec notre fille de 9 ans et notre fils hémiplégique, alors âgé de 13 ans. Sans doute parce que nous y sommes allés de bonne heure... Ce que je vous conseille fortement afin de pouvoir profiter de ce petit coin de paradis en toute quiétude.

Alors que ce soit pour initier vos enfants ou toute autre personne débutante à la randonnée, ou bien pour reposer des muscles fatigués, les rives du lac Bénit vous attendent !

 

lac-benit2

Le lac de Peyre et le col de Balafrasse (2)

Je vous ai déjà présenté ici cette randonnée que nous avons faite en août 2013 avec notre fille de 14 ans. Cette année là, nous la faisions pour la deuxième fois...

Car la première fois, c'était fin juillet 2008, avec notre fille alors âgée de 9 ans et notre fils hémiplégique de 13 ans, et c'est de fois là dont je vais vous parler aujourd'hui.

Au départ, nous comptions aller uniquement au lac de Peyre, un très joli lac perché à 2 108 mètres d'altitude en Haute Savoie dans les Alpes.

Mais une fois rendus sur place, nous avons prolongé la rando jusqu'au col de Balafrasse (2 246 m) au-dessus du lac, ... à cause des bouquetins, car nous avons entendu dire qu'il y en avait là-haut. Les enfants préférant rester jouer au bord du lac, nous sommes montés à tour de rôle avec Philippe.

C'est après la pause pique-nique, en début d'après-midi, que nous avons entrepris l'ascension. A cette heure là, il y avait beaucoup de monde sur le chemin du col, mais quelques bouquetins étaient cependant encore là ! Rien à voir avec les nombreux bouquetins que nous avons pu voir le matin en 2013 mais quelle formidable rencontre, qui vaut largement la petite grimpette ardue du lac au col. Car oui, attention si vous voulez y monter avec des enfants, cette portion n'est pas des plus faciles, et ça glisse bien sur les cailloux !

Du col de Balafrasse, la vue est magnifique, notamment sur le ravissant lac de Peyre que l'on surplombe et qui offre déjà à lui seul un très bel objectif de randonnée en famille.

A ceux qui sont attirés par les bouquetins, je conseille vivement d'y aller le plus tôt possible le matin : vous aurez beaucoup plus de chance d'en voir en nombre ! Tout comme nous en 2013, en étant très matinal, vous aurez peut-être même le privilège de vous retrouver seuls un moment avec eux et ça, c'est quelque chose de magique !

Bouquetins, marmottes, lac, fleurs et jolis paysages composent cette randonnée, qui fait incontestablement partie de mes coups de coeur ! Nous l'avons déjà faite à 2 reprises et si nous retournons à nouveau dans cette région, nous la ferons à nouveau ! Tout est dit...

lac-de-peyre-balafrasse-bisAu départ de la randonnée...

Restez informés !

Pour ne rater aucun nouvel article, inscrivez-vous à la newsletter et recevez gratuitement en cadeau mes 2 albums photos numériques : "La montagne en photos" et "La mer en photos".

Traduction

A propos

 photo presentation

Coucou !

Moi c'est Sylvie...

Je randonne depuis 1990 et ici je vous fais partager mes randonnées, à la montagne mais aussi à la mer ou ailleurs, en été comme en hiver :

- Afrique du Sud
- Alpes
- Andorre
- Bretagne
- Charente-Maritime
- Corse
- Espagne
- Ile de la Réunion
- Massif Central
- Pays-de-la-Loire
- Pyrénéees

 

Suivez-moi sur Facebook

 

Recherche

Avertissement :

Les indications fournies dans mes descriptifs sont brèves et sommaires, et servent principalement à vous faire une petite idée de la randonnée présentée, selon mon ressenti. Elles ne remplacent pas l'indispensable topo-guide, qui vous fournira un descriptif complet et précis de votre randonnée, ainsi qu'une carte IGN pour le détail du parcours. 

Des facteurs météo ou autres sont susceptibles de faire évoluer rapidement la difficulté d'un itinéraire. Chaque randonnée se fait donc sous votre propre responsabilité. Toutes les informations fournies ici ne pourront en aucun cas engager ma responsabilité en cas d'accident ou de quelque manière que ce soit.